Leçons de niveau 13

États-Unis et le monde depuis les « 14 points » de Wilson/Introduction

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « États-Unis et le monde depuis les « 14 points » de Wilson : Introduction
États-Unis et le monde depuis les « 14 points » de Wilson/Introduction
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
Les chemins de la puissance :
les États-Unis et le monde depuis les « 14 points » du président Wilson


Le Grand sceau des États-Unis, représentant un pygargue à tête blanche (symbole de puissance), tenant dans ses serres un rameau d'olivier (la paix, avec treize feuilles et treize olives) et treize flèches (la guerre), surmonté de treize étoiles (les treize États fondateurs) avec la devise E Pluribus Unum (« de plusieurs, un », en treize lettres). Sa tête est tournée vers la branche d'olivier pour montrer qu’il préfère la paix à la guerre. Le blason au trois couleurs représente la justice (par le bleu), et l'unité des nation (par le rouge et le blanc).

Les États-Unis d'Amérique sont traditionnellement présentés comme la principale puissance mondiale du début du XXe siècle jusqu'à nos jours. Ce terme de « puissance » désigne l'influence voir la domination de cet État, que ce soit sous l'angle économique, politique, militaire ou même culturel. L'intitulé du sujet renvoit surtout à l'aspect géopolitique.

1918, naissance d'une puissance[modifier | modifier le wikicode]

Thomas Woodrow Wilson, président des États-Unis de 1913 à 1921, auteur des « quatorze points » en 1918.

Les « quatorze points du président Wilson » (the Fourteen Points) font référence au discours du 8 janvier 1918 de Thomas Woodrow Wilson, alors président des États-Unis, devant le Congrès. Wilson, qui vient d'engager son pays dans la Première Guerre mondiale, donne la liste de ses quatorze buts de guerre.

Le choix de cette date pour le début de l'étude se justifie car ce programme marque un tournant :

  • d’abord parce que jusque là les États-Unis refusaient d'intervenir en Europe (c'est l’isolationnisme américain, surnommé la doctrine Monroe), le discours de Wilson marque donc une rupture importante dans la politique extérieure américaine ;
  • ensuite parce qu'en entrant en guerre, les États-Unis vont permettre la victoire des Alliés sur les Empires centraux, ce qui fait des États-Unis un des grands vainqueurs du conflit et l'arbitre des négociations de paix ;
  • enfin parce que depuis ce discours, les différents présidents vont essayer, avec plus ou moins de force, de faire appliquer ce programme (on parle de doctrine Wilson, ou d'idéal wilsonnien).

Problématiques[modifier | modifier le wikicode]

Nous pouvons nous interroger sur la puissance des États-Unis, en proposant à partir de cette étude une réflexion sur la notion de puissance aux XXe et XXIe siècles : quelles sont les caractéristiques de la puissance des États-Unis au cours des XXe et XXIe siècles ? → Les caractéristiques de la puissance.

Nous pourrons ensuite nous demander quelles sont les origines de la puissance américaine, son évolution jusqu'à aujourd'hui, et son influence sur le reste du monde : quelles sont les étapes de l'affirmation de cette puissance américaine ? → Les étapes de l'affirmation.

L'étude amènera enfin à s'interroger sur la situation actuelle, les États-Unis étant aujourd’hui concurrencés par les puissances émergentes, la Chine en tête suivie de l'Inde. On peut peut-être parler d'un déclin relatif de la puissance américaine, constituant à ce jour le pays le plus endetté au monde. En quoi le déclin relatif de la puissance américaine est un élément de la recomposition du monde au XXIe siècle ? → Un déclin de la puissance ?