Leçons de niveau 13

États-Unis et le monde depuis les « 14 points » de Wilson/Exercices/Sujets d'oral

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sujets d'oral
Image logo représentative de la faculté
Exercices no1
Leçon : États-Unis et le monde depuis les « 14 points » de Wilson

Exercices de niveau 13.

Exo préc. :Sommaire
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Exercice : Sujets d'oral
États-Unis et le monde depuis les « 14 points » de Wilson/Exercices/Sujets d'oral
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.




Symbol question.svg

Épreuve[modifier | modifier le wikicode]

Augustine H. Folsom, Miss Fuller and Her Class, Boston (Horace Mann School for the Deaf), 1893.

Article détaillé : Quelques conseils pour l'oral.

Déroulement[modifier | modifier le wikicode]

L'élève a droit à 20 minutes de préparation avant les 20 minutes d'oral (la répartition du temps entre l'exposé de l'élève et le jeu de questions/réponses est à l'appréciation de l'examinateur). « Le candidat choisit un sujet parmi deux proposés par l'examinateur. Les sujets portent sur les questions et les études traitées en classe, figurant sur une liste conforme au programme, signée par le professeur et le chef d'établissement et portant le cachet du lycée. Si une production personnelle a été réalisée au cours de l'année, elle peut être mentionnée sur cette liste et, dans ce cas, le candidat s'en munit. [...] Le questionnement qui suit l'exposé du candidat peut déborder le cadre strict du sujet choisi »[1].

Notation[modifier | modifier le wikicode]

« Cette épreuve doit être conforme à l'esprit et aux démarches de l'option. Seuls sont pris en compte les points au-dessus de la moyenne. Il s'agit dès lors de valoriser généreusement, le cas échéant, les efforts consentis par des élèves de terminale scientifique qui choisissent de conserver l'histoire-géographie alors que les horaires et exigences sont lourds dans le domaine scientifique. C'est ainsi que doit être comprise la dernière phrase du règlement de l'épreuve : « Le questionnement qui suit l'exposé du candidat peut déborder le cadre strict du sujet choisi. » Il s'agit, si le candidat est en difficulté avec le sujet donné par l'examinateur, de vérifier s'il manifeste un manque global de connaissances et d'esprit d'analyse ou de voir, au contraire, si sur d'autres questions, il révèle des qualités qu’il n'a pas pu montrer auparavant. La bienveillance doit prévaloir au moment de l'examen »[2].

Exemples de sujet[modifier | modifier le wikicode]

« Les États-Unis et le monde pendant l'entre-deux-guerres »[modifier | modifier le wikicode]

« L'hyperpuissance américaine en 2013 »[modifier | modifier le wikicode]

« Les différents critères de la puissance américaine »[modifier | modifier le wikicode]

« Les États-Unis, un « gendarme du monde » ? »[modifier | modifier le wikicode]

« Quels sont les effets des guerres du XXe siècle sur la puissance américaine ? »[modifier | modifier le wikicode]

(sujet suggéré par les IPR de l'académie de Toulouse)

Les États-Unis et la Première Guerre mondiale, de la neutralité à l'engagement dans le conflit et sa résolution (1914-1919)[modifier | modifier le wikicode]

intro sur le fait que les EU d’abord neutres se trouvent entraînés dans la 1GM et contribuent à la victoire de l'Entente, puis jouent un rôle essentiel dans le processus de paix : dans quelle mesure la 1GM a été déterminante pour leur puissance ?

1 : neutralité (1914-1917)

2 : participation à la guerre (1917-1918)

3 : bilan à travers la participation de Wilson au processus de paix

ccl : les EU ont gagné en puissance (préciser), mais entament une politique isolationniste, ou plutôt unilatérale (définir) en refusant de ratifier le traité de Versailles et d'entrer à la SDN.

Les États-Unis entre les deux guerres : isolationnisme ou unilatéralisme ? (1919-1939)[modifier | modifier le wikicode]

Intro : entre les 2 guerres, les EU, devenus 1ère puissance éco, connaissent successivement une forte croissance éco et une crise dramatique. Leur politique internationale est qualifiée d'isolationniste, par leur refus d'adhérer à la SDN et de se mêler directement des affaires du monde, mais ce terme est-il pertinent ?

1 – l'isolationnisme et ses limites

2 - un rôle économique et culturel mondial

3 – les États-Unis face à la montée des tensions internationales (1933-1939)

ccl : plutôt unilatéralisme qu'isolationnisme : défense de ses intérêts sans implication directe dans des alliances ou à la SDN, pacifisme de la population, et finalement, Roosevelt amène le pays à changer d'attitude face à la montée des tensions.

Les États-Unis et la Seconde Guerre mondiale (1939-1945)[modifier | modifier le wikicode]

Intro : après un refus d'entrer directement dans la 2GM, les EU y sont précipités en 1941 et combattent sur deux fronts pour en sortir grands vainqueurs : comment la guerre les a-t-elle entrainés à devenir une puissance mondiale ?

1 – 1939-1941 : une implication progressive

2 – 1941-1945 : la participation à la guerre

3 – 1945 : un pays victorieux qui affirme sa puissance

ccl : la 2GM a fait passer les EU d'une puissance éco, fi, culturelle et régionale dans un monde multipolaire à la première superpuissance mondiale dans un monde bipolaire.

De la Seconde Guerre mondiale à la guerre froide : l'affirmation de la superpuissance des États-Unis (1945-1947)[modifier | modifier le wikicode]

Intro : de 1945 à 1947, la grande alliance de la 2GM se transforme en GF et les EU prennent la tête du monde libéral capitaliste qui rompt avec l'URSS : pourquoi et comment ?

1 - 1945 : un pays victorieux qui affirme sa puissance

2 – 1945-1947 : de la suspicion à la rupture (EU / URSS)

ccl : résumé des éléments de la puissance et de ce que les EU mettent en place pour assurer leur influence (idée du transfert des pb par la GB de Churchill au président Truman, d’abord assez réticent)

Les États-Unis aux premiers temps de la guerre froide (1947-1953)[modifier | modifier le wikicode]

Intro : 1947-1953 : après la rupture entre les deux SPP issues de la 2GM que tout oppose, le conflit monte en intensité avec le blocus de Berlin et la guerre de Corée

1 – la rupture de 1947

2 – le blocus de Berlin, première crise de la guerre froide

3 – la GF s'étend en Asie : la guerre de Corée

ccl en 3 ans, tension diplomatique devenue bain de sang ; menace de guerre nucléaire, conflit périphérique extrêmement violent, EU dans la peur (McCarthysme)

Les États-Unis au temps de la coexistence pacifique (1953-1962)[modifier | modifier le wikicode]

intro : 1953-1962, après épisode extrêmement violent de la guerre de Corée, relations internationales connaissent une période d'apaisement, dégel ou coexistence pacifique. EU affirment puissance et influence, mais tensions vont renaître et menacer le monde d'un guerre atomique

1 – La coexistence pacifique : définition et caractéristiques

2 - Les tensions réapparaissent : la seconde crise de Berlin

3 – La crise de Cuba

ccl : coexistence pas si pacifique, équilibre fragile de la terreur, condominium menaçant.

1962-1975 : quelle Détente pour les États-Unis ?[modifier | modifier le wikicode]

Intro : après crise de Cuba et peur atomique, période de Détente, pourtant pb intérieurs et guerre du VN vont changer le cours de l'histoire américaine

1 – La Détente

2 – La guerre du Viêt Nam

3 – Les États-Unis contestés : l'affaiblissement de la puissance

ccl : curieuse période où officiellement les EU et l'URSS dialoguent dans le cadre de la Détente, alors qu'a lieu la guerre du VN, conflit périphérique extrêmement violent, qui suscite une mise en cause internationale du modèle américain et traumatisme national. 1979 symbolise le recul. Affaiblissement durable ? Tentation du retour à l'isolationnisme ?

Les États-Unis sont-ils à l'origine de la fin de la guerre froide ? (1979-1991)[modifier | modifier le wikicode]

intro : 1979 symbolise le recul des EU sur la scène internationale ; en relançant la GF, la réaction du président Reagan a-t-elle entraîné la fin du conflit ?

1- la guerre fraîche, 1979-1985 (deux parties ? 1979 puis 1981-85)

2- 1985-1988 : Gorbatchev rouvre le dialogue

3 – 1989-91 : la fin de la GF

ccl : fin de la GF due à la chute des régimes communistes "à bout de souffle", en profonde crise ; relance de la course à l'armement par Reagan y a contribué, parmi de multiples autres facteurs ; sentiment de victoire et de toute puissance américaine, triomphalisme, seul modèle historiquement durable ...

Les États-Unis, « gendarmes du monde » ? (1990-2001)[modifier | modifier le wikicode]

intro : après la fin de la GF, G. Bush proclame le NOM dans lequel les EU, seule SPP, seront les gendarmes du monde, bras armé du droit international défini par l'ONU

1 – le NOM : définition et application immédiate par la Guerre du Golfe

2 – succès et limites de la superpuissance américaine

3 – le 11 septembre

ccl : pendant 10 ans, règne de l'hyperpuissance américaine, mais impossibilité de tout contrôler et de tout diriger, période transitoire entre un monde bipolaire et un monde multipolaire.

La puissance des États-Unis est-elle en déclin ? (2001-2013)[modifier | modifier le wikicode]

intro : 2001 attentats du 11/9 entraînent les EU dans deux guerres, en Afghanistan et en Irak ; politique unilatérale incarnée par G. Bush et néo-conservateurs ; Obama élu en 2008 incarnait le changement : changement ou recul et déclin ?

1 – la guerre contre le terrorisme et la politique unilatérale américaine

2 – la guerre en Irak

3 – la politique internationale d'Obama dans un monde multipolaire

ccl : 2001 marque un tournant : EU se sentent vulnérables après 10 ans d'assurance affirmée (1990-2000) ; déclenchent deux guerres aux objectifs et au bilan controversés ; politique moins agressive d'Obama n'empêche le maintien d'une présence géostratégique globale qui doit s'adapter à de nouveaux enjeux comme la montée en puissance de nouveaux acteurs, la Chine en particulier. Quelles perspectives ?

Les États-Unis, d'une puissance en 1918 à une hyperpuissance aujourd’hui[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. « Note de service sur l'épreuve au bac », sur http://www.education.gouv.fr/, publiée au Bulletin officiel spécial n° 7 du 6 octobre 2011.
  2. [pdf] « Éléments de cadrage de l'épreuve de terminale S », sur http://www.histoire.ac-versailles.fr/, publié le 23 octobre 2012.