Mondialisation : processus, acteurs et territoires/Fiche/Conseils pour l'oral

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fiche mémoire sur la mondialisation
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Fiche : Conseils pour l'oral
Mondialisation : processus, acteurs et territoires/Fiche/Conseils pour l'oral
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.



Conseils pour l'oral

Ces quelques conseils concernent en particulier l'épreuve orale de l'enseignement facultatif d'histoire et de géographie des sessions 2013 et 2014 du baccalauréat français en série scientifique, mais sont valables pour n’importe quel oral.

Se préparer avant l'épreuve[modifier | modifier le wikicode]

Tous les candidats sont convoqués la même semaine, la répartition entre les jours se fait par ordre alphabétique. La convocation précise que le candidat doit être en avance d'une demi-heure sur l'horaire de passage. En général, quatre candidats sont convoqués au même horaire, à 8 h 30, 10 h 30, 14 h et 16 h : il y a donc en général un peu d'attente dans le couloir, les entrées dans la salle se succédant toutes les vingt minutes.

Il vaut mieux avoir une tenue correcte (pas en t-shirt et sweat à capuche, ni en décolleté vertigineux). Le candidat doit penser à amener la liste fournit par son professeur, sa convocation, une pièce d'identité, de quoi écrire (le papier brouillon est fourni) et une montre.

Pendant qu'on attend son tour, il ne faut pas faire trop de bruit dans le couloir, ni stresser inutilement.

Épreuve[modifier | modifier le wikicode]

À l'appel de son nom par le professeur, se lever et lui dire bonjour. Une fois dans la salle, il faut présenter la convocation, la pièce d'identité ainsi que la liste. L'émargement par une signature sur la liste des candidats est obligatoire.

Préparer le sujet[modifier | modifier le wikicode]

« Le candidat choisit un sujet parmi deux proposés par l'examinateur. Les sujets portent sur les questions et les études traitées en classe, figurant sur une liste conforme au programme, signée par le professeur et le chef d'établissement et portant le cachet du lycée. Si une production personnelle a été réalisée au cours de l'année, elle peut être mentionnée sur cette liste et, dans ce cas, le candidat s'en munit. [...] Le questionnement qui suit l'exposé du candidat peut déborder le cadre strict du sujet choisi »[1].

Les sujets proposés varient beaucoup selon le professeur qui fait passer l'oral, allant de sujets très généraux (parfois l'intitulé du chapitre) jusqu'à des sujets plus pointus. Plusieurs professeurs proposent systématiquement la recherche personnel de l'élève comme un des deux sujets, d'autres préfèrent l'aborder lors des questions/réponses. S'il y a un problème (oublie de la liste ou chapitre mal traité), ne pas hésiter à le signaler poliment (avec en prime une prière muette à Gaïa et à Clio).

Le candidat a droit à vingt minutes de préparation avant les vingt minutes d'oral. Pendant ce temps, il peut noter sur son brouillon quelques idées pour son introduction (les définitions des termes du sujet par exemple), puis un plan détaillé et enfin des éléments de conclusion (comprenant une synthèse et une ouverture). Attention à rester dans les temps.

Faire un exposé[modifier | modifier le wikicode]

Attention à se tenir droit : ne pas s'affaler sur sa chaise. Le discours ne doit pas être monocorde, il faut s'exprimer d'un ton vif (un examinateur peut voir se succéder devant lui jusqu'à 80 élèves en une semaine : ne pas l'endormir).

L'argumentation doit être structurée ; ne pas hésiter à bien marquer les parties, ainsi que la fin. Les notions théoriques doivent être illustrées par des exemples précis ; on peut réaliser avec profit un schéma.

Attention au temps : sa répartition entre l'exposé de l'élève et le jeu de questions/réponses est à l'appréciation de l'examinateur (souvent sur une base de dix minutes d'exposé puis dix minutes de questions).

Répondre aux questions[modifier | modifier le wikicode]

Lors des réponses, ne pas hésiter à répondre de façon détaillée, pour montrer l'étendu des connaissances et pour gagner un peu de temps (ça veut dire un peu moins de questions).

Notation[modifier | modifier le wikicode]

« Cette épreuve doit être conforme à l'esprit et aux démarches de l'option. Seuls sont pris en compte les points au-dessus de la moyenne. Il s'agit dès lors de valoriser généreusement, le cas échéant, les efforts consentis par des élèves de terminale scientifique qui choisissent de conserver l'histoire-géographie alors que les horaires et exigences sont lourds dans le domaine scientifique.

C'est ainsi que doit être comprise la dernière phrase du règlement de l'épreuve : « Le questionnement qui suit l'exposé du candidat peut déborder le cadre strict du sujet choisi. » Il s'agit, si le candidat est en difficulté avec le sujet donné par l'examinateur, de vérifier s'il manifeste un manque global de connaissances et d'esprit d'analyse ou de voir, au contraire, si sur d'autres questions, il révèle des qualités qu’il n'a pas pu montrer auparavant.

La bienveillance doit prévaloir au moment de l'examen »[2].

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. « Note de service sur l'épreuve au bac », sur http://www.education.gouv.fr/, publiée au Bulletin officiel spécial n° 7 du 6 octobre 2011.
  2. [pdf] « Éléments de cadrage de l'épreuve de terminale S », sur http://www.histoire.ac-versailles.fr/, publié le 23 octobre 2012.