Utilisatrice:MilieH

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Émilie/MilieH, Doctorante en écologie marine[modifier | modifier le wikicode]

Prochains livrables

  • Faire un état des lieux des articles existants dans mon domaine de recherche et définir mes futures contributions
  • Apprendre la syntaxe associée à Wiki
  • À partir de mars 2011 : compléter les articles existant sur le plancton, le phytoplancton et la productivité primaire

Point au 1er mai

  • J’ai travaillé la syntaxe Wiki. J’ai encore quelques lacunes. Notamment pour citer mes sources.
  • J’ai commencé à modifier l’article sur le plancton.

Livrables pour le 15 mai

  • Je vais continuer de compléter les articles cités ci-dessus.

Point au 15 mai

  • La syntaxe wiki est acquise. L'ajout de références aussi.
  • J’ai enrichi le contenu des pages :
  1. plancton avec deux parties : une sur les adaptations du plancton à la vie pélagique, l'autre sur les méthodes d'étude du plancton.
  2. phytoplancton avec des précisions sur la composition taxonomique du phytoplancton.
  3. productivité primaire j’ai structuré l’article en sous-parties. J’ai ajouté des images et j’ai rédigé plusieurs sous-parties.

Quelques mots sur votre conclusion de l'atelier et ce que vous en retenez

J’ai beaucoup aimé participer à cet atelier et je remercie Rémi Bachelet de nous l'avoir proposé. Grâce à cet atelier, j’ai pu découvrir l'étendue des différents composants de wiki. Avant de commencer, je ne connaissais wikipedia que de très loin et je ne soupçonnais pas à quel point l'outil wiki était vaste. J’ai ainsi découvert qu’il existait d'autres composants tels que la wikiversité, wikimedia commons ou wikibooks. Cet atelier m’a également permis de me familiariser avec la syntaxe wiki. J’ai ainsi découvert qu’il existait beaucoup d’outils pour nous aider à contribuer et que sur wiki on n’est pas seul il y aura toujours quelqu’un pour nous filer un coup de main et nous aider à enrichir nos articles. En devenant moi-même contributeur, j’ai aussi pris conscience du travail fournit par les différents contributeurs. J’ai aussi constaté que dans mon domaine les articles étaient encore très incomplets voir inexistants et qu’il reste encore du chemin à faire pour que cet outil devienne complet. Je pense que c’est pourtant un bon moyen, pour nous futurs enseignant-chercheurs, de partager nos connaissances avec le grand public par le biais d’un outil ludique d’utilisation. En tant qu’enseignante, j’ai d’ailleurs constaté que les étudiants désertaient les bibliothèques et que leur premier réflexe était d’aller chercher l’information sur internet sans se soucier de l’exactitude du contenu. Je continuerais à contribuer (peut-être pas tout de suite : thèse oblige !) mais j’ai en tête plusieurs articles sur lesquels je pourrais contribuer.