Leçons de niveau expert

Utilisation et entretien du matériel équestre/Entretien

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Entretien
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Utilisation et entretien du matériel équestre
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Fers et couverture
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Utilisation et entretien du matériel équestre : Entretien
Utilisation et entretien du matériel équestre/Entretien
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Le matériel d'équitation doit être changé dès qu’il commence à présenter des signes d'usure trop marqués. Mais, la plupart du temps, un bon entretien permet de garantir une longue durée de vie aux équipements les plus coûteux comme la selle et les rênes. L'achat d'un nécessaire d'entretien pour le matériel équitation figure donc en bonne place dans la liste des premiers éléments à acquérir.

Entretien[modifier | modifier le wikicode]

Les taches de rouille sur les aciers devraient disparaître après une friction énergique avec une lanière de cuir ou de chiffon enduite de grès en poudre. Si la rouille est coriace, elle peut être ramollie par un badigeon de pétrole que l’on essuiera au bout de 48 heures, avant d’utiliser le grès en poudre.

Cheval avec une martingale à anneaux. La selle est équipée d'étriers compensés.

L'équipement équestre désigne, dans le domaine de l’équitation, l’ensemble des objets et du matériel utilisé pour la conduite du cheval, sa protection et ses soins. Certains équipements équestres existent quasiment tels quels depuis des siècles, d'autres ont été développés récemment pour les besoins de nouvelles pratiques liées aux sports équestres modernes et aux loisirs.

Équipement du cheval[modifier | modifier le wikicode]

Le licol est un ensemble de lanières qui servent principalement à permettre d'attacher facilement le cheval sans pour autant le gêner. Le fer à cheval est une plaque métallique fixée sous les pieds du cheval et destinée à les protéger. Les fers sont parfois remplacés par les hipposandales, sortes de petites bottes pour chevaux. La couverture est une pièce de tissu destinée à protéger le cheval après un effort important ou par grand froid. La longe est une longue corde servant à faire travailler le cheval en cercle et généralement sans cavalier. Les guêtres, les protèges boulet et les cloches servent à protéger les jambes du cheval.

Au Moyen Âge, les chevaux de guerre portaient des plaques métalliques nommée la barde. Le Bât est un système, encore employé de nos jours, servant à transporter du matériel à dos de cheval. Le caveçon est une lanière de cuir ou une chaîne en maillons articulés qui entoure le bas du chanfrein d'un cheval et permet de l’initier à être mené en rênes d’appui tout en ménageant la sensibilité de sa bouche.

Équipement du cheval monté[modifier | modifier le wikicode]

La selle est un objet généralement en cuir, que l’on place sur le dos du cheval afin que le cavalier puisse s'y assoir. La selle est souvent munie d'étriers, qui sont deux anneaux métalliques placés de chaque côté, permettant au cavalier de prendre appui pour monter sur le cheval, mais aussi de garder un meilleur équilibre une fois en selle et de retransmettre des ordres au cheval grâce à ses jambes ect... Un tapis de selle est généralement placé sous la selle, il a pour fonction de protéger le dos du cheval des blessures dues aux frottements on peut aussi introduire un amortisseur qui servira a amortir le poids de la selle. L'autre mécanique entre le cavalier et sa monture est le mors, une pièce généralement métallique qui est placée dans la bouche du cheval pour le diriger.

La bride et le filet sont des ensembles de lanières qui servent à maintenir le mors en place dans la bouche du cheval. Le mors est relié aux mains du cavalier par le biais des rênes, qui sont deux lanières généralement en cuir. Des enrênements viennent parfois compléter l’ensemble en visant à empêcher le cheval d’avoir une certaine attitude, par exemple, de relever la tête violemment. Une étrivière peut être utilisée pour relier les deux étriers.

Équipement du cheval d'attelage[modifier | modifier le wikicode]

La bricole est un système permettant au cheval de tracter des charges légères. Pour des charges plus lourdes, le collier d'épaule est préférable et fut longuement utilisé pour tracter les charrues dans l'agriculture. Les systèmes d'attelage sont souvent munis d'œillères destinées à la fois à empêcher le cheval de voir ce qui se passe à côté de lui et à protéger ses yeux de la mèche du fouet. Le harnais est un ensemble de liens généralement en cuir, servant à relier le cheval de trait à la charge qu’il tracte.

Équipement du cavalier[modifier | modifier le wikicode]

La tenue vestimentaire d'un cavalier est généralement composée de bottes ou de bottines accompagnées de min-chaps, de chaussettes, d'un pantalon d'équitation (aussi appelé culotte d'équitation) ou de chaps, sorte de surpantalon, de gants, d'un gilet de protection en extérieur, et d'une bombe. Cette dernière est un objet assez récent, destiné à protéger la tête du cavalier pour le prémunir de possibles traumatismes crâniens en cas de chute. Dans le domaine des sports hippiques, elle porte le nom de toque. La cravache, tenue en main par le cavalier, est un outil servant à stimuler, orienter, de même que les éperons, qui sont fixés aux bottes du cavalier. La cravache et les éperons doivent être utilisés à bon escient, et ne doivent jamais blesser ou traumatiser le cheval. Les cavaliers portent aussi généralement une veste spéciale pour les concours.

Matériel de soin[modifier | modifier le wikicode]

Le matériel de pansage est un ensemble d'objets destinés aux soins du cheval avant ou après le travail. Le goudron de Norvège est connu pour son action bénéfique sur les sabots des chevaux lorsque la fourchette est en train de pourrir par exemple. Pour des soins nécessitant beaucoup de minutie, un tord-nez peut-être utilisé pour forcer le cheval à rester immobile.

Cheval de selle harnaché pour l'équitation

Le harnachement est l’ensemble de pièces qui servent à équiper un animal domestique pour le travail, le sport ou les loisirs : selles, mors, étriers, filets, harnais et différents enrênements. L'action d'équiper l'animal de ces objets est elle aussi appelée le harnachement.

Bien qu’il concerne généralement le cheval, de selle ou de trait, le terme « harnachement » s'applique à l'équipement de tout animal domestique mit au travail : chameaux, ânes et mulets, bovins pour le trait, etc.

Étymologie et histoire[modifier | modifier le wikicode]

Le mot est attesté au XIVe siècle, sous la forme harnasment, puis arnechement, pour désigner l'« ensemble des harnais, équipement des chevaux », vers 1494. L'usage du verbe « harnacher » est attesté dès 1636. L'histoire du harnachement épouse étroitement celle de la domestication. Les premiers harnachements présumés remontent à la culture Botaï, des outils en os y ont été utilisés avec des lanières en cuir brut lisses, pour la fabrication de cordons en cuir brut et de cordes, utiles pour le harnachement. Des objets similaires sont connus dans la steppe, mais la façon dont ces lanières ont été utilisées reste peu claire.

Harnachement de la tête[modifier | modifier le wikicode]

Filet et bride[modifier | modifier le wikicode]

Le filet est un ensemble de lanières, en cuir ou synthétique, qui sert à maintenir le mors en place dans la bouche du cheval. La bride a la même fonction, si ce n'est qu'elle maintient deux mors en place, le mors de bride et le mors de filet, et s'utilise donc avec quatre rênes. La bride est surtout destinée aux compétitions de dressage.