Utilisateur:RP87/brouillon/Communs et distribution

Une page de Wikiversité.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Dépôt des questionnements sur la question des communs et de la distribution suite au courriel de Sébastien (doctorant)

"Hajar (dont la thèse porte sur la Louve) ne figure pas au pad ;-) Peut-être est-ce l'occasion d'avoir un échange ouvert (sur un espace en Communs) sur ces travaux.

J'ai trois interrogations, qui il me semble touche l'échelle 'national' que tu soulignes :

  • Sur la question des Communs, je me pose notamment la question de la perception de la lucrativité :

"Lors de l’Assemblée Générale traitant cette question, un coopérateur demande : « Combien faudrait-il que les coopérateurs mettent pour qu'il n'y ait pas besoin de parts C ? ». Il reçoit naturellement comme réponse de la salariée s’occupant du business plan que « suivant le plan financier, 260 000 €. Si les 1 700 coopérateurs aujourd’hui remettaient chacun 155 € nous aurions déjà réuni la somme ». Finalement, la coopérative a eu recours sur une partie de cette somme à un prêt de courte durée au niveau de la banque." Au final, quel volume de dividende est distribué par La Louve, les coopératives d'achat-distribution, les coopératives (l'ESS au global) ? Les volumes d'intérêts perçus par mécanisme d'emprunt·s (les services de dettes) peuvent-ils également être identifiés et rapproche sous une autre analyse des comptes de résultats. Y-a-t'il trace d'échanges (AG ou groupe thématique) visant cette question de la lucrativité (Chez La Louve, sur d'autres terrains, dans le mouvement coopératif en général, en France, ailleurs) ?

  • Je suis curieux de connaître les équivalents temps pleins évités et donc les montants de cotisations sociales associées pour La Louve.
    • Quelle·s forme·s de prédation·s Inter-Communs peut-on identifier ?
    • Quelle·s expérimentation·s (ne serait-ce que comptable) pour déterminer des caractéristiques d'un système de distribution en Communs réduisant la prédation sur d'autres formes de socialisation, comme celle du salaire par cotisation ?

À titre d'information, c'est une question encours pour Lille.Bike (CoopCycle) sur l'usage par des 'micro-entrepreuneur·se·s' de la plateforme sous licence à réciprocité (exploitation par des coopératives uniquement).

  • L'interrogation des modèles de distributions inclus dans la problématique énergétique, pose les questions des longueurs de chaînes de production et distribution, ainsi que les techniques employées.

La question environnementale étant présente dans la thèse (et les réflexions d'achat de La Louve), je me demande si (relativement aux produits alimentaires) l'interrogation du taux de retour énergétique est (ou non) présente dans la coopérative.

    • Un audit énergétique a-t-il été conduit (envisagé) ?
    • Les données d'un tel audit seraient-elles 'ouverte' (copyleft) ?"