Utilisateur:Frédérique Bonhoure/Reess Eugène

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Portrait d'Eugène Reess

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Eugène Reess est un architecte français né le 11 mars 1878 à Besançon et décédé le 8 février 1946 à Montbéliard.

Il est issu d'une famille de Montbéliard. Son père est Charles Reess (1833-1916), ingénieur aux chemins de fer des Batignolles et sa mère Angiola de Castiglioni (1843-1878), d'origine italienne.

Il fait ses études à l'Ecole spéciale d'Architecture de Paris, dont il sort diplômé en 1897.

Atteint dès 1935 de la maladie de Parkinson, Eugène Reess meurt chez lui, dans sa maison du Bannot, 1 rue Guynemer, à Montbéliard, en 1946. Il n'a pas eu d'enfants

Réalisations[1] (liste non exhaustive)[modifier | modifier le wikicode]

Audincourt (25)[modifier | modifier le wikicode]

Immeuble Brunschwig, 1909[2]

École primaire, écoles, foyer municipal, immeubles, 1913, 1934

Etupes (25)[modifier | modifier le wikicode]

Ensemble industriel Japy

Héricourt (70)[modifier | modifier le wikicode]

Maison et salle des fêtes , 1910

Mandeure (25)[modifier | modifier le wikicode]

École [1]

Montbéliard (25)[modifier | modifier le wikicode]

Immeubles inscrits à l'Inventaire général du patrimoine culturel :

10, 12 rue Cuvier

68 rue Cuvier 1930

31 place Saint-Martin Maison du Docteur Tuefferd modifiée en 1909

21 place Saint-Martin Maison agrandie en 1922 pour devenir le siège de la Banque de France

14, 16 rue de la Sous-Préfecture Maison dont l'intérieur a été modifié entre 1931 et 1936

2 rue du Puits Ecole maternelle Saint-Georges, 1907

rue de Velotte, 27 bis place Albert Thomas modifications en 1907,

1 rue de Velotte, 27 rue Cuvier1908

autres

Piscine, établissement de bains [2]

Chapelle des Menonnites [3], 1930

Mont-de-Laval (25 )[modifier | modifier le wikicode]

Réservoir hydraulique

Poste [4]

Sainte Marie (25)[modifier | modifier le wikicode]

Cimetière

Séloncourt (25)[modifier | modifier le wikicode]

Aménagement d'un logement dans l'usine d'horlogerie Boname-Beaudroit, 1910

Sochaux (25)[modifier | modifier le wikicode]

Cimetière

Égout

École

Maison

Valentigney (25)[modifier | modifier le wikicode]

Cercle Peugeot frères dit Cercle de Beaulieu, 1912

Réservoir hydraulique

Maison

Villers-le-lac (25)[modifier | modifier le wikicode]

Douane des Pargots, 1930

Département du Jura (39)[modifier | modifier le wikicode]

Sanatorium

Cité ouvrières[modifier | modifier le wikicode]

Cité jardin de la Citadelle à Montbéliard. Eugène Reess. 1930

L'identité architecturale du pays de Montbéliard sera profondément marquée par les nombreuses cités ouvrières qu'Eugène Reess y a construites, accompagnant ainsi l'essor économique de cette région[3].

Badevel (25)[modifier | modifier le wikicode]

Cité ouvrière Japy dite Cité n. 4, 1927

Bart (25)[modifier | modifier le wikicode]

Cité ouvrière Japy dite cité du Mont-Bart, rue du Mont-Bart, 1920

Fesches-le-Châtel (25)[modifier | modifier le wikicode]

Cité ouvrière Japy dite Cité du champ de l’œil, rue des Voironnes

Montbéliard (25)[modifier | modifier le wikicode]

Cité jardin de la Citadelle et ici [5] 

Cité ouvrière Peugeot dite Cité du Congo

Voujeaucourt (25)[modifier | modifier le wikicode]

Cité ouvrière Japy, 1 à 16 rue des Cités, 1924

Distinctions[modifier | modifier le wikicode]

Membre de la Commission d'Architecture du Département du Doubs

Membre de la Société des Architectes du Doubs

Conseiller municipal de Montbéliard

Officier d'Académie, 8 avril 1911

Croix de guerre, 1919

Chevalier de la Légion d'honneur

Président de la Société des Officiers de réserve du Pays de Montbéliard

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Travaux d'architecture, 1904-1934. Eugène Reess, Jean Portet, Montbéliard, Jura, Doubs – Société française d'édition d'art. Strasbourg 1935

Dossier « des cités et des hommes » réalisé par l'agence d'urbanisme et de développement du pays de Montbéliard

Fonds Eugène Reess, archives municipales de Montbéliard


Changez ce texte pour votre brouillon.

Fondation Wikimedia
Ceci est la page d’une personne contribuant à Wikiversité

Si vous accédez à cette page sur un site autre que Wikiversité, c’est que vous êtes sur un site miroir ou un site faisant de la réutilisation de contenus. Prenez note que cette page n'est peut-être pas à jour et que la personne identifiée n'a probablement aucune affiliation avec le site sur lequel vous vous trouvez. L'original de cette page se trouve sur http://fr.wikiversity.org/wiki/Utilisateur:Fr%C3%A9d%C3%A9rique_Bonhoure/Reess_Eug%C3%A8ne.

  1. Travaux d'architecture 1904-1934 (Montbéliard, Jura, Doubs), Société française d'édition d'art - Strasbourg, 1905, 16 pages p. 
  2. {fr} « Le Béton armé », Mensuel, no  161, octobre 1911, p. 158 [texte intégral]
  3. Des Cités et des hommes, 1996