Utilisateur:Argamea/Bac à sable

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gnome-application-certificate.svg Nuvola apps chat.png Gnome-applications-science.svg Nuvola apps kfig.svg Internet-mail.svg
Présentation Discussions Travaux Bac à sable Email
Liste des bacs à sables


Histoire de l'Islande[modifier | modifier le wikicode]

Avant la Colonisation, l'Islande était inhabitée. Elle fut initialement occupée par quelques moines irlandais, venus en ermitage, jusqu'à l'arrivée de plusieurs explorateurs norvégiens qui furent les premiers colons à s'installer définitivement sur l'île. Initialement autonome, avec l'établissement d'un parlement, elle fut tour à tour sous domination norvégienne, puis danoise, qui progressivement perdra la mainmise sur l'île jusqu'à son indépendance auto-proclamée en 1944.

L'Histoire du pays ayant lieu dans une période de temps très réduite, il nous est parvenu des informations claires, notamment grâce au Landnámabók (Livre de la colonisation) et l'Íslendingabók (Livre des Islandais).

La pré-colonisation[modifier | modifier le wikicode]

Il n'y a jamais eu d'autochtones établis de manière durable sur l'île. Il y eut seulement quelques moins irlandais, partis en ermitage, comme l'atteste l'Íslendingabók et les écrits de Bède le Vénérable, moine irlandais du VIIème siècle la mentionnant sous le nom de Thule.

La Colonisation[modifier | modifier le wikicode]

On estime, grâce aux diverses couches de cendres volcaniques et aux sédiments la composant, que la colonisation eut lieu aux alentours de 871. Récemment, des fouilles ont permis d'excaver des restes d'une ferme du Xiè siècle en plein Reykjavik, ainsi que plusieurs pièces de tourbe datant des années 870.

Si le doute persiste qu’il fut le premier colon, Ingólfur Arnarson est certainement le plus célèbre. Seleon le Landnámabók, en 874, ce navigateur norvégien approche les côtes de l'Islande et, conformément à la coutume, lance à l'eau les deux montants de son siège. Il s'établit alors dans la baie où ses montant s'échouèrent, et, constatant les fumerolles émanant des sources chaudes, baptisent l'endroit "Reykjarvík", baie aux fumées en ancien norrois. Un millénaire plus tard, la cité devint la capitale de l'Islande, Reykjavik, et son blason, représentant les deux montants du siège d'Ingólfr, porte l'héritage de cette histoire.

La raison qui a poussé les colons à quitter la Norvège n’est pas encore très clairement définie: certaines sources mentionnent des conflits dus à la volonté d'unification de la Norvège qu'a eu Harald Ier, Roi de Norvège; d'autres imputent ceci au montant des taxes que le souverain aurait imposé, ou une volonté de fuir sa cruauté.

En 930, la population sur l'île est estimée à 6000 personnes.

Certains colons, quant à eux, émigrèrent en Islande après avoir été banni de Norvège. Ce fut le cas d'Eiríkr Þorvaldsson, Le Rouge, banni pour meurtre. Après son installation dans le Nord-Ouest du pays, il fut également banni d'Islande vers 985, ce qui lui permit de découvrir et fonder la première colonie du Groenland. Son fils, Leifr Eiríksson, découvrit vers l'an 1000 ce qu’il nomma le Vinland, que l’on suppose aujourd’hui être le Labrador.


Période libre islandaise[modifier | modifier le wikicode]

Les quelques 6000 colons présents sur l'île en 930 étaient pour la plupart regroupés autour des fermes familiales, esclaves inclus. Afin de départager les éventuels conflits de voisinage dus au manque d'espaces arables, les colons fondèrent progressivement un système démocratique basé sur des assemblées locales, les þing, généralement présidés par le chef fermier le plus puissant ou le plus âgé de la colonie. Chaque colonie possédait ses propres lois, ce qui eut pour effet d'entraîner des conflits entre chefs de þing locaux.

Afin de pallier à ces affrontements, certains chefs de colonie décidèrent de s'unir et de fonder un parlement unique, qu’ils dénomèrent l'Alþing, littéralement assemblée de tous. Le lieu de plein air qui fut choisi pour accueillir cette réunion porte encore aujourd’hui le nom que les colons lui donnèrent: le Þingvellir, littéralement plaine du parlement.

Les réunions annuelles de l'Alþing étaient l’occasion pour les Islandais de participer à de grandes fêtes organisées par les habitants, ainsi qu'un évènement commercial incontournable pour chaque Islandais. Au cours des sessions du parlements, chaque sujet était débattu sous la garde du Lögsögumaður, le diseur de la loi. Un des sujets débattus et acceptés par l'Alþing fut notamment l'adoption du christianisme, en l'an 1000, abandonnant par là-même la religion païenne nordique.

La période libre islandaise dura jusqu'en 1262 où après une guerre des clans ayant fragilisé l'union du pays, l'Alþing signe un traité lui faisant reconnaître le Roi de Norvège comme souverain islandais. L'Islande ne retrouvera son indépendance qu'en 1944.

Le site historique de Þingvellir est aujourd’hui inscrit au patrimoine mondial de l'humanité de l'UNESCO.

Sous domination[modifier | modifier le wikicode]

Le traité d’Union avec la Norvège est conclu en 1262. Ce « Vieux Pacte » fait reconnaître aux Islandais le souverain norvégien comme le leur, ce qui inclut le paiement d’une taxe annuelle en échange de sa protection. La dépendance norvégienne était d’autant plus importante pour les Islandais que chaque été, conformément au traité, 6 navires étaient chargés d’emmener des provisions et des biens, en prévision de l’hiver. Le premier -et dernier- gouverneur d’Islande fut Gissur Þórvaldsson, qui occupa son poste jusqu’à sa mort, en 1268, après avoir restauré une paix relative entre les clans sur l’île. Ce poste, resté vacant pendant plusieurs années, fut supprimé quelques années après sa mort par le roi de Norvège Magnus VI, qui fit composer l’ensemble de ses textes de loi en deux exemplaires : un pour la Norvège, et un pour l’Islande.

Le recueil de ces lois est appelé le Jónsbók, et permettait à l’Alþing de conserver son rôle législatif, mais y ajoutait le pouvoir discrétionnaire du roi.

En 1375, le roi du Danemark Valdemar IV meurt. Son petit-fils, Oluf, hérite du Royaume du Danemark. Oluf était le fils de Marguerite Ière, elle-même fille de Valdemar IV, et de Håkon VI, roi de Norvège et d’Islande. À la mort de Håkon en 1380, Oluf hérite de toutes les terres de son père, en plus de celles de son grand-père. Il devient souverain du Danemark, de Norvège, et d’Islande, mais meurt deux ans plus tard, peu après avoir obtenu allégeance de la seule Islande. C’est sa mère, Marguerite, qui assura la gouvernance du pays d’une main de fer jusqu’à sa mort en 1412. Elle établit l’Union de Kalmar en 1397, entre l’Islande, la Norvège, et le Danemark.

Au début du XVème siècle, un demi-siècle après le Continent, la Peste Noire se répand sur l’île, tuant près d’1/3 de la population. Cette épidémie fut bénéfique à l’Église, qui put ainsi récupérer des terres. Peu de sources écrites nous sont parvenues de cette époque, essentiellement du fait du ralentissement de l’activité littéraire à cause de l’épidémie. Une autre épidémie survint à la fin du XIVe siècle.

L’année 1536 est marquée par la fin de l’Union de Kalmar au profit du Royaume de Danemark-Norvège.

Le développement (XVIIIè - XIXè)[modifier | modifier le wikicode]

L'autorité danoise[modifier | modifier le wikicode]

Survie difficile[modifier | modifier le wikicode]

Débuts de la vague nationaliste[modifier | modifier le wikicode]

L'état danois autonome d'Islande[modifier | modifier le wikicode]

Christian X, souverain d'Islande[modifier | modifier le wikicode]

Vers l'indépendance[modifier | modifier le wikicode]

Deuxième guerre mondiale : une occasion rêvée[modifier | modifier le wikicode]

L'Islande, avant poste maritime anglais[modifier | modifier le wikicode]

Occupation militaire américaine[modifier | modifier le wikicode]

Le 21 juin 1944[modifier | modifier le wikicode]

La République d'Islande[modifier | modifier le wikicode]

OTAN[modifier | modifier le wikicode]

Guerres de la Morue[modifier | modifier le wikicode]

Conseil Nordique[modifier | modifier le wikicode]

La crise[modifier | modifier le wikicode]

Vers une adhésion à l'Europe ?[modifier | modifier le wikicode]

Vocabulaire[modifier | modifier le wikicode]

Histoire
islandais français
Landnám Colonisation
Knörr Bateau viking (et non pas un drakkar!)
Allt Tous
Þing Assemblée
Alþing Assemblée de tous (Allt + Þing)
Lög Loi
Vellir Plaine
Lögsögumaðr Diseur de loi

Sources et références[modifier | modifier le wikicode]