Utilisateur:Ambre Troizat/Le retour de l'esclavage dans l'espace politique français

Une page de Wikiversité.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Le retour de l'esclavage dans l'espace politique français[modifier | modifier le wikicode]

L'esclavage économique a-t-il déserté les territoires souverains des monarchies de la France ?

François Ier (roi de France) (1494-1515-1547)[modifier | modifier le wikicode]

François Ier, né sous le nom de François d'Orléans le à Cognac en Charente, est décédé le à Rambouillet. Il est sacré roi de France le dans la cathédrale de Reims et règne jusqu’à sa mort en 1547. Fils de Charles d'Orléans et de Louise de Savoie, il appartient à la branche de Valois-Angoulême de la dynastie capétienne.

Féodalité dans les colonies : conquête & occupation de la Nouvelle-France[modifier | modifier le wikicode]

"He who does not work, neither shall he eat"
Aphorisme inscrit dans le Nouveau Testament, cité par John Smith [1] à Jamestown en Virginie au printemps de 1609, et par Lénine durant la Révolution russe[2]

1765 - Corne d'Abondance. Allégories de Jean-Baptiste Pigalle, socle de la statue de Louis XV, Place Royale à Reims.

L'ère des conquêtes[modifier | modifier le wikicode]


Chronologie selon Wikipédia : Histoire de la Nouvelle-France[modifier | modifier le wikicode]

Histoire de la Nouvelle-France 
1508-1607 : Les explorations françaises sans colonisation permanente
   1.1 Les expéditions de pêche
   1.2 Le voyage de Verrazano en 1524
   1.3 Les voyages de Jacques Cartier, 1534-1542
   1.4 L’abandon temporaire de l’exploration, 1543-1597
1541-1607 : Quelques tentatives ratées de colonisation
1608-1763 : La colonisation du Canada français
   3.1 La fondation de la ville de Québec en 1608
   3.2 Le régime des compagnies à charte, 1627-1662
   3.3 Le Conseil souverain, 1663-1759
La colonisation de l’Acadie, 1611-1713
La colonisation de la Louisiane, 1672-1763
La conquête britannique, 1754-1763

1755 : Bilan de la première ère de conquêtes[modifier | modifier le wikicode]

Mémoire des commissaires du Roi

  • 1755 - Commissaires sur les possessions et les droits de la Grande-bretagne et de la France en Amerique, Mémoires des commissaires de Sa Majesté Très-Chrétienne et de ceux de Sa Majesté brittannique : sur les possessions & les droits respectifs des deux couronnes en Amérique : avec les actes publics & pièces justificatives
  1. 1755 - Mémoires des commissaires de Sa Majesté Très-Chrétienne et de ceux de Sa Majesté brittannique : sur les possessions & les droits respectifs des deux couronnes en Amérique : avec les actes publics & pièces justificatives, Tome premier, première partie. Contenant les mémoires sur l'Acadie & sur l'isle de Sainte-Lucie., Amsterdam et Leipzig, J. Schreuder & Pierre Mortier le jeune (OCLC 1078088994, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
  2. 1755 - invalid entity id
  3. 1755 - Mémoires des commissaires de Sa Majesté Très-Chrétienne et de ceux de Sa Majesté brittannique : sur les possessions & les droits respectifs des deux couronnes en Amérique : avec les actes publics & pièces justificatives, Tome second. Contenant les traités & actes publics concernant l'Amérique en général, & les pièces justificatives des mémoires sur les limites de l'Acadie, Amsterdam et Leipzig, J. Schreuder & Pierre Mortier le jeune (OCLC 470522990, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
  4. 1755 - (en) The Memorials of the English and French commissaries concerning St. Lucia. Text in English and French with some parts written in parallel translation), Londres (OCLC 820326766, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata

Imprimerie royale[modifier | modifier le wikicode]

  1. Mémoires des Commissaires du roi et de ceux de Sa Majesté britannique,tome premier
  2. Mémoires des Commissaires du roi et de ceux de Sa Majesté britannique,tome deuxième contenant les mémoires sur l'Isle de Sainte-Lucie
  3. Mémoires des Commissaires du roi et de ceux de Sa Majesté britannique, tome troisième contenant les traités & actes publics concernant l'Amérique en général
  4. Mémoires des Commissaires du roi et de ceux de Sa Majesté britannique, tome troisième contenant les pièces justificatives de la propriété de Sainte-Lucie.
  5. Mémoires des Commissaires du roi et de ceux de Sa Majesté britannique,tome quatrième

https://archive.org/details/mmoiresdescomm03grea/page/n6/mode/2up

Analyse de ces mémoires[modifier | modifier le wikicode]

  • Les mémoires sont publiés en 1755 sous le règne de Louis XV qui se déroule du 1er septembre 1715 au 10 mai 1774
  • 1755 - Lettre d'un François à un Hollandois au sujet des différends survenus entre la France et la Grande Bretagne touchant leurs possessions respectives dans l'Amérique Septentrionale
  • 1755 - 1o799 Londres J Nourse 1743 in 12 Mémoires des commissaires du roi et de ceux de sa majesté britannique sur les possessions et les droits respectifs des deux couronnes en Amérique par DE SILHoUETTE et DE LA GALissoNNiÈRE et surtout par l ab DE LA VILLE, Paris imp roy 1755 57 4 vol in 4
  • 1904 - Albert Babeau, L'appel à l'opinion publique de l'Europe au milieu du XVIIIe siècle (lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata prononcé le 23 avril 1904, publié dans Académie des sciences morales et politiques, Séances et travaux de l'Académie des sciences morales et politiques, t.62, juin-déc. 1904, Paris (notice BnF no FRBNF34486912, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata

Le Code noir sous Louis XIV[modifier | modifier le wikicode]

Esclave, esclavage dans la littérature[modifier | modifier le wikicode]

Cnrtl[modifier | modifier le wikicode]

Cnrtl

Prononc. et Orth. : [εsklava:ʒ]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1599 (Vigenère, Vie d'Apollonius Thyanéen, 492, éd. 1611 ds Delb. Notes mss). Dér. de esclave*; suff. -age*. Fréq. abs. littér. : 1 134. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 461, b) 1 516; xxes. : a) 728, b) 1 471.

Cnrtl

   ESCLAVAGE, subst. masc.
   ESCLAVAGER, verbe trans.,
   ESCLAVAGE, substantif

Étymol. et Hist. 1599 (Vigenère, Vie d'Apollonius Thyanéen, 492, éd. 1611 ds Delb. Notes mss). Dér. de esclave*; suff. -age*.

Métonymie dans L'Orphelin de la Chine de Volaire

« C'est la métonymie qui fait toute la beauté de ces deux vers de l'Orphelin de la Chine
Les vainqueurs ont parlé. L'esclavage en silence
Obéit à leur voix dans cette ville immense »
Volaire, Gallica, pp. 9[3].

L'expression est neuve c'est la première fois qu on s est servi du mot d'esclavage qui signifie la condition des esclaves pour exprimer les esclaves eux mêmes pris collectivement
 ; c'est en cela que consiste la figure. Mettez à la place les esclaves en silence et tout l'effet est détruit. D'où vient cette différence ? Ce n est pas seulement de ce que les esclaves en silence n'aurait rien qui fût au-dessus de la prose mais c'est que le poète en personnifiant l'esclavage agrandit le tableau et par une expression vaste nous montre toute une ville une ville immense habitée par l'esclavage seul et par l'esclavage en silence. Ce sont là des traits de maître mais ôtez cette figure de la place où elle est, ôtez la d'un sujet où l'imagination est déja élevée par de magnifiques peintures des exploits de Gengiskan par l'idée d'un peuple conquérant du monde par la pompe oriental dont la pièce a reçu l'empreinte dès les premiers vers transportez la dans Mérope ou dans Oreste elle y paraîtra trop poétique elle sera froidement fastueuse et ne peindra rien., Lycée, ou Cours de littérature ancienne et moderne[4].

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

Féodalité dans les colonies[modifier | modifier le wikicode]

  • 1877-1889 - François-Edme Rameau de Saint-Père, Une colonie féodale en Amerique : l'Acadie, 1604-1881 Œuvre écrite.
    • 1877 - François-Edme Rameau de Saint-Père, Une colonie féodale en Amérique: l'Acadie, 1604-1710, Didier & Cie, 367  p. (notice BnF no FRBNF31174664, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
    • 1889 - François-Edme Rameau de Saint-Père, Une colonie féodale en Amerique : l'Acadie, 1604-1881, volume I, Paris et Montréal, Plon et Granger Frères (notice BnF no FRBNF31174665, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
    • 1889 - François-Edme Rameau de Saint-Père, Une colonie féodale en Amerique : l'Acadie, 1604-1881, volume II, Paris et Montréal, Plon et Granger Frères (notice BnF no FRBNF31174665)Voir et modifier les données sur Wikidata
  1. John Smith (explorer), 1580–1631, helped found the Virginia Colony and became Colonial Governor of Virginia
  2. « Que celui qui ne travaille pas ne mange pas » Verset 2 Thessaloniciens 3.1. Cf. "Que dit l'écriture au sujet du travail ? ; 2015 - Régis Burnet, Celui qui ne travaille pas ne mange pas : Vingt siècles de répression des pauvres, Éditions du Cerf,
  3. Voltaire, L'Orphelin de la Chine, tragédie représentée pour la première fois à Paris, le 20 août 1755 : Pièce inspirée d'une pièce chinoise : "Tchao-chi-cou-eulh, ou L'orphelin de la maison de Tchao, tragédie chinoise, traduite par le R. P. de Prémare, Genève, Gabriel Cramer (notice BnF no FRBNF31603140)Voir et modifier les données sur Wikidata, 1755
  4. Tome troisième, Ancien, Eloquence