Utilisateur:Ambre Troizat/La question de la pauvreté à l'époque de Saint-George

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La question de la pauvreté à l'époque de Saint-George[modifier | modifier le wikicode]

Introduire avec les voyages au Nouveau Monde

Les Sociétés philanthropiques[modifier | modifier le wikicode]

créée en 1780 en France[modifier | modifier le wikicode]

La Société philanthropique est la plus ancienne société de bienfaisance non confessionnelle de France. Elle a été fondée en 1780 sous le patronage de Louis XVI et reconnue d'utilité publique en 1839 par Louis-Philippe.

Belgique[modifier | modifier le wikicode]

Adrien Duquesnoy[modifier | modifier le wikicode]

Buste en marbre d'Adrien Duquesnoy par Jean-Antoine Houdon, Nancy, musée Lorrain
Adrien Duquesnoy, Wikidata
Adrien Duquesnoy, Wikipédia

« DUQUESNOY (ADRIEN-CYPRIEN), né à Briey (Moselle) en 1763, était syndic de Lorraine et de Bar en 1789 lorsque le tiers état du bailliage de Bar-le-Duc le députa aux états généraux. Il y votait habituellement avec Mirabeau. Il devint ensuite maire de Nancy. Lorsque Lucien Bonaparte fut nommé ministre de l'intérieur, Duquesnoy fut rappelé à Paris pour remplir des fonctions supérieures dans ce ministère. Plus tard, le premier consul le nomma maire du 10e arrondissement. Duquesnoy mourut en janvier 1808.

Duquesnoy a été le principal rédacteur de l'Ami des patriotes (1791-1792); mais il a surtout rendu des services par la traduction de plusieurs ouvrages écrits dans des langues étrangères :

  • Aperçu statistique des Etats de l'Allemagne, par Hœck.Traduit de l'allemand. Paris, 1802,in-4.
  • Rapport fait au conseil général des hospices. Paris, 1803, in-fol.
  • Recueil de Mémoires sur les établissements d'humanité; traduits de l'allemand et de l'anglais; publiés par ordre du ministre de l'intérieur. Paris, impr. d'Agasse, an vii et suivants (1799-1804).
    Cette importante collection contient les travaux suivants :
    • VoLUME 1. (No 1) Détails sur un établissement formé di Munich en faveur des pauvres.Traduit de l'allemand de Benj. Thomson, comte de Rumfort. (2) Voy. au vol. lI. (3)
    • Principes généraux sur lesquels doirent être fondés en tout pays les établissements pour les pauvres. Trad. de l'allemand de Rumfort. (4)
    • Des aliments en général, et en particulier de la nourriture des pauvres.Trad. de l'all. de Rumfort. (5)
    • Précis de divers établissements d'utilité publique formés en Bavière. Trad. de l'allem. de Rumfort. II. (2)
    • Rapports d'une société établie pour améliorer le sort des pauvres. C'est une collection de 26 Mémoires divers. (7, 10, 12)
    • Notices historiques et économiques sur l'etablissement d'humanité de Hambourg, par le cit. Roberjot, ministre plénipotentiaire à Rastadt.
    • Réflexions sur les hopitaux, par J. Aikin, d. m. à Londres. (14)
    • Règlement de la maison de travail de Bridevell et de l'hopital des fous à Londres (Bedlam), par l'assemblée générale des administrateurs de ces hôpitaux, etc.
    • Tableau des œuvres charitables et méritoires de la sainte et royale confrérie de Notre-Dame du Refuge et de la Piété, de Madrid, pendant l'année 1798, et résumé général de ce qu'elle a fait depuis sa fondation.
    • Règlement pour les maisons de force et de correction de Berne, Nov. 1788. (16)
    • Règlements des établissements de charité du canton de Berne. Rapport de l'institut des indigents de Hambourg, par Roberjot.
    • Instruction pour la junte d'hospice et de refuge de Barcelone, par don Jos. Clément.
    • Législation anglaise concernant les pauvres infirmes, les valides et les vagabonds ; suivi d'un extrait de l'ouvrage de R. Brun.
    • Institution de bienfaisance en faveur des artisans de Berlin et de Potsdam. (48)
    • Considérations sur les établissements d'humanité en général, et en paréiculier sur les hospices d'enfants trouvés. Traduit de l'allemand de Krunitz, avec un appendice. (22)
    • Analyse des statuts de l'hospice royal de Madrid, suivie du Plan de l'organisation et de l'administration des secours publics dans la ville de Copenhague et ses faubourgs. IV. (6, 9, 13)
    • Histoire des principaux lazarets de l'Europe, accompagnée de divers Mémoires relatifs à la peste, et suivis d'observations ultérieures sur quelques prisons et hôpitaux, etc., etc., par Jean Howard, membre de la Société royale. . V (19 et 23)
    • Suite et fin du précédent travail. Vl. (8,11, 15, 17, 20)
    • Recherches sur les pauvres, par John Mac Farland. VII. (2 et 24)
    • Extrait d'un ouvrage ayant pour titre : Etat des pauvres, ou histoire des classes travaillantes de la société en Angleterre, depuis la con: jusqu'à l'époque actuelle, par Sir Fr. Mortonden.
      Ce volume renferme enfin une table des matières des t. I à VII, suivie d'une bibliographie sur la bienfaisance. Les volumes suivants sont signés de Duquesnoy. Vlll. (25)
    • Histoire des pauvres, de leurs droits et de leur devoir, et des lois concernant la mendicité, etc., par Th. Ruggles. An X. lX. (26) Suite. X. (27)
    • Dissertation sur les moyens les plus avantageux pour entretenir et employer les pauvres dans les maisons de travail des paroisses, etc., par John Masson Good. An X. (28)
    • Précis sur l'hôpital de Sainte-Marie-la-Neuve, à Florence, extratt de l'ouvrage intitulé : « Regolamento dei regi spedali da Santa-Maria-Nuova e di Bonifazio. » (In-4, Florence, 1780 . (29 et 30,
    • Essai sur les meilleurs moyens de procurer de l'occupation au peuple, par Samuel Crumpe.
      Ouvrage couronné par l'Académie royale d'Irlande. Xl. (31)
    • Rapports d'une société pour améliorer le sort des pauvres.Traduit de l'anglais, avec un append. (32)
    • Moyens de réformer les mœurs des pauvres en prévenant l'indigence, etc., par John Hill. Traduit de l'anglais. (33)
    • Compte-rendu de l'école des filles de Zurich, traduit de l'anglais.
    • Mélanges. (34)
    • Rapports d'une société pour améliorer le sort des pauvres (6e et 7e rapp., Articles divers). XIl. (35) Suite. (8e rapp, et un appendice). (36)
    • Lettres à lord Pelham, renfermant un parallèle du système de colonisation pénale, adopté pour la Nouvelle-Galles du sud, et celui des maisons de repentir érigées dans la métropole, dont l'exécution a été prescrite par deux actes du parlement des années 1794 et 1799.Traduit de l'anglais de Jérémie Bentham. . Xlll. (37)
    • 9e rapport de la société établie pour améliorer le sort des pauvres. Appendice. (38) 40e rapport (39)
    • Essai sur lés vices et les améliorations des établissements de sûreté publique, avec des remarques sur ceux de Westphalie.Trad. de l'allem. de Grüner. Suivi d'un Précis historique sur la vie et les établissements de bienfaisance de A. H. Franke, fondateur de l'hospice des orphelins de Halle
      Duquesnoy n'a pas traduit tous ces écrits ; mais la traduction de Rumfort, Eden et Ruggles lui est généralement attribuée.
    • Esquisse d'un ouvrage en faveur des pauvres, adressé à l'éditeur des Annales d'agriculture, par Jérémie Bentham. Publié en français par Duquesnoy. Paris, 1802, 2 vol. in-8.
      Cette excellente collection est très rare maintenant : nous n'en avons trouvé d'exemplaire complet qu'aux bibliothèques de l'Hôtel-de-Ville et de l'1nstitut.
    • DURBAN (J.-B.-BERTR.), directeur de la régie, et premier commis des finances sous Calonne, né à Mouzon en 1732.
    • Essai sur les principes des finances. Londres et Paris, Prault, 1769, in-8.
    • Eloge de Colbert. Paris, Prault, 1773, in-8. Traité de l'impôt. Paris. Bleuet et Cherfils, an vn (1797), in-8. »
      — Frédéric Bastiat & al.- Dictionnaire de l'économie politique, 1873[2].
  1. Lasserre Guy. Marie-Galante. In: Cahiers d'outre-mer. N° 10 - 3e année, Avril-juin 1950. pp. 123-152. DOI : https://doi.org/10.3406/caoum.1950.1675
  2. Frédéric Bastiat & al.- Dictionnaire de l'économie politique contenant l'exposition des principes de la science, l'opinion des écrivains qui ont le plus contribué à sa fondation et à ses progrès, la bibliographie générale de l'économie politique par noms d'auteurs et par ordre de matières, avec des notices biographiques et une appréciation raisonnée des principaux ouvrages par Frédéric Bastiat & al., Librairie de Guillaumin, Quatrième édition, Volume 1 (A-I), 971 pages, 1873.