Leçons de niveau 11

Unité structurelle et fonctionnelle du vivant/Les indices de parenté des êtres vivants

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Les indices de parenté des êtres vivants
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Unité structurelle et fonctionnelle du vivant
Chap. préc. :Organisation des êtres vivants à l’échelle cellulaire
Chap. suiv. :Le métabolisme cellulaire et son contrôle
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Unité structurelle et fonctionnelle du vivant : Les indices de parenté des êtres vivants
Unité structurelle et fonctionnelle du vivant/Les indices de parenté des êtres vivants
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Question mark white icon.svg

Problématique

Comment expliquer les similitudes et les différences entre les cellules des êtres vivants ?

L’unité structurelle du vivant est un indice de la parenté de tous les êtres vivants, en effet ils sont tous constitués d’une ou plusieurs cellules comprenant : une membrane, un cytoplasme et du matériel génétique.

Tous les êtres vivants partagent un très lointain ancêtre et les caractères communs qu’ils partagent leur ont été transmis par cet ancêtre commun.

Certaines cellules possèdent des compartiments internes appelés organites délimités par une ou plusieurs membranes.

L’un de ces organites est le noyau, qui renferme le matériel génétique chez les eucaryotes.

Les chloroplastes et mitochondries sont d’autres organites impliquées dans le métabolisme de la cellule, les chloroplastes sont spécifiques des êtres vivants appartenant à la lignée verte.

Il n’existe aucun organites chez les procaryotes.