Leçons de niveau 17

Troubles du développement

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Département
Neurosciences
NAMA Alphabet grec.jpg
 
Interwikis

Sur les autres projets Wikimedia :


Objectifs[modifier | modifier le wikicode]

  • Connaître les symptômes caractéristiques de plusieurs troubles développementaux.
  • Comprendre comment ces troubles se manifestent au niveau neurologique.
  • Suggérer des thérapies ou traitements potentiels, ainsi que d'autres zones de recherches actuelles.
Aperçu de plusieurs régions du cerveau liées à l'étude de l'autisme, avec un examen de leurs fonctions de base.

Autisme[modifier | modifier le wikicode]

Les personnes qui présentent des difficultés dans les interactions sociales, des maladresses dans les habiletés sociales, et des comportements restreints et souvent répétitifs, sont diagnostiquées comme ayant un trouble du spectre de l'autisme. Cette distinction diagnostique est faite pour englober le large éventail des manifestations de ces symptômes, allant des formes fortement handicapantes qui rendent difficiles les fonctions quotidiennes (ce qui est généralement associé davantage à l'autisme classique), à des variantes plus modérées où les capacités intellectuelles peuvent être de niveau normal ou même supérieur à la moyenne, bien que les compétences sociales et la flexibilité comportementale restent tout de même déficientes (ce qui est généralement associé au syndrome d'Asperger).

Les problèmes liés aux signaux sociaux semblent être un thème récurrent dans de nombreux diagnostics de l'autisme, les patients ne répondent pas souvent, évitent le contact oculaire, font l'acquisition tardive du langage, manifestent des réponses anormales à des signaux sociaux importants comme les expressions faciales et manque de théorie de l'esprit. Au niveau comportemental, les troubles de l'apprentissage sont fréquents chez les personnes autistes, tout comme les mouvements répétitifs. Des problèmes processus sensoriels ont également été rapportés, en raison de sensibilité anormale à la lumière et au toucher. Très rarement, un individu autiste peut avoir des capacités exceptionnelles dans une domaine spécifique, comme c'est le cas dans le syndrome du savant.

Les causes de l'autisme ou de ses variances ne sont pas établies, et en fait, sensiblement moins que plusieurs autres troubles neurologiques similaires. Bien que l'autisme semble avoir une forte composante génétique, cet aspect de la condition n'est pas bien compris et de nombreux gènes et leurs interactions avec l'environnement semblent jouer un rôle majeur. En ce qui concerne le cerveau, l'autisme n'a pas de marque précise, bien que, comme on pouvait s'y attendre, les régions impliquées dans la cognition sociale sont d'un intérêt majeur.

Chronologie montrant le développement cortical attendu (en violet) par rapport aux personnes ayant un TDAH (en bleu).

Une poignées de thérapies et de produits pharmaceutiques ont été produits pour tenter d'atténuer certains symptômes de personnes ayant des troubles du spectre autistique. Beaucoup d'entre eux visent à améliorer les compétences sociales et augmenter l'autonomie, ainsi qu'à contrer les difficultés d'apprentissage grâce à des interventions précoces.

TDA et TDAH[modifier | modifier le wikicode]

Le trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité sont deux troubles assez fréquents caractérisés par des difficultés d'attention et d'impulsivité, qui apparaissent souvent comme des problèmes dans les milieux universitaires ou profesionnels. Lorsque l'inattention et l'impulsivité s'accompagnent d'un niveau d'hyperactivité persistant, la spécification du TDAH est faite, sinon la condition est considérée comme TDA. Il existe d'autres sous-classifications qui mettent l'accent sur le fait que les difficultés résultent principalement d'une mauvaise concentration et d'une inattention, ou par une activité élevée (hyperactivité) et une impulsivité, ou les deux.

Les évaluations de la personne dans les milieux universitaires ou professionnels fournis par les parents, les enseignants, les employeurs, etc., sont la méthode de diagnostic la plus courante. Les causes principales de ces difficultés attentionnelles sont un sujet de recherche. Une influence génétique a été suggérée, dont la plupart concernent des gènes appartenant à des fonctions et des circuits spécifiques du cerveau. Par exemple, la croissance des projections corticales (en particulier dans les régions préfrontales) pendant le développement intellectuel normal peut être un peu en retard chez les personnes TDAH. Cela explique également comment les symptômes du TDAH ont tendance à se modifier avec l'âge ; de nombreuses personnes signalant une amélioration du contrôle des impulsions mais des lacunes persistantes dans le foyer attentionnel.

Plusieurs options sont disponibles pour le traitements du TDAH. L'une des plus fréquente est l'utilisation d'un médicament appelé Ritaline qui agit sur les neurones sécrétant de la dopamine dans le cortex préfrontal, afin de stimuler la concentration. Les thérapies alternatives tentent de remédier aux déficits de l'apprentissage, par exemple en accordant une attention individualisée aux milieux universitaires.

Troubles des apprentissages[modifier | modifier le wikicode]

Les troubles des apprentissages impliquent des difficultés significatives dans l'acquisition ou l'utilisation de compétences telles que le langage, le raisonnement, ou les mathématiques. Ces problèmes sont souvent distingués d'un diagnostic plus large de handicap mental chez un patient ayant une zone spécifique ou des zones de difficulté, mais un QI moyen et aucun problème majeur dans le fonctionnement quotidien, en dehors de ces domaines spécifiques. La dyslexie est le trouble d'apprentissage le plus fréquent, qui affecte les capacités de lecture. D'autres types de troubles d'apprentissage comprennent la dyscalculie pour les compétences en mathématiques, ou la dysgraphie pour l'écriture.

Dans le cas de la dyslexie, les individus lisent avec un niveau de précision inférieur à ce qui serait attendu à leur âge et avec leur niveau d'éducation. Souvent, ce déficit de lecture s'accompagne d'autres difficultés pour comprendre ou utiliser correctement le langage, comme l'orthographe correcte des mots ou pour l'organisation et l'association du sens des mots. Beaucoup de ces symptômes peuvent être généralisés comme des problèmes phonologiques, ce qui signifie qu'ils traitent de la relation entre les lettres et les sons des mots. L'imagerie cérébrale a soutenu cette idée en impliquant de nombreux domaines du traitement de langage qui ne sont pas activés comme on s'y attendrait lors de tâches comme la lecture.

La plupart des troubles de l'apprentissage qui ne sont pas trop sévères sont compenser par une éducation adaptée. On met davantage l'accent sur les liens entre les motifs des lettres et les sons que ces motifs produisent, comme l'intervention pour la dyslexie. De même, une plus grande attention pour les principes fondamentaux en mathématiques peut être bénéfique pour les personnes dyscalculiques, et une plus grande exposition aux zones de difficulté - qu'il s'agisse de mathématiques ou de lecture - est également potentiellement bénéfique.