Leçons de niveau 17

Trading automatisé/Annexe/Glossaire

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Glossaire
Image logo représentative de la faculté
Annexe 1
Leçon : Trading automatisé

Annexe de niveau 17.

Précédent :Sommaire
Suivant :Sitographie
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Annexe : Glossaire
Trading automatisé/Annexe/Glossaire
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.



Dictionnaires specialises
Termes Explications
action L'action est une part des capitaux propres de l'entreprise lorsque celle-ci est constituée en société anonyme. Elle constitue donc une source de financement pour l'entreprise, de même que les titres de créance (dettes), dont elle se différencie toutefois nettement. En effet, elle a une durée de vie illimitée (la sortie ne peut se faire que par cession du titre, il n'y a pas de remboursement prévu contractuellement), et son porteur court le risque total de l'entreprise (il ne perçoit aucun revenu si l'entreprise va mal et en cas de liquidation l'actionnaire passe après le créancier dans la répartition du produit de la vente des actifs, autrement dit la plupart du temps, il ne peut rien récupérer). En contrepartie, l'action donne droit au bénéfice et à la participation à la gestion de l'entreprise via le droit de vote.
algorithme Un algorithme est une suite finie et non ambigüe d’opérations ou d'instructions permettant de résoudre un problème.
asymétrie d'information L'asymétrie de l'information, qui est entre autres à la base de la théorie des signaux, correspond à l’idée que la même information n’est pas partagée par tous (ainsi, les dirigeants d'une société peuvent disposer de renseignements que n'ont pas les investisseurs) et que même si c’était le cas, la même information ne serait pas perçue de la même manière. Il n'est donc pas raisonnable de croire que l'information est à tout instant équitablement partagée.
back office Le back office est l'unité administrative au sein d'une entreprise, qui vise à assurer le traitement des opérations réalisées entre les trois unités en charge respectivement de la gestion des flux de trésorerie, de la gestion de l'endettement et de la gestion des risques. Plus généralement, et en particulier au sein d'une banque, un back office désigne toutes les fonctions administratives nécessaires à la bonne excécution d'un ordre ou d'une transaction.
backtesting Le backtesting ou test rétro-actif de validité consiste à tester la pertinence d'une modélisation ou d'une stratégie en s'appuyant sur un large ensemble de données.
broker Une société de courtage ou courtier est une entreprise ou une personne qui sert d'intermédiaire pour une opération, le plus souvent financière, entre deux parties. L'activité de courtage est réglementée dans de nombreux pays, afin de protéger les intervenants sur le marché.
bulle Une bulle financière ou bulle spéculative correspond à une situation où le cours des titres augmente fortement et atteint des niveaux jugés, par une petite minorité de personnes lucides, comme globalement excessifs en comparaison avec la valeur réelle des actifs. Elle s'achève généralement par un éclatement de la bulle et une baisse rapide des cours La première bulle mémorable eut lieu en Hollande avec la spéculation sur les bulbes tulipes au milieu du XVIIe siècle.
C# Le C# est un langage de programmation orienté objet à typage fort, créé par la société Microsoft, et notamment un de ses employés, Anders Hejlsberg, le créateur du langage Delphi.
C++ Le C++ est un langage de programmation permettant la programmation sous de multiples paradigmes comme la programmation procédurale, la programmation orientée objet et la programmation générique. Le langage C++ n'appartient à personne et par conséquent n’importe qui peut l’utiliser sans besoin d'une autorisation ou obligation de payer pour avoir le droit d'utilisation.
cambiste Le cambiste (du latin cambiare, changer, puis de l'italien cambista ), également appelé trader forex en anglais, désigne au plan général un opérateur professionnel spécialiste.
délit d'initié Délit qui consiste à utiliser ou à transmettre des informations non connues du public qui si elles l'étaient, auraient un impact positif ou négatif sur la valeur de titres cotés en bourse. Par exemple, acheter un titre peu avant le lancement d'une OPA pour le revendre quelques temps après avec une plus-value importante. Ce délit est puni pénalement par des amendes et des peines de prison.
écart-type L'écart-type est la mesure statistique de la dispersion d'une variable autour de sa moyenne. Appliqué à la rentabilité d'un actif financier, l'écart-type mesure le risque.
fonds indiciel Les fonds indiciels, ou index trackers en anglais, sont des fonds qui cherchent à répliquer au plus juste un indice. Ils représentent le véhicule d'investissement privilégié de celui qui croit en l'efficience des marchés. On peut remarquer que leur développement a suivi la diffusion auprès d'un public large de la théorie du portefeuille.
Forex Le Forex ou marché des changes est le marché sur lequel les devises dites convertibles sont échangées l’une contre l’autre, à des taux de change qui varient sans cesse.
front office Le front office est l'unité administrative d'un groupe qui traite les opérations de marché ainsi que les risques de taux et de change.
Java Le langage Java est un langage de programmation informatique.
middle office Le middle office est un service qu'une institution financière ou bancaire a créé pour lui assigner un rôle distinct et complémentaire de ceux dévolus au front-office et au back office.
obligation Une obligation est un titre de dette à long terme. L'obligation peut être émis par un État, une collectivité locale ou une entreprise.
spéculation La spéculation se caractérise par l'acceptation d'un risque. Le spéculateur est celui qui prend position. Il fait un pari sur l'évolution future d'une valeur. C'est un comportement qui est donc radicalement différent de celui de la couverture. C'est le comportement de l'investisseur en général, dans la mesure où, cherchant à prévoir des flux futurs, il spécule sur l'avenir. La spéculation joue un rôle fondamental : assumer des risques que les autres intervenants ne veulent pas supporter. Tout spéculateur minimise ainsi le risque des autres intervenants.
spot On parle de cours spot lorsqu'on considère le cours actuellement en vigueur pour une transaction immédiate. Le cours spot s'oppose aux cours forward.
spread La marge actuarielle ou spread d'une obligation (ou d'un emprunt) est l'écart entre le taux de rentabilité actuariel de l'obligation et celui d'un emprunt sans risque de durée identique. Le spread est naturellement d'autant plus faible que la solvabilité de l'émetteur est perçue comme bonne.
swap Dans sa définition la plus large, le swap est un échange entre deux entités pendant une certaine période de temps. Les deux intervenants doivent, bien entendu, trouver chacun un avantage à cet échange qui peut porter soit sur des actifs financiers, soit sur des flux financiers. Le mot swap désigne dans le langage courant un échange de flux financiers (calculés à partir d'un montant théorique de référence appelé notionnel) entre deux entités pendant une certaine période de temps. Contrairement aux échanges d'actifs financiers, les échanges de flux financiers sont des instruments de gré à gré sans incidence sur le bilan, qui permettent de modifier des conditions de taux ou de devises (ou des deux simultanément), d'actifs et de passifs actuels ou futurs.
trading Le trading ou négoce recouvre l'activité de spéculation réalisée par les traders.
VBA Visual Basic for Applications (VBA) est une implémentation de Microsoft Visual Basic qui est intégrée dans toutes les applications de Microsoft Office, dans quelques autres applications Microsoft comme Visio et au moins partiellement dans quelques autres applications comme AutoCAD, WordPerfect, MicroStation, Solidworks ou encore ArcGIS. Il remplace et étend les capacités des langages macro spécifiques aux plus anciennes applications comme le langage WordBasic intégré à une ancienne version du logiciel Word, et peut être utilisé pour contrôler la quasi-totalité de l'IHM des applications hôtes, ce qui inclut la possibilité de manipuler les fonctionnalités de l'interface utilisateur comme les menus, les barres d’outils et le fait de pouvoir personnaliser les boîtes de dialogue et les formulaires utilisateurs.