Leçons de niveau 17

Trading automatisé/Annexe/Découverte du métier

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Découverte du métier
Image logo représentative de la faculté
Annexe 3
Leçon : Trading automatisé

Annexe de niveau 17.

Précédent :Sitographie
Suivant :Sommaire
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Annexe : Découverte du métier
Trading automatisé/Annexe/Découverte du métier
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.



La vidéo[modifier | modifier le wikicode]

Cette vidéo vous permettra de découvrir synthétiquement le métier de trader: http://www.youtube.com/watch?v=NIXPdEAbc7s

YouTube icon


La fiche métier[modifier | modifier le wikicode]

Afin de clôturer nos travaux, nous vous proposons une fiche métier de l'ONISEP qui pourra vous orienter vers ce métier si celui-ci vous intéresse.


Image logo
Fiche de métier de l'ONISEP


Le métier[modifier | modifier le wikicode]

Nature du travail[modifier | modifier le wikicode]

S'informer

Dès son arrivée, le matin, dans la salle de marché, le trader consulte les journaux et les dépêches d'agences pour repérer les événements susceptibles d'influer sur les cours. Il suit l'évolution des marchés internationaux en temps réel. Les journées sont intenses et commencent souvent dès 7 heures. Elles se calment à partir de 17 h 30, heure de fermeture de la Bourse.


Travailler en équipe

Le trader travaille en étroite collaboration avec le vendeur ou salesman. C'est ce dernier qui conseille aux clients de la banque d'investir dans telle ou telle entreprise. Le travail du trader est alors de réaliser ces ordres le plus judicieusement possible.


Se spécialiser

Le trader achète et vend des titres selon les demandes de son client et les opportunités du marché. Il s'intéresse, selon les cas, aux actions, aux obligations, aux bons du Trésor ou aux devises. Plus expérimenté, le trader appelé " market maker " met en place une véritable stratégie. Il anticipe les ventes qui risquent d’être conclues par les commerciaux. Dans le jargon, on dit qu’il prend des positions.


Compétences requises[modifier | modifier le wikicode]

Résistant au stress

Quel que soit le produit sur lequel il travaille, le trader vit en permanence sous pression. Les sommes engagées sont énormes et les résultats immédiats, qu’il s'agisse de gains ou de pertes. Mieux vaut, par conséquent, avoir les nerfs solides.


Du flair et de la vivacité

Un bon trader a le sens du marché. Il fait preuve à la fois d'astuce et d'intuition. Il est capable de réagir très vite face à un événement et de prendre, sans tarder, les bonnes décisions.


Audacieux mais raisonné

Le trader sait prendre des risques et accepte l’idée de perdre ce qu’il a misé. Le métier comporte incontestablement un aspect ludique, mais il faut garder la tête froide et respecter certaines limites. Ces dernières années, les salles de marché ont vu l'émergence de nouveaux profils de traders. Issus des écoles les plus prestigieuses, ce sont des mathématiciens qui se sont imposés.


Où l'exercer?[modifier | modifier le wikicode]

Dans les salles de marché

Le trader exerce dans les salles de marché où se déroulent les négociations commerciales, dans une ambiance survoltée et extrêmement bruyante. Il travaille pour le compte d'un établissement financier, d'une grande banque, d'une société de bourse ou pour un grand groupe industriel. 75 % des traders sont des hommes. Si les primes sont plus modestes qu’il y a 10 ans, la rémunération reste très confortable.


De plus en plus de contrôles

Depuis la crise des subprimes en 2008 et les dérives de certains traders, les contrôles se multiplient pour éviter les dérapages individuels. Les normes réglementaires sont de plus en plus strictes. De plus, chaque opération réalisée en salle de marché est vérifiée par le middle office puis par le back office.


En indépendant

Le " day trading " est un phénomène qui émerge : il consiste à réaliser de petites plus-values en multipliant les transactions durant une journée. Avec ce système, les traders ont la possibilité de se mettre facilement à leur compte.


Salaires[modifier | modifier le wikicode]

Salaire du débutant De 3300 à 5 000 euros brut par mois pour un débutant, auxquels s'ajoutent des primes sur résultats obtenus.

Source : Apec (Agence pour l'emploi des cadres), novembre 2012.


Accès au métier[modifier | modifier le wikicode]

Le profil idéal pour exercer le métier de trader ? Être diplômé d'école d'ingénieurs ou titulaire d'un 3e cycle universitaire en finance. Ces formations peuvent être complétées par un mastère spécialisé. Dans tous les cas, il est impératif de parler l'anglais des affaires, car la plupart des échanges se font dans cette langue, et d’avoir fait un ou plusieurs stages d'assistant trader.


Niveau bac + 5

  • Diplôme d'ingénieur spécialisé en mathématiques appliquées à la finance ou à la finance de marché
  • Diplôme d'école de commerce spécialisé en finance de marché
  • Master pro ou recherche spécialisé en finance de marché, en ingénierie financière, en mathématiques appliquées à la finance, en probabilités et finance, en modélisation aléatoire


Niveau bac + 6

Mastère spécialisé en finance de marché, finance, finance internationale, ingénierie et modèle de la finance