Leçons de niveau 14

Topologie de réseau/Bus

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Bus
Icône de la faculté
Chapitre no 4
Leçon : Topologie de réseau
Chap. préc. :Étoile
Chap. suiv. :Anneau
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Topologie de réseau : Bus
Topologie de réseau/Bus
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
Réseau en bus

La topologie en bus consiste à utiliser un câble unique sur lequel sont connectées toutes les machines du réseau. C’est le modèle le plus simple avec lequel les premiers LAN (réseaux locaux) étaient constitués. Ce câble peut être nommé "bus" car c’est par lui que toutes les informations passent en tous points.

Ce modèle de réseau a été progressivement abandonné à cause de sa fragilité. En effet, dans ce type de réseau, une simple défaillance du câble peut couper l’ensemble du réseau, et il peut être difficile de localiser cette défaillance. Une panne sur un nœud peut perturber l’ensemble du réseau. Enfin, cette topologie favorise de nombreuses collisions de trames, notamment si le réseau est constitué de nombreux nœuds.

Avec cette topologie, lorsqu'un nœud émet, le message est envoyé des deux côtés du bus, et donc si beaucoup de machines émettent simultanément, cela provoque une surcharge sur le bus, un affaiblissement de la bande passante et une probabilité de collisions très élevée. C’est ce défaut de performances et le manque de fiabilité et de souplesse à la réparation qui a conduit la topologie en bus à disparaître au profit de la topologie en étoile.

On retrouve cette topologie lorsque les nœuds sont câblés sur un câble coaxial, mais aussi en étoile avec un hub et Ethernet. En effet, le hub retransmet la trame reçue sur un port vers tous les autres ports, ce qui donne l'effet identique à un câble coaxial. Malgré une meilleure fiabilité et évolutivité avec le hub, on a la réduction de bande passante et les collisions. Ce même réseau monté sur un switch devient un réseau en étoile, car le switch répartit les trames selon les destinataires.