Leçons de niveau 14

Tissus conjonctifs/Différents types de tissus conjonctifs simples

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Différents types de tissus conjonctifs simples
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Tissus conjonctifs
Chap. préc. :Constituants : fibres et cellules
Chap. suiv. :Sommaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Tissus conjonctifs : Différents types de tissus conjonctifs simples
Tissus conjonctifs/Différents types de tissus conjonctifs simples
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

On s’intéresse à des tissus conjonctifs simples et non pas spécialisés (cartilage et os...).

Le tissu conjonctif équilibré, lâche[modifier | modifier le wikicode]

C’est le plus classique, on le trouve quasiment partout (muqueuses), on trouve un ensemble avec très peu de substance fondamentale mais avec beaucoup plus de cellule

Le tissu conjonctif à prédominance de cellules[modifier | modifier le wikicode]

On trouve ce tissu dans la glande mammaire, c’est le tissu palléal, on trouve des acini glandulaire (apocrine), et beaucoup de fibroblastes.

Le tissu conjonctif à prédominance de substance fondamentale[modifier | modifier le wikicode]

Exemple embryologique : le cordon ombilical qui relie l’embryon puis le fœtus possède deux artères et une veine ombilicale, un tissu œdémateux, la gelée de Wharton. Il n’y pas de vaisseaux capillaires dans la gelée de Wharton, l’eau y est dominante.

Le tissu conjonctif à prédominance de fibres[modifier | modifier le wikicode]

  • Collagène : TC fibreux, dense, nombreux rubans, avec peu de substance fondamentale et de fibroblastes. Si les fibres n’ont pas d’orientation particulière, c’est le TC dense non orienté, très solide et résistant aux forces mécaniques (peau, une partie du derme, le derme profond, ou réticulaire), d’autres sont orientés, avec différents niveaux de complexité : les fibres de collagène sont toutes orientées vers une même direction (unitendu, résistance aux forces dirigées vers le grand axe du tendon) ou dans des directions perpendiculaires (bitendu, aponévrose musculaire, qui peuvent se déformer, et la cornée, permet le passage de la lumière, sans vascularisation, chaque lame du tissu conjonctif constitue à elle-même un tissu conjonctif unitendu, la lame suivante a une orientation perpendiculaire aux fibres de la lame précédente). Au niveau du derme papillaire, on trouve du tissu conjonctif dense semi-orienté.
  • Réticuline : TC réticulaire, observable dans la trame grillagée du foie (travées d’hépatocytes). Le derme réticulaire n’est pas un tissu conjonctif réticulaire !
  • Élastine : TC élastique, on le trouve dans certains organes soumis à des déformations importantes, dans la média desartères élastiques (aorte)