Leçons de niveau 12

Systèmes de liaison arbres-moyeux/Généralités

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Généralités
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Systèmes de liaison arbres-moyeux
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Frettage de tubes cylindriques creux
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Systèmes de liaison arbres-moyeux : Généralités
Systèmes de liaison arbres-moyeux/Généralités
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Introduction[modifier | modifier le wikicode]

Les systèmes de liaisons arbres/moyeux (aussi appelées liaisons par frettage), sont des liaisons par pression qui sont utilisées dans l’industrie automobile ou ferroviaire.

Le frettage est l’assemblage de deux pièces grâce à un ajustement serré. L'objectif est de transmettre des charges tangentielles, radiales ou axiales d’un arbre à un moyeu.

Définition[modifier | modifier le wikicode]

Il existe deux types de frettages :

  • Frettage cylindrique: La différence de diamètre entre l'arbre et le moyeu provoque un emmanchement par pression.
  • Frettage conique: L'emmanchement se fait entre une partie mâle et femelle

La pièce extérieure (moyeu) est appelée « frette », la pièce intérieure (arbre) est dite « frettée ».


Avantages et inconvénients[modifier | modifier le wikicode]

Par rapport aux autres modes de liaisons arbre/moyeu (clavettes par exemple), le frettage à l'avantage de supprimer les entailles dans l'arbre et le moyeu, ce qui a pour conséquence de supprimer les concentrations de contraintes, les balourds, etc. En revanche, ce type de liaison a l'inconvénient d'engendrer des corrosions de contacts (lorsqu’il y a des vibrations sur le système, il y aura a donc des déplacements) ou encore des contraintes internes.

Par rapport au frettage cylindrique, le frettage conique permet d’éviter le chauffage/refroidissement pour le montage des éléments, de maitriser très précisément le serrage et de permettre des montages et démontages très fréquents. Cependant, l'usinage et le contrôle qualité des pièces représentent un coût supplémentaire.