Leçons de niveau 7

Suzerain et vassaux/Le sacre et l'hommage

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Le sacre et l'hommage
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Suzerain et vassaux
Chap. préc. :Qui possède le pouvoir ?
Chap. suiv. :Le rôle du vassal
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Suzerain et vassaux : Le sacre et l'hommage
Suzerain et vassaux/Le sacre et l'hommage
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

L'hommage[modifier | modifier le wikicode]

Les vassaux se lient à leur suzerains par plusieurs cérémonies :

  • L'hommage = le chevalier accepte de devenir le vassal de son seigneur en disant « je le veux ».
  • Le serment = le vassal promet obéissance et fidélité au seigneur : les mains jointes ; le serment doit être effectué sur un objet sacré tel que la bible ou une relique.
  • L'investiture = le seigneur remet un fief au vassal.

Le vassal promet d'aider et de conseiller son seigneur (aide financière et militaire). Le seigneur doit protéger et assister son vassal. Ces obligations sont réciproques et valables jusqu'à la mort de l'un des deux. Le vassal félon (traitre) mérite la mort. Le Roi est le seigneur de tous les seigneurs.

Le sacre[modifier | modifier le wikicode]

En France, la cérémonie du sacre se déroule dans la cathédrale de Reims. Grâce au sacre, le roi acquiert le pouvoir de guérir les écrouelles. Il tient se pouvoir de Dieu. L'origine du sacre remonte au baptême de Clovis en 496.

Le roi gagne 4 insignes du pouvoir :

  • La couronne : royauté ; pouvoir ; gouvernement.
  • La main de Justice : le droit de vie ou de mort sur ses vassaux.
  • L'épée : pouvoir militaire ; le droit de déclarer la guerre/ la paix.
  • Le sceptre : le pouvoir; le bâton de commandement.

Le sacre se déroule en plusieurs étapes :

  • L'onction
  • La remise du sceptre
  • La remise de l'épée
  • Le couronnement

Onction : l’application d'une huile sainte sur une personne pour lui donner un caractère sacré.

Le sacre est effectué par l'évêque car c’est lui qui représente Dieu pendant le sacrement.

En France, le roi affirme sa supériorité et sa légitimité. Il est sacré et devient ainsi le représentant de Dieu sur Terre. Ses pouvoirs sont quasi illimités. En Angleterre, en 1215, les seigneurs et les évêques imposent au roi la grande Charte qui oblige le roi à gouverner avec le parlement. Ses pouvoirs sont ainsi limités.