Leçons de niveau 13

Sport, mondialisation et géopolitique/Sports mondialisés

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Sports mondialisés
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Sport, mondialisation et géopolitique
Chap. préc. :Introduction
Chap. suiv. :JO
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Sport, mondialisation et géopolitique : Sports mondialisés
Sport, mondialisation et géopolitique/Sports mondialisés
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

(Une intro serait bien)

Ces sports qui se mondialisent[modifier | modifier le wikicode]

Logo Adidas.

Au risque de s’éloigner de l’idéal olympique, le sport mondialisé a un poids économique de plus en plus important. Le marché mondial de tous les biens et services sportifs se chiffre à environ 600 milliards d’euros, dont 250 milliards pour le football, 150 milliards pour les articles de sport et 60 milliards pour les droits de retransmission télévisée d’événements sportifs. En France, le poids de l’économie du sport en 2005 est évalué à 30,4 milliards d’euros, soit 1,77 % du PIB, et dans la plupart des pays développés il s’établit entre 1,5 % et 2 % du PIB. La mondialisation économique du sport passe d’abord par le développement de la diffusion télévisuelle. Le nombre des spectacles sportifs mondiaux passe de 20 en 1912 à 315 en 1977 et 1 000 en 2005. Par exemple, la coupe du Monde de football en 2002 atteint une audience cumulée de 30 milliards de téléspectateurs. La mondialisation du sport passe aussi par le commerce international des articles de sport. Les plus grandes zones exportatrices sont l’Asie puis l’Union européenne ; les régions importatrices sont l’Union européenne puis l'ALENA (Canada, États-Unis et Mexique). Les pays développés se spécialisent dans les articles de sport dont la pratique exige des instruments techniques (ski, voile, surf...). Les pays émergents ont des avantages comparatifs dans des produits banalisés, ou qui peuvent servir à la pratique de plus d’un sport (vêtements, chaussures, raquettes, ballons...). La mondialisation affecte aussi la géographie de la production des articles de sport, qui est délocalisée massivement dans des pays en développement qui les exportent ensuite vers les pays développés. Cette délocalisation se fait par des investissements directs dans des pays à bas salaires, c’est le modèle « Adidas ».

La mondialisation du sport a aussi une face sombre. Fraude, corruption et blanchiment constituent les principales dérives de la mondialisation du sport passibles de sanctions pénales. La fraude est un flux sortant, elle consiste à détourner de l’argent légal pour se l’approprier ; le blanchiment est un flux d’argent illégal qu’on fait entrer dans une structure légale ; et enfin la corruption implique le paiement de joueurs ou d’arbitres pour s’assurer de l’issue d’un match et faciliter ainsi le blanchiment.

La mondialisation du sport, par le nombre croissant de spectateurs et les masses financières en jeu, peut nous éloigner de l’idéal olympique au profit d’intérêts politiques, et parfois criminels. Elle remet en cause parallèlement les instances nationales de régulation du monde sportif et invite à davantage de coopération à une échelle supérieure, plus difficile cependant à mettre en œuvre. Le processus de mondialisation nourrit donc, dans le domaine du sport aussi, tensions et contradictions.

Sport d'origine européenne[modifier | modifier le wikicode]

Quand on parle d'un sport d'origine européen, on pense tout de suite au football inventé par les anglais au XVIIIe siècle qui est le sport le plus connu et le plus mondialisé. Cependant, beaucoup d'autres sports sont d'origine européenne notamment le tennis, l'athlétisme, le cyclisme, le rugby...

Sports mondialisés[modifier | modifier le wikicode]

Stade Gerland à Lyon.

L'Europe est souvent le lieu de nombreuses inventions sportives (football, rugby, handball...) qui sont de nos jours les sports les plus mondialisés. Le football est le sport le plus pratiqué en Europe. Inventé en Europe, il se pratique par équipe de 11 joueurs qui s'affrontent lors d'un match de 90 minutes. La mondialisation de ce sport est impressionnante : l’argent qui y circule est énorme (on parle en millions d'euros...). Les droits TV, les places vendues, les ventes de joueurs permettent au club de devenir presque des entreprises. Certains club sont même introduit en bourse comme l'Olympique lyonnais.

La mondialisation du football est toujours présente étant donné que la plupart des pays du monde pratique ce sport et elle est visible à travers les jeux vidéo vendus par millions (FIFA). Cependant, la crise oblige les clubs ont des restrictions budgétaires drastiques, sachant que certains traînent des dettes qui ne seront sans doute jamais remboursées. Le Qatar utilise le football comme propulsion sur la scène internationale (PSG, et Barcelone) et investi énormément d’argent dans ce sport.

Les autres sports mondialisés d'origine européenne que l’on retrouve sont le handball, créé en Allemagne, le tennis, adaptation anglaise du jeu de paume, le cyclisme avec le Tour de France présent depuis 1903. Le baron Pierre de Coubertin, inventeur des jeux olympiques (inspirés de ceux de l'Antiquité) a rendu de nombreux sports d’athlétisme connus et populaires.

Sports en expansion[modifier | modifier le wikicode]

Beaucoup de sports d'origine européenne sont devenus sports nationaux dans des pays hors de l'Europe. Par exemple, le rugby est devenue le sport national en Nouvelle-Zélande avec leur fameuse équipe des All Blacks tenante en titre de la coupe du Monde. De même pour l'équipe des Springboks de l'Afrique du Sud. L'athlétisme est le sport national de la Jamaïque avec le célèbre Usain Bolt.

Match de ping-pong.

Le tennis de table ou ping-pong est un sport de raquette né en Angleterre au XIXe siècle, opposant deux ou quatre joueurs autour d’une table qui est particulièrement apprécié en Chine et à Hong-Kong. En effet, des millions de Chinois appelés « pongistes » s’y adonnent chaque jour. Depuis 1988, le tennis de table, au même titre que d’autres disciplines sportives, est un sport olympique. La Fédération internationale de tennis de table (FITT) regroupe plus de 33 millions de licenciés venant des quatre coins du monde. Toutefois, le ping-pong est avant tout un sport de loisirs qui touche l’ensemble des catégories socio-culturelles. De nombreux foyers à travers le monde possèdent une table de ping-pong.

En ce qui concerne le football, c’est le sport national le plus répandu au monde. C'est pourquoi la coupe de Monde de football est la rencontre sportive la plus regardée dans le monde après les jeux olympiques. Il est très apprécié sur le continent européen (France, Allemagne, Italie, Espagne, Royaume-Uni) ainsi que sur le sud-américain (Brésil, Argentine, Paraguay, Uruguay). Le football est porté par un mouvement de soutien populaire inconditionnel. Certains supporters, trop fervents, peuvent tomber dans le hooliganisme où la rivalité entre les différents clubs de football internationaux et nationaux atteint son paroxysme. Ce sport est omniprésent dans la presse écrite : L’Équipe (France), La Gazzetta dello Sport (Italie) et Olé (Argentine), ainsi que dans les médias audiovisuels du monde entier : BBC et Sky (Royaume-Uni), TF1 et Canal + (France).

Sport d'origine américaine[modifier | modifier le wikicode]

Le sport aux États-Unis prend une part importante dans la culture et la société américaine. Quatre sports ont une place majeur et sont très populaires : le baseball, le football américain, le basket-ball et le hockey sur glace. Ces sport sont très exposés médiatiquement et sont considérés comme sports d’excellence. D’autres sports, moins médiatisés, émergent de plus en plus sur le continent américain comme le soccer (équivalent du football en Europe) , le surf, le golf,…

Les sports médiatisés[modifier | modifier le wikicode]

Le football américain est le sport le plus connu aux États-Unis. Il est l’équivalent du football en Europe (soccer aux États-Unis). Sport de contact, il est pratiqué dès le plus jeune âge par de nombreuses personnes dans les écoles qui ont leur propre équipe. Cependant, à part les professionnels, peu de fans pratiquent ce sport comme un loisir lorsqu’il grandissent, alors que c’est le cas pour le football en Europe. La popularité du football est remarquable par l’affluence des stades (environ 50 000 personnes par match en moyenne) et par le nombre de téléspectateurs. Descendant du rugby et du soccer, il fit son apparition en 1864. Il se mondialise assez tardivement mais est maintenant pratiqué par de nombreux autres pays européen et asiatique. 12 championnats européens et 1 championnat japonais ont vu le jour depuis 1980. Le dernier en date était celui de Pologne en 2006. La National Football League (NFL) apparait en 1920 pour rassembler les joueurs de football. Sport numéro 1 devant le baseball depuis 1970, il est incontestablement le sport qui représente les plus les États-Unis. Sa médiatisation en fait l’un des sports les plus regardé sur le net.

Match de football américain, septembre 2005.

Le baseball est aussi un sport très médiatisés. Pour preuve, lors de Thanksgiving, la tradition veut que les familles américaines regardent un match (qui dure généralement trois heures) pour célébrer ce jour férié. Initialement apparut en Grande-Bretagne au milieu du XVIIIe siècle, les autorités ont toujours négligé les origines européennes de ce jeu pour en faire un sport américain. Le baseball est devenu célèbre aux États-Unis où les premiers championnats se déroulèrent à partir de 1857. Se jouant avec des battes pour frapper une balle lancée par un lanceur et avec des gants pour la rattraper, il rappelle un peu les règles du criquet. Trente franchises font désormais partie de la MBL (Major League Baseball). Le baseball s’est rapidement mondialisé et est actuellement très populaire au Nicaragua, au Panama, en Colombie, au Venezuela, au Antilles et en Asie (notamment au Japon). Le baseball bénéficie de supports médiatiques depuis 1953. Le quotidien new-yorkais Mercury est le premier à proposer un compte-rendu des matchs. Actuellement, plusieurs dizaines de publications traitent uniquement du baseball. Le premier match radiodiffusé se passe en 1921 et 26 stations le retransmettent en direct. La télévision apparait par la suite et retransmet par la suite les matchs. Depuis 2006, la MLB diffuse tous les matchs (environ 2 400) sur son site internet.

Le basketball est avec le baseball et le football le troisième sport qui fait l'image sportive des États-Unis. Inventé en 1891 par James Naismith, un pasteur canadien, il est aujourd’hui l'un des sports les plus pratiqués de la planète, rivalisant avec le football en termes de popularité mondiale. En 2007, on compte plus de 450 millions de pratiquants à travers le monde, selon la FIBA. Les femmes représentent une bonne part des pratiquants, mais la reconnaissance du basket-ball féminin reste moindre. Aujourd’hui encore, contrairement au tennis, il souffre d'un traitement très inégal sur le plan médiatique et financier. Avec une retransmission énorme et des spectateurs largement présents dans les gymnases le basketball prend une part importante dans la culture américaine.

Les sports en expansion[modifier | modifier le wikicode]

Les sports d'origine américaine sont pratiqués partout dans le monde notamment grâce à la mondialisation et l'influence sur le monde qu'on les États-Unis. Des sports les plus médiatisés, il semblerait que le basket-ball soit le plus représenté en Europe, loin devant le football américain et le baseball. Il s'étend progressivement en dehors des États-Unis et du Canada, atteint l'Europe et en 1936, le basket-ball devient une épreuve officielle des Jeux olympiques d'été. La majorité des grands joueurs européens préfèrent cependant faire carrière aux États-Unis, là où se trouve le plus grand championnat mondial.

En Asie et en Amérique du Sud, le baseball est lui un sport très populaire alors que le hockey sur glace l'est lui en Finlande tout comme le football américain au Japon. Tous ces sports mondialement connus sont largement diffusés à travers les continents, et son présent dans les journaux des pays adepte. Le surf, sport d'origine hawaïenne, s'est désormais mondialisé avec de nombreuses compétitions et fait partis des sports les plus important en Australie et est pratiqué dans les 5 continents.

Les Mixed Martial Arts (MMA), (arts martiaux mixtes), sont une discipline de combat aussi appelée en français « combat libre » Deux combattants peuvent utiliser de nombreuses techniques. La diffusion du sport américain est aussi intéressante à observer à travers les jeux vidéos qui deviennent de plus en plus répandus.

Les jeux olympiques facteur de mondialisation sportive[modifier | modifier le wikicode]

Une retransmission a l'échelle internationale[modifier | modifier le wikicode]

Les JO sont un facteur majeur de la mondialisation du sport.

Anneaux olympiques.

Par exemple ce symbole est le symbole le plus connu au monde même avant le logo de Coca-Cola. Il est l'image que tous le monde a en tête quand on entends parler des jeux olympiques bien sur accompagnés d'images sportives pour les plus sportifs d'entre nous. Les jeux olympiques sont retransmis a travers le monde. Cela représente 4,5 milliards de personnes pour les JO de Pékin en 2008. Et encore cela ne représente que l'audience moyen le pic d'audience durant l'épreuve far le 100 mètres monte à plusieurs centaines de millions de personnes.

Une certaine mondialisation olympique[modifier | modifier le wikicode]

Les jeux olympiques ont eux aussi subi une mondialisation. Cette formule peut paraître un peu bizarre voire anormale mais quand on s'intéresse à la chose elle devient beaucoup plus logique. Les premiers jeux olympiques de l'ère moderne ont eu lieu en 1896 seules 9 disciplines étaient présentes et 241 sportifs mais uniquement des hommes. La place des femmes aux jeux est représentative de la place des femmes dans la société, ainsi dès l’olympiade de 1900 les premières femmes ont participé mais de manière non officielle , c’est en 1920 que les premières femmes ont pu participé de manière officielle aux jeux olympiques.

Le nombre de sportifs présents à chaque olympiade n'as cessé d'augmenter considérablement depuis la première olympiade :

  • en 1886 lors des premiers jeux 14 pays étaient représentés par 241 athlètes pour 43 épreuves ;
  • en 1960 à Rome les jeux olympiques ont regroupés 83 pays pour un total de 5 338 sportifs, qui concouraient dans 150 épreuves différentes ;
  • à Londres en 2012, 204 pays étaient présents ce qui représente 10 568 sportifs pour un total de 302 épreuves. Cependant la parité hommes-femmes en nombre d'athlètes présents n'est toujours pas atteinte en effet sur les 10 568, 5 892 étaient masculins et 4 676 féminins. L'avenir nous dira si cette parité est atteinte.