Scolarité en Belgique/Secondaire/Présentation de la structure

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le secondaire est la partie de l'enseignement obligatoire que suit le jeune belge entre 12 et 18 ans. On le désigne aussi sous les noms de "rénové" ou d'"humanités". L'élève qui les réussit avec succès obtient le Certificat d'enseignement secondaire supérieur (CESS), qui est l'équivalent juridique du bac français et qui lui donne accès à la plupart des établissements d'études supérieures.

Le secondaire dure six ans et est séparé en trois degrés.

  • Le premier degré, constitué de la 1ière et de la 2ième année, est un tronc commun pour l’ensemble des étudiants.
  • Le second degré, constitué de la 3ième et de la 4ième année, est au contraire divisé en plusieurs grandes filières, décrites ci-après.
  • Enfin, le troisième degré, constitué de la 5ième et de la 6ième, permet des choix d'options supplémentaires. Traditionnellement, dans les filières littéraires, la cinquième était consacrée à l'étude de la poésie tandis que la sixième était consacrée à la rhétorique. C'est pourquoi la 6ième année est aussi appelée "rhéto"

À partir du second degré, l'élève à le choix entre deux grandes filières :

  • L'enseignement de transition a pour but de préparer les élèves aux études supérieures. On distingue l'enseignement général de transition qui met l'accent sur les compétences théoriques générales et l'enseignement technique (respectivement artistique) qui met l'accent sur des compétences techniques (respectivement artistiques) sans négliger la formation intellectuelle.
  • L'enseignement de qualification a pour but de former l'élève pour lui permettre de rentrer dans la vie active dès sa sortie. On distingue l'enseignement technique de qualification, l'enseignement artistique de qualification et l'enseignement professionnel. Malgré cela, toutes ces filières donnent l'accès à l'enseignement supérieur ; seul l'élève de l'enseignement professionnel aura besoin d'une septième année complémentaire pour obtenir le CESS.

Il existe aussi un enseignement spécialisé. Contrairement à la France, il n'y a pas d'examen final commun à l’ensemble du pays qui détermine si oui ou non il peut obtenir son diplôme. Ce sont les résultats durant l'année et durant les sessions d'examens organisées à Noël et en juin qui déterminent chaque année si l'étudiant peut passer au niveau supérieur, y compris en dernière année.