Recherche:Morphes et morphèmes français relatifs aux structures/monosyllabique trigrammique

Une page de Wikiversité.
Aller à la navigation Aller à la recherche

En faisant fi des dénominations coutumières um moment, il est possible de fournir une nomenclature plus homogène encore. Le français phonémique avec ses seize voyelles (V) et vingt consonnes (C) permet de générer aisément 6 400 combinaisons de trigrammes de la forme CVC. Au niveau de l’usage, en informatique il y a notamment un intérêt pour les nombres jusqu’à 255, pour permettre la désignation de chaque valeur possible d’un octet. En effet, il est courant de devoir énoncer des suites d’octets. Spontanément, il est possible de lire des séquences tel 1520 comme « quinze-vingt ». Cependant :

  • cela porte d’autant à confusion que la valeur hexadécimal de cette séquence vaut 5 408 en décimal, et que quinze-vingt sera plus couramment interpreté comme 15×20, soit trois-cent ;
  • cette dénomination par groupe de deux chiffres ne se généralise pas harmonieusement avec la même spontanéité : des séquence comme F199 peuvent inspirer des prononciations aussi variées que « /ɛf/ un neuf neuf », « /ɛf/ un quatre-vingt-dix-neuf » « /ɛf/ cent-nonante-neuf », ou « soixante-et-un-mille-huit-cent-quarante-neuf » (6 1849, étant l’équivalent décimal de F199).

Bien que cette variété participe au charme de la langue française, elles laissent le francophone dénué d’énonciation univoque à prononciation. Cette section vise à pallier à cette lacune, en fournissant un terme monosyllabique pour chaque valeur possible d’un octet. Autrement, l’ensemble des nombres héxadécimaux de 00 (zéro, 0) à FF (deux-cent-cinquante-cinq, 255). Les séquence plus longues pouvant alors être énoncé par agglutination de termes proposés pour chacune des valeurs d’un octet.

La proposition offerte pas cesse section s’opère sur la base des spécifications suivantes :

  • brièveté : trigramme monosyllabique ;
  • la lettre o est utilisée dans la dénomination du chiffre 0, choix notamment induit par la proximité de leurs graphèmes ;
  • la lettre i est utilisé dans la dénomination du chiffre 1, choix notamment induit par la proximité de leurs graphèmes ;
  • la construction des chiffres se fait sur un double articulation :
    • une matrice 3×5 qui associe à chaque chiffre de l’intervale zéro-quinze une syllabe de la forme VC ;
    • une matrice associant les syllabes précédentes à une consonne préfixée.

À ces premières considérations un objectif d’harmonie entre générécité et commodités pratiques a conduit aux spécifications suivantes :

  • les nombres qui sont modulo seize contiennent la voyelle o ;
  • pour concorder avec la série o, i,… calés sur 0, 1, usage de lettres dans l'ordre inverse de leur apparition dans l’ordre alphabétique : o, i, e, a, pour les voyelles ; z, x, v, t, s, r, n, m, l, k, f, d, b pour les consonnes ;
  • la consonne initiale se modifie tout les modulo trois pour marquer la matrice de première articulation.

À noter que les choix opéré ont également induit les contraintes suivantes :

  • pas d’utilisation de la lettre u, du simple fait de la première articulation matricielle en 3×5 ;
  • pas de semi-consonne voyelle : y, w
  • pour des considérations variées, pas d’utilisation de la lettre c, sa prononciation possible en /k/ étant déjà couverte par le graphème k ;
  • pas d’utilisation des lettres q, p, j, g, car leurs graphèmes contiennent des hampes : ils pourront être employé comme indicateur de séparation à l’instar d’une virgule comme séparateur décimal ou de j comme séparateur dimensionnel dans le langage de programmation Python
  • pas de x, pour éviter l’ambiguïté phonétique entre le h aspiré et le h muet, voir de son usage pour désigner la fricative glottale sourde dans l’alphabet phonétique international ;
  • pas de lettre x, principalement pour éviter de générer les trigrammes dix et six en leur associant un valeur numérique différente. Accessoirement les combinaisons correspondantes auront souvent une consonance plus xénophonique pour les francophones Mort de rire.

Il paraît préférable d’éviter les collisions avec les termes numériques déjà existant dans les diverses langues du monde. Cela amène à s’intéresser aux mots de la forme CVC, CVS, SVC, SVS désignant des nombres. En revanche, pour répondre aux précédentes spécifications, les autres formes de syllabe trigrammique comme VCC, CCV, VVC, CVV n’ont pas été retenu. Par exemple le elf (11) de l’allemand et du néerlandais et le aua (4) du gilbertin n’ont pas été retenus dans la matrice synthétisant les cas nécessitant une attention particulière. La majorité des entrées synthétisées ici proviennent de l’article Wikipédia consacré aux nombres dans le monde[1]. N’ont pas non plus été retenu les termes désignant autre chose que le numéro cardinal, comme les adverbes latin bis et ter[2].

# Noms correspondants
0 nol, nul, ser
1 bat, bal, ber[3], bir, din[4], hin, hun, hõs[5], jat, jun[6], jek[7], mek[8], men[9], một, sad[10], пĕр[4], yek, yin[4], yun[4], wan[11], бер[4], бір[4], бир[4], пир[4]
2 dew[12], div, dos, dós[13], dol, duj[7], dul, dúo, dus, kil, nis, sam[9], sen[14], sin, tel, tan, tin
3 kay[9], kil, nas, peb, san, sān, sam[15], set, tin, wej
4 bốn, car, cār[16], çar, can, fir[17], fol, kat, kuz, kuẓ[18], loS, net, wax[18], yon, ŋús[19]
5 bäş, bes, beş, beš, biš, dỉt, dỉw, fem[20], kin[21], lăm, lim, năm, peş, pet, pět[22], sen, tlón, vyf, бес, биш, пеш
6 hat, héx, hòk, jav, luk, nam, ṣaṣ, šaš, sax[13], sei, ses, şeş, sex, sis, sîs[23], šiš, šit, six, śov, šov[24], yuk[25], zes,
7 bảy, cat, jèt, šab, sāt[16], sém, sep, sat, sât[26], set, sét, sèt, sim, syv, vel, yot, сім
8 bat, cec, hen[9], jöl, pal[25], sam, ses, tam, vos, vot[23], wit[27]
9 dés[13], dev[28], hìn, naŭ, nav[16], naw[12], neh, nen, nèf, nëf[29], neh, név, nin, noh, non, noy, nóv, nûf[23], tiš, tos, zül, тос
10 can[30], dah, das[16], deg[12], deh, dek, des, deś, deš[31], dés, dez, dic[32], dis, dîs[23], dix, sap, sìp[25], tan, tán[33], tas[8], ten, tin[11], tíz, уон
A₁₂ mal[9]
11
B₁₂ tam[9]
12 bar[16], bār[34],
13 ter[16], tér[35], તેર
14
15
16 sèz[36], soḷ[16], sōl, સોળ[37]
17
18
19
20 biȟ‎, bin[38], biš[7], bîs, bīs, horʹ, hot[39], kyzʹ, ven[36], vis[16], बीस (hi)
30 guč, sîh, tīs[40], tîs, तीस, гуч, ᠭᠤᠴᠢ
40 čel, çil, qir[41], چهل
50 sén[42], tavʹ[43], тавь, ᠲᠠᠪᠢ
60 ṣaṭ, žar, ষাট, жар, ᠵᠢᠷᠠ
70 dal[44], дал, ᠳᠠᠯᠠ
80 sát[42]
90 jer, not, nod[45], ер, ᠶᠡᠷᠡ
100 beh[46], bɨy, cen[47], cét, çüs, cüz, dèŋ[48], jôẓ[3], jüz[49], sad, san[36], sat, sed, šel[24], šêl[7], sël, sem[13], śĕr, śôt[50], tum, yöð, yöz, yüz[51], ýüz, zun, сад, ҫӗр, чӱс, зун, жүз, сат, йөҙ, শত, سەد‎, یوز‎, سل, صَد‎, йөз
1000 bin[2], biñ[51], cin, mil[36], min[52], mıñ[49], muñ, müň[2], pin[53], sen[2], ših, муң[2], миң[2]
100 000 lak[54]


L’existence de multiple collisions dans les terminologies déjà en vigueur est mise en exergue dans le tableau ci-après :

Liste des collisions dans les terminologie existantes
Distinction des diacritiques Assimilation des diacritiques
Terme Valeurs Terme valeur
bal 1; 8 bal 1; 8
bār 8; 12 bar 8; 12
bar 8; 12 bat 1; 8
bat 1; 8 ber 1; 4
ber 1; 4 bin 20 ; 1000
biñ 20; 1000 bis 5 ; 20
bin 20; 1000 can 10; 4
biš 5; 20 des 10; 9
can 4; 10 dol 2; 3
dés 9; 10 got 4; 8
dol 2; 3 hen 5; 8
got 4; 8 hin 1; 9
hen 5; 8 kil 1000; 2; 3; 8
hìn 0; 1 kuz 4; 6
kil 2; 3; 8; 1000 mak 10; 100000
kūž 6; 4 mal 6; A₁₂
mák 10; 100000 mek 1; 5
mäl 6; A₁₂ men 1; 10
mek 1; 5 min 1 3 1000
men 1; 10 mus 1; 4
mîn 1; 1000 nam 5; 6
mín 3; 1000 nas 3; 4
mus 1; 4 nen 10; 9
năm 5; 6 nit 1; 9
nen 9; 10 pen 5; 6
nit 1; 9 pin 1000; 5
ŋas 4; 3 sad 1; 100
peŋ 6; 5 sam 2; 3; 8
pin 5; 1000 san 100; 3 7
sad 1; 100 sas 1; 6
sam 2; 3; 8 sat 100; 7 80
sáñ 100; 3 sed 100; 3
san 3; 100 sem 100; 7
sān 3; 100 sen 1000; 2; 5; 7 50
sân 7; 3; 100 ser 0; 100
sas 1; 6 ses 6; 8
šaš 6; 1 set 3; 7
ṣaṣ 6; 1 sis 1; 6
sat 7; 100 tam 8; B₁₂
sât 7; 100 tan 10; 100; 1000; 2
sāt 7; 100 tel 2; 7
sát 80; 7; 100 ter 1000; 13; 3
sed 3; 100 tin 10; 2; 3
sem 7; 100 zaf 4; 7
semʹ 7; 100 zar 60; 2 9
sém 7; 100 zaw 100; 3
sen 2; 5; 7; 1000 zay 1000; 2
sén 50; 2; 5; 7; 1000 zun 100; 7
śĕr 100; 0
ses 6; 8
şeş 6; 8
set 3; 7
sét 7; 3
sèt 7; 3
sis 1; 6
sîs 6; 1
šiš 6; 1
tam 8; B₁₂
tán 10; 2; 100; 1000
tan 2; 10; 100; 1000
tel 2; 7
tér 13; 3; 1000
ter 3; 13; 1000
tin 2; 3; 10
zaf 4; 7
zár 2; 9
žar 60; 9
zaw 3; 100
zay 2; 1000
zun 7; 100

Cette variété de désignation pose en outre une contrainte forte dans le cadre de la génération d’une nomenclature pour peu que soit également incorporées celles d’éviter les collisions, et celle d’avoir une formation la plus régulière possible. En effet, il apparaît clairement que l’ensemble des consonnes sont utilisées en position initiale et finale, à l’exception notable de r qui n’apparaît jamais en position initiale. Cela implique que tout triplet CVC générera une collision avec l’un des termes existant pour au moins l’une des valeurs de V parmi a, e, i, o, u, sauf pour les termes de la forme rVC. Cette dernière donne donc au plus 13×5=65 combinaisons, si on se limite au consonnes précédementé spécifiées combinées à a, e, i, o, u. Plusieurs approches sont possibles dont :

  1. ignorer complétement l’existant et les collisions correspondantes pour faciliter l’obtention de segmentations régulières de la nomenclature ;
  2. ne retenir que les combinaisons dont les extrémités forment des digrammes sans collisions avec les digrammes obtenus par le même procédé sur la liste des termes en usage ;
  3. arbitrer une réintroduction de certaines collisions, en tentant d’en minimiser la quantité.

Chacune de ces possibilité est explorer dans les sous-section suivantes

Approche laxe[modifier | modifier le wikicode]

Le premier cas sus-mentionnée permet effectivement de facilement générer des nomenclatures à la régularité remarquable. Par exemple le code suivant produit les entrées de la matrice qui lui est subséquente.

consons = %w{b c d f g h k l m n r s t v w z}.reverse # 16 items
consons.product(consons).map{|c| 'oieau'.split('').map{|v| c[0] + v + c[1]} }.flatten.group_by{|t| t[0]}.map{|k,t| t.first(16)}.flatten.map.with_index{|t, i| [i,t] }

L’exemple étant donné à titre illustratif, il se permet un écart aux spécifications annoncées en début de section en retenant 16 voyelles.

Résultats du précédent code
# nom
0 zoz 16 woz 32 voz 48 toz 64 soz 80 roz 96 noz 112 moz 128 loz 144 koz 160 hoz 176 goz 192 foz 208 doz 224 coz 240 boz
1 ziz 17 wiz 33 viz 49 tiz 65 siz 81 riz 97 niz 113 miz 129 liz 145 kiz 161 hiz 177 giz 193 fiz 209 diz 225 ciz 241 biz
2 zez 18 wez 34 vez 50 tez 66 sez 82 rez 98 nez 114 mez 130 lez 146 kez 162 hez 178 gez 194 fez 210 dez 226 cez 242 bez
3 zaz 19 waz 35 vaz 51 taz 67 saz 83 raz 99 naz 115 maz 131 laz 147 kaz 163 haz 179 gaz 195 faz 211 daz 227 caz 243 baz
4 zuz 20 wuz 36 vuz 52 tuz 68 suz 84 ruz 100 nuz 116 muz 132 luz 148 kuz 164 huz 180 guz 196 fuz 212 duz 228 cuz 244 buz
5 zow 21 wow 37 vow 53 tow 69 sow 85 row 101 now 117 mow 133 low 149 kow 165 how 181 gow 197 fow 213 dow 229 cow 245 bow
6 ziw 22 wiw 38 viw 54 tiw 70 siw 86 riw 102 niw 118 miw 134 liw 150 kiw 166 hiw 182 giw 198 fiw 214 diw 230 ciw 246 biw
7 zew 23 wew 39 vew 55 tew 71 sew 87 rew 103 new 119 mew 135 lew 151 kew 167 hew 183 gew 199 few 215 dew 231 cew 247 bew
8 zaw 24 waw 40 vaw 56 taw 72 saw 88 raw 104 naw 120 maw 136 law 152 kaw 168 haw 184 gaw 200 faw 216 daw 232 caw 248 baw
9 zuw 25 wuw 41 vuw 57 tuw 73 suw 89 ruw 105 nuw 121 muw 137 luw 153 kuw 169 huw 185 guw 201 fuw 217 duw 233 cuw 249 buw
10 zov 26 wov 42 vov 58 tov 74 sov 90 rov 106 nov 122 mov 138 lov 154 kov 170 hov 186 gov 202 fov 218 dov 234 cov 250 bov
11 ziv 27 wiv 43 viv 59 tiv 75 siv 91 riv 107 niv 123 miv 139 liv 155 kiv 171 hiv 187 giv 203 fiv 219 div 235 civ 251 biv
12 zev 28 wev 44 vev 60 tev 76 sev 92 rev 108 nev 124 mev 140 lev 156 kev 172 hev 188 gev 204 fev 220 dev 236 cev 252 bev
13 zav 29 wav 45 vav 61 tav 77 sav 93 rav 109 nav 125 mav 141 lav 157 kav 173 hav 189 gav 205 fav 221 dav 237 cav 253 bav
14 zuv 30 wuv 46 vuv 62 tuv 78 suv 94 ruv 110 nuv 126 muv 142 luv 158 kuv 174 huv 190 guv 206 fuv 222 duv 238 cuv 254 buv
15 zot 31 wot 47 vot 63 tot 79 sot 95 rot 111 not 127 mot 143 lot 159 kot 175 hot 191 got 207 fot 223 dot 239 cot 255 bot

Bien que fonctionnel dans une certaines mesure, cette première approche conduit aux caractérisques suivantes :

  • une vingtaine de collisions avec les monosyllabes 183 recensées, pratiquement 11% : cuz, dev, dew, dez, div, diw, hot, kuz, mot, nav, naw, nev, not, nov, sez, sot, sov, tav, tiz, vot ;
  • la présence de consonnes additionelles.
Approche digrammique rigoureuse[modifier | modifier le wikicode]

Dans le second cas énoncée précédemment, en repartant sur la sélection initiale de consonnes, les digrammes utilisables sont les 71 suivants : bb, bd, bf, bk, bm, bv, bz, db, dd, df, dm, dr, fb, fd, ff, fk, fv, fz, kb, kd, kf, kk, km, kr, kv, lb, ld, lf, lr, lv, lz, mb, md, mf, mm, mr, mv, mz, nb, nk, nr, nz, rb, rd, rf, rk, rm, rr, rv, rz, sf, sk, tb, td, tf, tk, vb, vd, vf, vk, vm, vr, vv, vz, zb, zd, zf, zk, zm, zv, zz. Couplé au 5 voyelles, cela donne 355 combinaisons. Donc assez pour obtenir 256 termes distincts, mais au prix d’une absence de régularité sur les séquences qu’elles génére. Par exemple en insérant un o, on obtient les débuts de séquence :

  • bob, bod, bof, bok, …
  • dob, dod, dof, dom, …

Cette incongruence dans la forme des termes n’est clairement pas appréhendable sans une connaissance préalable des contraintes sous-jacentes. Ici le terme dok se retrouve exclue du fait de l’existence du terme dek tiré de la liste donnée ci-dessus car il partagent le même digramme d’extema dk. Cette approche étant trop en tension avec les objectifs de cette section, elle ne sera pas poursuivi ici.

Approche digrammique avec réintroduction minimal de collisions[modifier | modifier le wikicode]

Reste à explorer la voix de la conciliation. Les digrammes mentionnés précédemment permettent de mettre en exergue les collisions de manière plus synthétique, et permettent également de quantifier l’étendu des zones de collision. La matrice suivante permet de jauger le nombre de digrammes lacunaires par initiale (sur les lignes) et finale (sur les colonnes). Les cases blanches valent zéro. La première ligne indique donc que les digramess zs, zr et zl conduisent à au moins un conflit. À noter que la quantification est ici strictement binaire : elle ne prend ni en compte le nombre effectif de conflits pour chaque terme répertorié comme en usage avec une des cinq voyelles, ni le nombre de langues dans lesquels chacun de ces termes est effectivement utilisé.

Grille de pondération des digrammes lacunaires
Initiale\Finale z v t s r n m l k f d b Total
z 1 1 1 3
v 1 1 1 1 4
t 1 1 1 1 1 1 1 7
s 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 10
r 0
n 1 1 1 1 1 1 1 1 8
m 1 1 1 1 4
l 1 1 2
k 1 1 1 1 4
f 1 1
d 1 1 1 1 1 1 1 7
b 1 1 1 1 1 5
Total 3 5 7 7 4 8 5 9 3 1 2 1

Cette matrice permet notamment de déterminer :

  • les lignes et colonnes pour lesquels les collisions sont les plus nombreuses ;
  • les lignes et colonnes pour lesquels une réintroduction mène au nombre de conflit minimum ;
  • les lignes et colonnes à éliminer prioritairement en cas de réduction de l’espace des digrammes exploité.

Cela permet de repréciser la spécification comme suit :

  • déterminer un triplet (nombre d’initiales, nombre de voyelles, nombre de finales) visant
    • un nombre suffisant de combinaisons
    • à minimiser le nombre de digrammes réintroduits ;
  • élaguer les lignes et colonnes surnuméraire par rapport aux nombres d’initiales et finales fixés ;
  • élaguer prioritairement les lignes et colonnes introduisant le plus de collisions.

De là les sélections suivantes peuvent être opérer :

  • triplet (6,5,9), plus petit triplet d’entiers dont le produit est supérieur à 255, offrant 270 combinaisons ;
  • élimination des lignes s, n, d ;
  • élimination des colonnes v, t, s, r, n, m, l, k, et f.

À noter que la suppression à éliminé les séquences simplement en élaguant celles associées aux totaux de lacune les plus large, en procédant de manière décroissante. Dans le cas présent, il n’a pas été nécessaire d’aller plus en détail, notamment la suppression de de v et m de poids égal s’avérait toute deux nécessaires pour arriver au total de 6 colonnes. Sans cela il aurait fallut évaluer le nombre de collisions générés dans chacun des cas pour les départager.


Sélection de digramme minimisant les collisions
Sélection initiale Après réintroduction
zz zk zf zd zb zz zr zk zf zd zb
vz vr vk vf vd vb vz vr vk vf vd vb
tk tf td tb tz tr tk tf td tb
rz rr rk rf rd rb rz rr rk rf rd rb
mz mr mf md mb mz mr mk mf md mb
lz lr lf ld lb lz lr lk lf ld lb
kz kr kk kf kd kb kz kr kk kf kd kb
fz fk ff fd fb fz fr fk ff fd fb
bz bk bf bd bb bz br bk bf bd bb

La dernière matrice retient donc une version réintroduisant 7 digrammes (br, fr, lk, mk, tr, tz, zr), conduisant à 11 collisions : bar, ber, bir, fir, kuz, lak, luk, mek, ter, tiz, zar

Le code Ruby ci-après permet de générer l’ensemble des entrées de la matrice qui suit

%w{
  zz zr zk zf zd zb
  tz tr tk tf td tb
  rz rr rk rf rd rb
  mz mr mk mf md mb
  lz lr lk lf ld lb
  kv kr kk kf kd kb
  fz fr fk ff fd fb
  bz br bk bf bd bb
}.map{|d| 'oieau'.split('').map{|v| d[0] + v + d[1] } }.flatten.first(256)
Références[modifier | modifier le wikicode]
  1. « Nombres dans le monde », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 et 2,5 « mille — Wiktionnaire », sur fr.wiktionary.org (consulté le 27 mai 2020)
  3. 3,0 et 3,1 (en) Alexis Ulrich, « Bashkir numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  4. 4,0 4,1 4,2 4,3 4,4 4,5 4,6 et 4,7 « un — Wiktionnaire », sur fr.wiktionary.org (consulté le 27 mai 2020)
  5. (en) Alexis Ulrich, « Bezhta numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  6. (en) Alexis Ulrich, « Kaqchikel numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 28 mai 2020)
  7. 7,0 7,1 7,2 et 7,3 (en) Alexis Ulrich, « Kalderash Romani numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 28 mai 2020)
  8. 8,0 et 8,1 (en) Alexis Ulrich, « Armenian numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  9. 9,0 9,1 9,2 9,3 9,4 et 9,5 (en) Alexis Ulrich, « Ayeri numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  10. (en) Alexis Ulrich, « Lezgian numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 29 mai 2020)
  11. 11,0 et 11,1 (en) Alexis Ulrich, « Aukan numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  12. 12,0 12,1 et 12,2 (en) Alexis Ulrich, « Cornish numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  13. 13,0 13,1 13,2 et 13,3 (en) Alexis Ulrich, « Cape Verdean Creole numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  14. « deux — Wiktionnaire », sur fr.wiktionary.org (consulté le 28 mai 2020)
  15. « สาม - Wiktionary », sur en.wiktionary.org (consulté le 28 mai 2020)
  16. 16,0 16,1 16,2 16,3 16,4 16,5 16,6 et 16,7 (en) Alexis Ulrich, « Gujarati numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  17. (en) Alexis Ulrich, « Yiddish numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  18. 18,0 et 18,1 « quatre — Wiktionnaire », sur fr.wiktionary.org (consulté le 28 mai 2020)
  19. (en) Alexis Ulrich, « Klallam numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 28 mai 2020)
  20. (en) Alexis Ulrich, « Danish numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  21. « cinq — Wiktionnaire », sur fr.wiktionary.org (consulté le 28 mai 2020)
  22. (en) Alexis Ulrich, « Czech numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  23. 23,0 23,1 23,2 et 23,3 (en) Alexis Ulrich, « Friulian numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  24. 24,0 et 24,1 (en) Alexis Ulrich, « Dzambazi Romani numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  25. 25,0 25,1 et 25,2 (en) Alexis Ulrich, « Korean numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 28 mai 2020)
  26. « sept — Wiktionnaire », sur fr.wiktionary.org (consulté le 28 mai 2020)
  27. « huit — Wiktionnaire », sur fr.wiktionary.org (consulté le 28 mai 2020)
  28. (en) Alexis Ulrich, « Slovio numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  29. « neuf — Wiktionnaire », sur fr.wiktionary.org (consulté le 28 mai 2020)
  30. (en) Alexis Ulrich, « Wymysorys numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 28 mai 2020)
  31. (en) Alexis Ulrich, « Dzambazi Romani numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  32. « dix — Wiktionnaire », sur fr.wiktionary.org (consulté le 28 mai 2020)
  33. (en) Alexis Ulrich, « Bambara numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  34. « douze — Wiktionnaire », sur fr.wiktionary.org (consulté le 28 mai 2020)
  35. « treize — Wiktionnaire », sur fr.wiktionary.org (consulté le 28 mai 2020)
  36. 36,0 36,1 36,2 et 36,3 (en) Alexis Ulrich, « Antillean Creole of Martinique numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  37. « seize — Wiktionnaire », sur fr.wiktionary.org (consulté le 28 mai 2020)
  38. (en) Alexis Ulrich, « Caló numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  39. « twenty - Wiktionary », sur en.wiktionary.org (consulté le 28 mai 2020)
  40. (en) Alexis Ulrich, « Hindi numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  41. « quarante — Wiktionnaire », sur fr.wiktionary.org (consulté le 28 mai 2020)
  42. 42,0 et 42,1 (en) Alexis Ulrich, « Guosa numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  43. « тавь - Wiktionary », sur en.wiktionary.org (consulté le 28 mai 2020)
  44. « seventy - Wiktionary », sur en.wiktionary.org (consulté le 28 mai 2020)
  45. « ninety - Wiktionary », sur en.wiktionary.org (consulté le 28 mai 2020)
  46. « hundred - Wiktionary », sur en.wiktionary.org (consulté le 28 mai 2020)
  47. (en) Alexis Ulrich, « Eonavian numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  48. (en) Alexis Ulrich, « Baka numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  49. 49,0 et 49,1 (en) Alexis Ulrich, « Kazakh numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 28 mai 2020)
  50. « hundred - Wiktionary », sur en.wiktionary.org (consulté le 28 mai 2020)
  51. 51,0 et 51,1 (en) Alexis Ulrich, « Crimean Tatar numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  52. (en) Alexis Ulrich, « Adyghe numbers », sur Of Languages and Numbers (consulté le 27 mai 2020)
  53. « thousand - Wiktionary », sur en.wiktionary.org (consulté le 28 mai 2020)
  54. « lak — Wiktionnaire », sur fr.wiktionary.org (consulté le 27 mai 2020)