Recherche:Mobilité générale/Présentation de la recherche

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dans les trois parties précédentes, nous avons construit pas à pas un monde sémantique où tout serait intelligent. Ou, du moins, un monde intelligent gérable dans lequel la compréhension est une déterminante du résultat. Le schéma logique consiste à transformer le non-compréhensible en compréhensible par étapes contrôlées.

Partant d'un plasma comme ensemble indénombrable, nous avons construit un magma par application de l'opérateur différentiel ¬ (non) qui permet l'identification d'objets internes. Nous avons ensuite construit un monde quantique permettant le dénombrement de ces objets en jetant un pont entre eux. L'infini non-fini est devenu, par équivalence sous condition, infini fini. Il fallait alors « combler » le trou séparant deux objets pour être certain, en tout état de cause qu'il n'y avait en définitive pas de trou dans l'intervalle. En contenant l'infini non-fini dans l’infini fini, nous avons acquis cette certitude que l'espace quantique était équivalent à l'espace classique dès lors qu'il était « intelligent ».

Or, l'infini fini caractérise l'intervalle joignant deux objets identifiés : c'est la mobilité restreinte dans l'espace quantique. Qu'en est-il de cet infini fini si les deux objets sont variables ? Le continuum est-il infiniment continu ou infiniment accroissant ? Autrement dit le continuum est-il UNIQUE ou en existe-t-il plusieurs ? En quel cas, pouvons-nous les assembler ? Si oui, nous obtiendrions un continuum unique. Ce qui semble être un aboutissement logique d'assemblage. Étudions alors la mobilité générale.