Recherche:Les fonds patrimoniaux des bibliothèques publiques/Renforcement

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Renforcement
Icône de la faculté
Chapitre no 23
Recherche : Les fonds patrimoniaux des bibliothèques publiques
Chap. préc. :Désacidification de masse
Chap. suiv. :Désinfection
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Les fonds patrimoniaux des bibliothèques publiques : Renforcement
Les fonds patrimoniaux des bibliothèques publiques/Renforcement
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.


Le renforcement suit la désacidification du papier. Il s'agit de renforcer la surface soit par réencollage, soir par doublage. Cependant, ces traitements modifient l'aspect du document et ne sont donc pas sans conséquences sur sa structure et sa lisibilité. Le doublage est effectué avec un papier japon d'un grammage approprié, collé avec une colle végétale. En cas de faiblesse généralisée du document (papier très acide) ou ayant de trop nombreuses déchirures, un doublage intégral au papier japon sur le verso peut être réalisé. Les papiers japon sont : 100% Gampi, 100% Koso, 100% Mitsumata. On peut également utiliser un papier approchant le papier de l'œuvre à condition qu’il présente des caractéristiques conformes à la norme NF 9706 "papier permanent".

Une nouvelle technique existe : le clivage. le renforcement est réalisé par insertion au cœur de la feuille, après dédoublage de celle-ci, d’une couche d’un matériau de renfort. Surtout, ces procédés ont été industrialisés en véritables chaînes de traitement automatisées, équipées de tapis roulants, où le traitement est souvent complété par la désacidification et le séchage des feuillets. Ce traitement connait des limites : le traitement des documents en feuilles est rarement prioritaire, les cadences atteintes restent très insuffisantes par rapport au nombre de feuillets acides à traiter et à l’investissement financier nécessaire.