Recherche:Les fonds patrimoniaux des bibliothèques publiques/Mise à disposition

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Mise à disposition
Icône de la faculté
Chapitre no 30
Recherche : Les fonds patrimoniaux des bibliothèques publiques
Chap. préc. :Acquisitions onéreuses
Chap. suiv. :Catalogage
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Les fonds patrimoniaux des bibliothèques publiques : Mise à disposition
Les fonds patrimoniaux des bibliothèques publiques/Mise à disposition
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Communiquer, cataloguer, exposer : ces différentes actions relèvent d'une même logique : le patrimoine est un bien commun, il est impératif de le mettre à la disposition de la communauté.

La forme la plus élémentaire de cette mise à disposition est la communication - entendez la communication à un usager du document qu’il a demandé à fins de consultation.

La mise à disposition passe encore par les actions suivantes :

  • Décrire
  • Identifier
  • Interpréter
  • Localiser
  • Montrer
  • Proposer
  • Raconter
  • Signaler


Pour trouver un document demandé par un usager, celui-ci doit être signalé. Le signalement comprend une identification non équivoque du document et une localisation.

Dans le cas de livres anciens notamment, en l'absence de numéro d'identification, le document devra être décrit pour être identifié.

Mais l'usager sait-il quel document il cherche ? Il faut pouvoir proposer le document en fonction de ses centres d'intérêt connus ou supposés, ce qui nécessite de s'appuyer, soit sur les éléments de description du document, soit sur leur interprétation.

Mais au fond, l'usager souhaite-t-il vraiment consulter le document ? Dans l’intérêt de la conservation et de la mise à disposition de la communauté, le bibliothécaire privilégiera les substituts à la communication : si un usager recherche des informations bibliographiques, celles apportées par la description et l'interprétation sont un tel substitut.

Souvent il voudra voir le document, auquel cas le bibliothécaire peut user de différents moyens de montrer sans communiquer directement, par le biais de reproductions analogiques ou numériques ou par le biais d'exposition.

Le document s'inscrit dans un histoire qui le dépasse, et l'usager peut justement s'intéresser à cette histoire. Dans ce cas il faudra savoir raconter, souvent en s'appuyant sur le travail préalable d'interprétation.


Communication des documents en salle de lecture[modifier | modifier le wikicode]

Les grands critères pour évaluer la qualité de la communication des documents au public sont les suivants :

  • Préservation et sécurité des documents communiqués
  • Disponibilité des documents
  • Disponibilité d’outils d'interprétation des documents