Recherche:Laboratoire d'écologie collaborative/Les constructions nouvelles pour favoriser directement la préservation de la biodiversité

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Les constructions nouvelles pour favoriser directement la préservation de la biodiversité
Icône de la faculté
Chapitre no 6
Recherche : Laboratoire d'écologie collaborative
Chap. préc. :Les menaces pesant sur les écosystèmes
Chap. suiv. :Sommaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Laboratoire d'écologie collaborative : Les constructions nouvelles pour favoriser directement la préservation de la biodiversité
Laboratoire d'écologie collaborative/Les constructions nouvelles pour favoriser directement la préservation de la biodiversité
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Les nouvelles infrastructures et la biodiversité[modifier | modifier le wikicode]

L’homme a façonné un monde en prenant peu en compte son environnement originel et naturel. Maintenant, du fait des changements écosystémiques induit par l’homme, peu d’espèces demeurent non impactées. Beaucoup d'espèces ont dû opérer des changements pour survivre, d’autres sont en voie d’extinction et d’autres enfin ont totalement disparues. La construction de nouvelles infrastructures induit déjà de nombreuses pollutions (chimiques, olfactives, sonores) et les infrastructures elles-mêmes comme les axes de communications ou l'éclairage urbain induisent fragmentation des milieux et pollution visuelle étant nocives à la biodiversité. L’homme commence tout juste à prendre en compte l’influence négative de ces constructions sur son environnement. Il essaye maintenant d’utiliser d’intégrer d’autres concepts dans l’élaboration des bâtiments. Certaines solutions actuelles bénéfiques pour l’environnement visent à réduire les pertes d'énergie et gaz à effet de serre, à favoriser le tri des déchets, à trouver des sources d'énergie plus économiques et écologiques… Cependant, ces solutions, plus en accord avec le respect de notre environnement, n'impactent que très indirectement la biodiversité ! L’homme a donc trouvé des idées de constructions nouvelles pour prendre davantage soin de la biodiversité. La question est : Les nouvelles constructions destinées à la préservation de la biodiversité remplissent-elles leur pleinement leur mission ? 

Pour répondre à cette question, voici donc une liste non exhaustive d’infrastructures moins anthropocentrées permettant le maintien d’un cadre agréable et pour la préservation directe de la biodiversité.  


Les écoducs[modifier | modifier le wikicode]

Les écoducs sont des lieux aménagés permettant le passage des espèces animales, végétales, fongiques et de traverser des obstacles construits par l’homme ou résultant de ses activités (agriculture, sylviculture, extraction, le ski, zones industrielles, zones d’activités…). L’idée étant de garder les continuités écologiques pour la préservation des échanges génétiques et donc la biodiversité. Les aménagements et passages au-dessus et en dessous des obstacles induits par l’homme sont dits « inférieurs » ou « supérieures ». Les écoducs les plus répandus sont les crapauducs, lombriducs, chiroptèroducs, passes à poissons. On parle aussi d’écureuilloducs. Un écoduc peut s’avérer fonctionnel si des études préalables et adéquates ont été effectuées. Cependant, il faut souligner le fait que les écoducs ne compenseront toujours qu’en partie les effets de la fragmentation écologique. En effet, leur efficacité reste relative car un tronçon autoroutier fragmente la quasi-totalité d'un milieu et ne laisse passer, à chaque fois, qu’une partie des espèces qui devraient normalement passer en totalité de l’autre côté d’un tronçon.

Les nouveaux éclairages urbains[modifier | modifier le wikicode]

Certaines espèces animales semblent s’être adaptées à l’éclairage urbain (renards, étourneaux, pigeons bizets, pipistrelles) mais l’éclairage traditionnel demeure encore une source de pollution lumineuse intense et dévastatrice pour de nombreuses espèces. En effet, l’horloge biologique des êtres vivants notamment des insectes peut s’avérer être totalement déréglée causant de plus grand taux de mortalité (notamment pour les papillons de nuit morts de fatigue). La période migratoire des oiseaux peut s’avérer être totalement déréglée également. De plus, on ne compte plus le nombre de collision d’oiseaux sur les fenêtres à cause de cet éclairage qui les perturbe dans leurs déplacements. A Paris, depuis janvier 2016, d’anciens lampadaires des années 1980 ont été remplacés par de nouveaux lampadaires à LED n’éclairant que le sol contrairement aux anciens éclairant le ciel et étant ainsi perturbateurs de la faune. L’éclairage au sol est moins impactant pour la biodiversité mais ce n’est pas le cas des ampoules à LED qui sont toujours aussi néfastes pour la biodiversité (et utilisées car elles économisent de l’énergie). Des solutions d’aménagement sont encore à trouver pour l’éclairage urbain.

Les nichoirs pour les oiseaux[modifier | modifier le wikicode]

Les nichoirs amènent beaucoup de points positifs pour un jardinier. En effet, un nichoir est : - un très belle élément d’un beau jardin - un très grand allié du jardinier car des oiseaux comme les mésanges peuvent manger 10000 chenilles en 3 semaines donc la construction d’un nichoir peut participer à éviter l’utilisation de produits phytosanitaires par les personnes dans leur jardin - un facilitateur pour la reproduction des oiseaux et cela est donc un facteur essentiel pour la conservation de la nature et le maintien d’un équilibre dans la biodiversité de nos jardins - un facilitateur de suivi scientifique de certaines populations d’oiseaux pour mieux comprendre le comportement et la biologie des oiseaux nicheurs - un sensibilisateur efficace auprès d'un large publique (personnes possédant un jardin) sur les difficultés rencontrées par les espèces hivernantes pour leur survie

Les nichoirs pour les insectes[modifier | modifier le wikicode]

Ces idées de construction de nichoirs à insectes sont assez récentes comparées aux idées de nichoirs à oiseaux. Il existe des nichoirs pour différents types d’insectes : abeilles, bourdons, perce-oreilles, chrysopes, papillons, coccinelles et autres. L’efficacité est toute relative selon la construction d’où l’intérêt de bien se renseigner au préalable sur la manière de les construire. Les nichoirs à insectes ont ces avantages que l’on retrouve pour les nichoirs à oiseaux car permettent notamment d’éviter l’utilisation de pesticides car les insectes font déjà un déparasitage des plantes. De plus, l’implantation de nichoirs favorise la biodiversité et apporte un intérêt pédagogique de sensibilisation auprès de tout à chacun.

Conclusion[modifier | modifier le wikicode]

L’efficacité de ces installations sont toutes relatives. En effet, des installations telles que les écoducs et les nouveaux éclairages urbains méritent amélioration car les routes et les nouveaux éclairages sont encore trop destructeurs. Les nichoirs, quant à eux, demeurent encore utilisés à petites échelles et ont ce grand avantage de sensibilisation pour encourager les personnes à trouver des solutions par la nature plutôt que d’utiliser continuellement des pesticides. Au final, les constructions effectuées à la ville comme à la campagne méritent amélioration voir innovation et surtout davantage d'attractivité pour permettre une réelle efficacité dans la préservation de la biodiversité.

Pour aller plus loin…[modifier | modifier le wikicode]

Encore bien d’autres actions sont possibles pour la biodiversité mais, cette fois-ci, sans mise en place d’infrastructures. On a notamment les solutions d’entretien comme le débroussaillage sur le principe de la dynamique antérieure régressive consistant à détruire les stades de végétation les plus envahissants pour laisser les stades les plus pionniers s’exprimer. Cette première solution est un gage sûr de biodiversité par favorisation dirigée de milieux naturels. D’autres solutions, sans mise en place d’infrastructures supplémentaires et dans un tout autre contexte, sont des solutions d’aménagement paysager par le végétal en ville (lampadaires végétalisés, des jardinières banc, des abris bus végétalisés, des ronds-points végétalisés, des toitures végétalisées, des potagers urbains ect…). On peut se demander si ces solutions d’aménagement paysager peuvent réellement favoriser un peu la biodiversité en ville car aucune expérience, jusque maintenant, ne permet de le prouver… Affaire à suivre !

Actuellement, on parle donc beaucoup d’innovation pour la biodiversité dans le cadre du bâtiment. Des entreprises sont concernées car de nouveaux labels sont toujours créés et proposés. Certains labels visent notamment une amélioration de la biodiversité en ville et dans les espaces verts (Biodivercity, Effinature, Espace Végétal Ecologique…). Cette dynamique positive se doit d'être assurée en attendant des résultats concrets dans le futur…


                                                       Webographie

Ecoducs

PDF « Ecoduc » consulté le 14/12/2016 http://www.doc-developpement-durable.org/file/Agriculture-Lutte-Biologique/articles-Wikipedia/%C3%89coduc_Wikipedia-Fr.pdf

Wikibooks, Introduire la biodiversité dans la construction et l'urbanisme/Où, quand et comment intégrer la biodiversité dans et autour du bâti ?/Le cas des écoducs, consulté le 14/12/2016 https://fr.wikibooks.org/wiki/Introduire_la_biodiversité_dans_la_construction_et_l%27urbanisme/O%C3%B9,_quand_et_comment_intégrer_la_biodiversité_dans_et_autour_du_b%C3%A2ti_%3F/Le_cas_des_écoducs

Nichoirs pour les oiseaux

LPO, aider les oiseaux à nicher, consulté le 14/12/2016 http://paca.lpo.fr/soins-animaux/conseils/aider-les-oiseaux-a-nicher

dossiers nichoirs – Lestrem Nature, consulté le 14/12/2016 www.lestrem-nature.org/dossiernichoirs.pdf

Nichoirs pour les insectes

Hôtels à insectes : quels intérêts ?, consulté le 14/12/2016 http://www.mjclatourmaline.fr/wordpress/wp-content/annonces//hotels_insectes/hotel_insecte_17mars.pdf

Nichoirs et abris à insectes, quelle efficacité ? https://www7.inra.fr/opie-insectes/pdf/i150albouy.pdf

Eclairage urbain

Eclairage des bâtiments et biodiversité, consulté le 16/12/2016 https://auvergne-rhone-alpes.lpo.fr/bati/Files/Other/Fiches%20techniques/Fiche%2015.pdf

« Paris : des lampadaires intelligents pour protéger la faune », consulté le 16/12/2016 http://www.evesa.fr/fr/mpg3-794922---Paris---des-lampadaires-intelligents-pour-proteger-la-faune---RTL--26-01-2016.html

GRAZZI F., « Pollution lumineuse : les réverbères nuisent aussi à la biodiversité », Science et vie La boutique, publié le 7 juillet 2015, consulté le 16/12/2016 http://www.science-et-vie.com/galerie/pollution-lumineuse-les-reverberes-nuisent-aussi-a-la-biodiversite-6063

http://www.atlantico.fr/rdv/atlantico-green/eclairage-urbain-aux-led-quand-ampoules-economes-en-energie-generent-pollution-lumineuse-visible-depuis-espace-anne-marie-2352660.html


Innovations pour la biodiversité

Innover pour la biodiversité, CDC Biodiversité, consulté le 16/12/2016 http://www.cdc-biodiversite.fr/cdc-biodiversite/innover-pour-la-biodiversite/

Labels écologiques

Site du Conseil International Biodiversité et Immobilier, CIBI, consulté le 16/12/2016 http://cibi-biodivercity.com/biodivercity/

Effinature, le standard de la biodiversité dans l’immobilier, consulté le 16/12/2016 https://www.novacert.fr/page/effinature

Espace Végétal Ecologique, groupe ECOCERT, consulté le 16/12/2016 http://www.ecocert.fr/eve-espaces-vegetaux-ecologiques