Recherche:Laboratoire d'écologie collaborative/Fiche/Gestion des parcs zoologiques

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fiche mémoire sur la gestion des parcs zoologiques
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Fiche : Gestion des parcs zoologiques
Laboratoire d'écologie collaborative/Fiche/Gestion des parcs zoologiques
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.



Les jardins ou parcs zoologiques sont des espaces où sont réunies de nombreuses espèces animales dans des espaces clos. Ce qui les distingue des parcs animaliers où, de surcroît, la végétation ainsi que le biotope environnant sont mis en valeur.

Missions d'un zoo[modifier | modifier le wikicode]

Les parcs zoologiques poursuivent un but de conservation, scientifique et pédagogique.

L'Union Internationale pour la Conservation de la Nature a pour objectif de classer l'ensemble du patrimoine animal mondial. Leur analyse montre qu'un grand nombre d'espèce disparaît. Une des missions importantes du zoo consiste à préserver les espèces en voie de disparition.  Beaucoup d'animaux présents dans les parcs zoologiques sont des espèces menacées d'extinction et la plupart n'existent plus à l'état sauvage. Les programmes nationaux et internationaux sont mis en place, les zoos en sont leurs partenaires principaux. La naissance de petits est un évènement marquant et si les animaux sont inclus dans le programme Européen d'Elevage (EEP), leur reproduction est alors privilégiée.

La raison scientifique se définit par le recherche éthologique (les comportements animaliers), biologique (la vision de l'individu animal et son évolution) et écologique (les interactions avec leur environnement) des animaux. Les recherches médicales sont aussi présentes pour aider les hommes à mieux comprendre les maladies humaines peu connues ou inconnues de la médecine à ce jour. La recherche aide également en ce sens que la consanguinité des espèces menacées d'extinction ou en voie de disparition peut être évitée par des manipulations génétiques.

L'activité pédagogique développée dans les parcs zoologiques, est actuellement très présente. L'Homme n'étant plus au contact même de la nature, il lui faut réapprendre ce qu'il ne connait pas de l'importance de la biodiversité pour son équilibre. Il faudra lui donner le sens de l'émerveillement devant la richesse des animaux présents. Le parc zoologique a également un but de divertissement. Les personnes s'y rendent dans le projet de s'informer et de voyager, en restant dans sa ville, pour découvrir le fascinant monde des animaux. Sur les panneaux explicatifs, généralement, l'habitat des animaux est spécifié, ainsi que bien d'autres informations. Cela nous renvoie à nos responsabilités en tant que citoyens. Que pouvons-nous faire pour que cette faune unique subsiste et ne soit pas déconstruite par la main de l'homme?

Le bien-être des animaux[modifier | modifier le wikicode]

Ces trois missions énoncées rendent compte du poids des zoos dans la vie des hommes et des animaux. Celles-ci ne peuvent être réalisées sans le bien-être des animaux, et cela est étudié de plus en plus par la biologie des parcs animaliers dont le fondateur est Heini Hediger. Il approfondissait les concepts de territoire et de rang social au sein d'une espèce, de l'importance du jeu et de la qualité et non la quantité de l'espace remettant en cause les besoins des animaux sauvages en captivité.

La sécurité[modifier | modifier le wikicode]

Il s'agit de permettre à l'animal d'être dans un environnement sans danger pour lui et ses congénères. Par exemple, lors de mise à bas, de période de reproduction avec des combats violents ou de douleurs présentes chez un animal, il est indisposé à vivre en groupe et donc est éloigné pour son rétablissement et pour le bien des autres animaux.

La stimulation[modifier | modifier le wikicode]

Elle est indispensable pour la psychologie et la condition dans un milieu non naturel de l'animal. Elle peut être de nature sensorielle, c’est-à-dire quelle va permettre à l'animal d'utiliser ses sens du toucher par exemple un éléphant prenant une balle accrochée à un arbre par la trompe. Elle peut également être de nature alimentaire, e.g. l'ours brun reçoit des poissons en les attrapant vivants avec sa patte. La stimulation de nature éducationnelle est traduite par la réalisation de spectacles face au public (par exemple : le dauphin sautant dans des cerceaux ou l'otarie portant un ballon sur le front)

L'espace physique[modifier | modifier le wikicode]

L'environnement entourant l'animal doit être suffisamment grand pour son gabarit et ses habitudes de vie. S'il est plutôt grégaire, son mode de vie se compilera avec ces congénères, aussi conformément que possible à celui de son habitat naturel. Cependant, la confusion est encore présente chez certains parcs zoologiques, la quantité de territoire n'est pas suffisante pour qu'un animal se sente chez lui, il lui faut aussi des stimuli ou des actions à entreprendre pour se sentir "comme chez lui".

L'alimentation/ le soin[modifier | modifier le wikicode]

Une alimentation adaptée à chaque un animal est indispensable pour son bien-être. L'alimentation peut être source de stimulation comme énoncé précédemment. Une bonne équipe de vétérinaires permet d'éviter et/ou guérir toutes maladies.

La réglementation[modifier | modifier le wikicode]

L'aménagement, le soin et la conservation des animaux ainsi que la sensibilisation du public sur la biodiversité doivent suivre des règles strictes définies par les ministères de l'écologie et de l'agriculture en application de la réglementation européenne de 2004. Elles sont fixées par l’arrêté ministériel du 25 mars 2004[1].

Autorisations nécessaires[modifier | modifier le wikicode]

Avant tout, l'apport d'un capital suffisant et d'un terrain permettant d'accueillir les animaux sont indispensables. Pour exercer son activité, une autorisation est délivrée par le préfet de département. Un des employés doit avoir un diplôme de capacité à s'occuper d'animaux sauvage en vue de les montrer au public. Le personnel doit être compétent dans les domaines nécessaires dans le zoo et doit pouvoir réagir rapidement à des problèmes dans l'urgence[2].

Au moins une fois par an, les services des préfectures en concordance avec l'office National de la Chasse et de la Faune Sauvage vont contrôler la mise en exécution de la règlementation européenne des zoos sous la demande du ministère de l'écologie[3].

Gestion des risques[modifier | modifier le wikicode]

L'organisation des établissements accueillants les animaux et les visiteurs doit répondre à certains critères. La construction d'une enceinte extérieure, empêche les animaux dangereux ou non de s'échapper et les animaux étrangers à la population du zoo de déranger les autres animaux.

Cette séparation doit pouvoir protéger le public des animaux. Le personnel doit avoir une formation suffisante à la hauteur des tâches demandées. Un règlement intérieur est mis en œuvre dès la conception du parc zoologique. Un règlement de service, des dossiers de sanitaire et les conditions de circulation sont obligatoirement mis sur papier.

La prévention des risques se traduit par une vision globale du site et des risques encourus. Tout est mis en œuvre pour réduire au maximum les dangers, le cas échéant l'exploitant établit un plan de secours.

Formation des employés et du public[modifier | modifier le wikicode]

L'équipe d'un parc animalier se compose de soigneurs, dresseurs, secrétaires, responsable de collections, restaurateurs qui sauront tout mettre en place pour que l'animal et l'humain se sentent en sécurité[4].

Les partenariats[modifier | modifier le wikicode]

Un réseau de partenaires est nécessaire pour aider à la réalisation des missions visées des parcs zoologiques, comme la recherche, la sensibilisation du public et la conservation des espèces menacées. Chacun de ces objectifs nécessitera des partenaires différents. Le financement nécessitera également des partenaires partageant la même passion (pouvoir publique, privé) pour compléter les revenus donnés par les visiteurs.

Associations et ONG[modifier | modifier le wikicode]

Dans le national et l'international, ces associations permettent de mieux connaitre les espèces menacées nous pouvons retrouver  par exemple : l'EAZA[5] (European Association of Zoos and Aquarium) association qui regroupe les différents zoos et aquariums européens, l'AFdPZ[6] (l'Association française des Parcs Zoologiques) association rassemblant les zoos français entre eux et les met en valeur à l'international, devant les médias et le grand public,   Les aident à entretenir les aménagements dans le but d'avoir des animaux heureux et à communiquer les différentes missions à atteindre (recherche, préservation, sensibilisation).

Les pouvoirs publics[modifier | modifier le wikicode]

En France, les projets des parcs zoologiques ne sont pas financés, cependant il existe des partenariats européens qui sont possibles. Des universités financent les programmes de recherche et permettant d'apporter de nouvelles recrues (étudiants en management, étudiants en biologie, vétérinaires, soigneurs,…).

Le privé[modifier | modifier le wikicode]

Les politiques privées alliées aux parcs zoologiques peuvent être des laboratoires pharmaceutiques la recherche en génétique ou médicale.

Des partenaires audiovisuels peuvent permettre de promouvoir l'image du zoo et montrer les différentes missions de celui-ci par la publicité ou le support d'une émission (Zoo Quest de David Attenbrough).

Les particuliers peuvent aussi permettre un financement en donnant une certaine somme d'argent. Les utilisations sont indiquées, généralement il s'agit de sauver un animal ou de lui permettre de se développer dans le zoo avec un environnement différent en finançant des programmes de conservation de la nature. Des expériences avec les animaux comme remerciement sont énoncés également (pour la plupart des zoos).

Le mécénat peut également être une méthode de financement. Les partenaires privés auront une possibilité de mettre en avant leur bonne action de citoyen et leurs taxes peuvent être diminuées grâce à ce bon geste.

Conclusion[modifier | modifier le wikicode]

Un parc zoologique a pour mission de développer de la recherche, de sensibiliser le public et de permettre la conservation des animaux en voie d'extinction. La bonne gestion des parcs zoologiques nécessite le suivi de la réglementation imposée par l'Europe et appliquée par l'arrêté du 24 avril 2004[7]. Ces règles mettent en place les autorisations nécessaires au bien-être des animaux, la gestion des risques et la formation du personnel. Le bien-être des animaux tient compte de la sécurité, de la stimulation, de l'environnement et du soin. Ces actions ne sont possibles que si des partenariats publics, privés ou des associations ou ONG financent ce projet.

  1. http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Arrete-6.pdf
  2. http://www.animal-services.com/Reportage_Zoo_index.php
  3. http://www.developpement-durable.gouv.fr/Tout-savoir-sur-les-zoos.html
  4. http://www.animal-services.com/Reportage_Zoo_index.php
  5. http://www.eaza.net/
  6. http://www.afdpz.org/
  7. http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Arrete-6.pdf