Recherche:La justesse musicale

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Image logo représentatif de la faculté

La justesse musicale est une ébauche concernant la Wikiversité. Vous pouvez aider le projet Wikiversité en l'améliorant.


Cet essai n'est pas standard. Il n'y aura pas d'introduction ou aperçu historique du problème, qui, heureusement,ne nous concerne  pas tous!

Comment jouer juste si nous ne sommes pas particulièrement doués, mais on persiste ou on nous force à apprendre un instrument de musique comme le violon?

Pourquoi le violon? Parce que on y entend le plus souvent des fausses notes, pas que les autres instruments à cordes soient privilégiés. Le problème est majeur.

Dans aucun conservatoire ou école de musique la justesse n'est pas étudié et ce n'est pas au hasard! C'est pour passer au crible les gens pas particulièrement doués. Oui, mais NON! L'intonation peut s'apprendre comme tout autre chose, et cet essai a précisément cet objectif ...

Dans tous les domaines la connaissance humaine a établi des normes qui sont rarement contestées. Si vous voulez savoir combien dure une seconde il suffit de regarder votre montre quartz et personne ne propose pas des montres qui marchent plus ou moins vite.C'est pareil  pour la longueur, le poids, etc. Et la musique? Quelle est la taille d'une demi-ton?

Cette question a provoqué des interminables discussions qui continuent toujours...

Mais concentrons-nous sur les principes fondamentaux du problème, qui est à la fois mathématique, acoustique et culturel.

C'est quoi de jouer juste ou bien "in tune" en anglais? Prenons une note séparée. Peut-on discuter si elle est juste ou non?

Non, bien sure, mais par exemple le diapason pour s'accorder a varié beaucoup pour se stabiliser aujourd'hui à environ A 440-442Hz. Après l'accord avec  ce A jouer juste signifie à le respecter tout au long de l’interprétation. Aussi tous les notes de la pièce qu'on joue doivent conserver la relation avec ce diapason de départ.

Elles doivent avoir une seule place bien déterminée et constante pour pouvoir dire qu'on a joué avec une intonation irréprochable. C'est quoi cette relation quand on a deux sons joués l'un après l'autre (mélodiquement) ou bien ensemble(harmoniquement)?

Nous pouvons commencer par une comparaison de deux tonnes ou deux fréquences.

Par exemple sur le violon on peut jouer une note avec le quatrième doigt sur une corde et entendre comment ça sonne avec

la corde supérieure à vide.

Cette intervalle  est appelée "unisson" parce qu'elle utilise la même note jouée sur deux cordes différentes. Avec un certain nombre d’essais on  peut obtenir la sonorité simultanée comme une seule note. C'est  l’unisson pure où il n'y a pas de différence entre les deux fréquences et absence de battements périodiques.

L’unisson sera suppose que c'est la seule utilisable parfait consonante intervalle  sans battements ou modifications périodiques de l'amplitude du à la différence de fréquences.

Dans le groupe des intervalles musicaux y en a d'autres intervalles consonantes sans battements.

Par exemple, une octave est pure lorsque le rapport entre les fréquences est exactement 2/1. Ce est à dire que le ton haut a le double de fréquence. Par exemple pour la note A 442 Hz l'octave pure est 884 Hz.

Dans quinte pure, nous respectons le rapport 1.5 ou 3/2. Si nous voulons construire un pure quinte sur  A 442 Hz, ça sera E663 Hz (ou 442 + 221). Il est également possible de construire et quart propre, si vous utilisez un ratio de 4/3. Ou dans notre cas la quarte  aurait fréquence 589,33 Hz (442/3 * 4). Sachant comment sonnent les intervalles pures  nous pourrions les utiliser pour jouer juste sans problème ... Ce serait génial si c'était possible! Éclaircissons pourquoi on ne peut pas utiliser les intervalles justes ensemble.

Mais précisons d'abord ce que signifie de jouer juste. Une fois que nous avons pris le A de référence 442 (ou 440) Hz, nous aimerions tout au long du jeu que cet A soit exactement le même (sinon notre accordage n'a aucun sens). Donc jouer juste signifie de garder l'accord initial en respectant la position du la note A qui doit rester la même-donc elle doit avoir une place fixe! Cela implique d'avoir une place permanente pour chaque note comme par exemple les cordes vides du violon. Comment savoir où est la place de chaque note pour jouer juste? Ici, ça devient compliqué!

Si nous utilisons l'octave pure et le divisons en 12 demi-tons égaux, nous aurons ce tempérament, dans lequel seul l'octave est pure et tous les notes auront une place fixe.Mais nul autre intervalle  ne sera pure!

Si vous utilisez la  quinte pure alors, on n'aura  que la quinte juste... C'est comme ça car les demi-tons de l'octave sont plus petits que celles de la quinte! Mathématiquement on voit que la 12ième racine de 2 (pour octave) est plus petite que la  7ième racine de 1,5 (pour le quinte).

Donc en résumé, si on garde des places fixes pour les notes, on ne peut pas utiliser en même temps des octaves pures et des quintes pures!

Dans un tempérament égal le plus élémentaire en utilisant l'octave pure divisée en 12 demi-tons égaux on obtient la fréquence de chaque demi-ton supérieur avec F*K où F est la fréquence basse initiale et K est la 12ième racine de 2. Pour un demi-ton inférieur on utilise F/K.

Il est temps de voir ce quoi le compromis possible et comment l'appliquer pour jouer juste-pour préserver l'accord originale de A442Hz et jouer chaque note toujours à une place fixe.

Mais regardons la question des harmoniques. Chaque corde vibre avec toute sa longueur, mais en même temps avec ses parties. La moitié de la corde forme la  première harmonique ou une octave supérieure. 1/3 de la corde est une source de quinte pure et puis nous assistons à la seconde octave (1/4 de la corde), etc.

Les harmoniques suivantes diminuent en dynamique et ne sont pas prises en compte. Lorsqu'on joue des notes doubles cependant,  il y a des nombreuses interactions entre les fréquences des  harmoniques et  les fondamentales qui provoquent des battements. Par exemple si on utilise le tempérament égale basé sur la quinte juste,

on aura des battement entre octaves élargies  et octaves harmoniques justes. Dans le tempérament basé sur l'octave juste les battements sont entre les quintes tempérés et les quintes harmoniques etc.

Si on utilise la quarte pure pour base, les octaves et les quintes seront trop fausses car le demi-ton de la quarte(4/3) est trop petit.

Cependant dans la pratique, en utilisant n’importe quel intervalle pure, les tierces majeures posent problème! Si on analyse une  tierce majeure mathématiquement pure(5/4),

on constate que les demi-tons la composant sont trop petits!

Par contre la tierce mineure(6/5) a des demi-tons trop larges!

Un nouveau tempérament[modifier | modifier le wikicode]

Mon idée pour un nouveau tempérament est venu quand j'ai examiné les tons dits différentiels qui sont produites par une combinaison de deux fréquences. Par exemple, si vous jouez une quinte pure A442 Hz et E663Hz il y a une octave différentielle  pure (663-442 = 221) de A221Hz.

Comme nous l'avons vu auparavant, les demi-tons  de la quinte juste  sont plus larges que celles de l'octave différentiel pure.

Si nous commençons à réduire toutefois la quinte, l'octave différentielle s’élargit et à une seul moment les demi-tons deviennent pareils!  Comme ça on obtient des demi-tons universels qui peuvent servir pour des places permanents de tous les notes!

Ce tempérament j'ai nommé tempérament égal à différentielle juste (TEDJ).

Dans TEDJ, on n'utilise aucun intervalle juste!

Les demi-tons ont une largeur universelle. On pourrait dire que tous les intervalles sont légèrement "faux" ou corrigés pour assurer la préservation du diapason initial et aussi pour déterminer une place permanente pour chaque note.

Dans la pratique, l'utilisation de ce tempérament est beaucoup plus simple, mais nécessite une étude avant la mise en œuvre.

On commence par un accordage différent du violon. Après avoir obtenu l'unisson pure avec la source d'accord (A442 ou 440 Hz). La corde E, si elle est métallique, peut rester

en quinte juste car elle tombera d'elle même plus bas quand elle sera chauffée.

Ensuite la corde D est  accordée  au plus haut possible et la corde  G également  afin d'obtenir les quintes le plus étroites possible pour l'oreille.

En raison du fait que toutes les cordes sont ancrées à un point, le changement de la hauteur de n'importe quelle corde affecte les autres cordes! Et la corde E est le plus tendue et donc l'impact est le plus grande. Par conséquent le bon accordage du violon n'est pas très facile. On commence par rapprocher chaque corde de la fréquence souhaitée avec les chevilles. En présence de mécanismes de réglage fin on prend soin qu'ils soient en position médiane.

Donc on procède comme suite:

1- Corde A en unisson pure avec source 442Hz

2- Corde E avec le plus d'influence sur les autres cordes, tout en vérifiant si le A reste en pure unisson.

3- Corde D en maximum haut position et quinte rétrécie sans déranger l'oreille. On vérifie encore les cordes A ,E et D.

4- Corde G aussi le plus haut possible  mais encore acceptable et contrôler les autres cordes dans l'ordre A, AE, AD, DG.

Le violon accordé comme ça a l'avantage avant de se désaccorder de passer par les quintes justes parce que pendant le jeu, les cordes se  réchauffent. Donc l'accord tient beaucoup plus longtemps!

Il nous reste d'apprendre les places justes pour chaque intervalle.

L'ajustement pour chaque intervalle est différent en quantité et direction.

Il est réalisé par rapport à la position où l'intervalle est pure et on entend clairement le ton différentiel.

1- La tierce mineure contient trois demi-tons, qui sont trop larges si le rapport est 6/5! Il faut la rétrécir au maximum.Donc l'intervalle risque d'être jouée trop large. Essayez de jouer quatre petits terces consécutifs. Si l'octave résultant n'est pas trop large, la correction a été correcte.

2- La tierce majeure a quatre demi-tons, mais ils sont trop petits si le rapport est 5/4! Pour la corriger il faut la jouer agrandie au maximum sans déranger l'oreille. Il serait utile de jouer 3 grands tiers et à établir que l'octave est la même que celle des 4 tierces minores ou légèrement plus grande que l'octave juste!


3- La quarte pure doit être évitée par légère élargissement. 12 quartes élargis doivent former 5 larges octaves, mais au violon cet essai n'est pas commode.

4- Le tritons a 2 tons différentiels. Dans la pratique, il suffit d'

éviter le premier qui polarisée D1/3/7. (Par exemple, dans A-Eb, F est le premier différentiel et ça mène vers l'accord F7) Le deuxième différentiel est difficile à jouer en raison du manque d'espace pour les doigts.

Il est B et fait allusion à l'accord B7 où Eb = D#.


5- Les quintes sont corrigées lorsqu'on accorde l'instrument.

6- La sixième mineur est considérée comme la tierce mineure. Il faut la jouer rétreciée.

3 sixte mineures forment deux octaves pas trop élargies!

7- La sixte majeure est corrigée comme la tierce majeure et doit être jouée large. 4 sixtes majeures forment

trois bien grandes octaves.

8- L'octave est élargie de manière qu'on entend  les deux tonnes, car quand l'octave est pure le ton supérieur est fondu dans les harmoniques du ton bas. Pour avoir une idée, essayez GGCE où le C sera corrigé en bas comme tierce majeure. La quarte CG sera élargie et l'octave GG sera celle recherchée.

En principe, il faut garder à l'esprit que les  demi-tons moyens sont larges (de toute façon en première position, il y a de la place), mais pas comme ceux constituant la quinte pure. L'oreille humaine a un défaut de perception car on entend moins haut les aigus et plus haut les basses. Par conséquence, l'élargissement des octaves est bienvenu...

L'utilisation de ce tempérament facilite à jouer  ensemble avec un piano qui utilise également des octaves élargies. On joue comme ça aussi dans les grands orchestres. Ce tempérament nous assure la bonne approche lorsqu’on travaille l'intonation dans les sonates solo de Bach où, dans une tentative d'utiliser de façon permanente seulement intervalles purs, on tombe vite en déviation en raison de l'absence d'un autre instrument!

Les ajustements sont minimes et devraient être appliquées dans la bonne direction. Habituellement lorsque vous jouez faux les écarts sont beaucoup plus grands que les ajustements proposés!

Question quantité la tierce et la sixte  mineures subissent le plus de correction, puis c'est les tierces et sixtes majeures, la quarte et l'octave. Le plus près de la position pure reste la quinte qui sert pour l'accorder l'instrument.

L'ajustement comment jouer chaque intervalle est réalisé par rapport à la position où l'intervalle est juste  et  on entend clairement le ton différentiel.

1- Tierce mineure- contient 3 demi-tons qui sont trop grands, dans le rapport 6/5!

Cet intervalle est susceptible d'être trop large s'il est joué juste!

Faut le rétrécir  autant que possible sans irriter l'oreille. Essayez de jouer 4 terces mineures consécutives. Si l'octave résultante n'est pas trop large, l'ajustement était correct.

2- Tierce majeure - dispose de 4 demi-tons, mais ils sont trop petits en proportion 5/4! Pour la corriger il faut l’élargir . Il serait utile de jouer trois  tierces consécutives majeures pour obtenir une octave élargie comme celle obtenue des 4 tierces mineures ou légèrement plus grande  que l'octave juste!


3- Les quartes pures doivent  être corrigés par élargissement.

4- La quarte augmentée doit être  jouée  entre les deux différentielles or après le premier dans le violon.


5- La quinte est corrigée en rétrécissement  quand vous accordez le violon.

6- La sixte mineure est traité comme la tierce mineure.

7- La sixte majeure comme la tierce majeure

8- L'octave doit être élargie pour entendre bien le ton supérieur.

En principe, il convient de garder à l'esprit que les demi-tons sont larges (de toute façon dans la première position il y a de place pour ça), mais pas autant que ceux qui constituent le quinte juste. L'oreille humaine a un défaut d'entendre moins haut que la fréquence réelle et  plus haut les basses fréquences. Par conséquent, l'élargissement des octaves est accepté ... avec soulagement.

L'utilisation de ce tempérament approche le violon avec le piano parce que le piano utilise aussi des octaves élargies ainsi la quinte est plus similaire. Cette justesse est utilisée également dans les grands orchestres. Ce tempérament nous donne la bonne approche lorsque l'on travaille des sonates solo de Bach où l'utilisation des intervalles justes mène à jouer faux sans présence d'autre instrument!

Tous les corrections sont minimes et ne devraient être appliquées que dans la bonne direction. Habituellement quand on joue faux les écarts sont beaucoup plus grandes que les ajustements proposés!

La quantité de correction est le plus grande lorsqu'on  corrige la tierce mineure et la sixte, puis vient la sixte et la tierce majeures , puis la quarte et l'octave. La quinte est le moins corrigée. Ainsi une quarte élargie plus une quinte rétrécie nous donnent quand même l'octave élargie!

Emplacements fixes des notes dans la première position[modifier | modifier le wikicode]

On suppose que le violon est accordé en quintes rétrécies en accord avec l'oreille. Aussi pour les notes enharmoniques, on aura seulement une ton et emplacement. Par exemple C# et Db seront la même note. Ainsi, les emplacements de toutes les notes seront universels et ne dépendront pas ni  horizontalement ni verticalement du contexte musical.

  • Corde G

Ab -doit être à mi-chemin entre G et A

A - après avoir trouvé la quarte juste  A / D  on abaisse un peu le A pour élargir l'intervalle.

Bb - la même correction que A. Trouver le ton différentiel de la tierce majeure  Bb / D et baisser un peu le Bb

B - ici c'est différent- B / D est  une tierce mineure et elle doit être rétrécie en jouant le B plus haut.

C - peut être déterminé à partir de la position de G sur la corde D

C#-peut être fixé en utilisant la sixte mineure C#/A où A sur la corde D est l'unisson juste avec  la corde A. Or la sixte mineure-rétrécie.

D -doit être l'unisson juste avec la corde D

  • Corde D

Ici les conditions permettent une estimation plus précise en raison de la possibilité d'utiliser deux cordes.

Eb-on trouve la sixte mineure G / Eb et on baisse légèrement Eb pour éviter le ton différentiel.

E - Il y a double possibilité: première c'est d' élargir la sixte majeure G / E, mais sans tomber dans la quarte juste E / A

F - il suffit de baisser le F pour élargir la tierce majeure F / A  jusqu'à ce que ton différentiel devient légèrement masqué.

F # - correction  similaire à la note B sur la corde G -ici nous avons la tierce mineure F # / A à retressir.

G - ici c'est la première occasion d'élargir raisonnable une octave. En octave juste le ton le plus haut est masquée par les harmoniques du ton bas-donc on élargi l'octave pour l'entendre mieux.

G # - voir la vérification du C# à la corde G.

A - doit être en unisson juste avec la corde A.

  • Corde A

Bb - comme le Eb sur la corde D

B - comme E sur corde D

C - comme F sur la corde D

C # - analogiquement comme F# corde D

D - octave avec la corde inférieure élargie légèrement . Sinon on peut utiliser la sixte mineure F#/D si on a déjà fixe le F#

D # - comme G# corde D ou bien si F# est fixé on peut utiliser la sixte majeure F#/D# en l'élargissant.

E - eh bien, une fois de plus nous avons besoin de l'unisson juste avec la corde E

  • Corde E

F - Évitez la sixte mineure juste en baissant peu le F

F # - comme B sur la corde A

G - voir C sur la corde A

G # - Si on dispose avec B établi sur la corde A on peut utiliser et corriger la sixte majeure B/G#

A - octave légèrement élargi avec la corde A

Bb - on peut utiliser D établie de la corde A or la sixte mineure raccourcie D/Bb

B - le pure unisson E / E nous donne une idée de la place de B-aussi il faut garder à l'esprit que le ton harmonique de cette note est trop bas.

La série d'harmoniques (ou les partiels)  d'une corde par une tonne ne peut pas servir de guide pour des raisons différentes. L'une d'elles est de commencer avec une octave juste- le première harmonique de la série. Même si tous les harmonique sont réguliers et la corde est homogène , l'oreille humaine va réclamer des octaves élargies. Par conséquent, dans les pianos on utilise des octaves  plus ou moins étendues  selon aussi la qualité des cordes. Le tempérament juste ou la juste intonation prétendent utiliser ces séries harmoniques pour référence mais c'est absurde car en principe tous intervalles sont justes donc construites de différents de taille demi-tons!

Tableau comparatif entre:                                           TEDJ ,                        TEOJ            и               TEQJ

Intervalle en pour-cent comparé avec

la position juste:                               октава            2)99,88% +0.12%         1)100%                      3)99.82%  +0.18%

                                                       квинта            2)99.96%  -0.04%        3)99.89% - 0.11%       1)100%

                                                       мин.терца       2)99,13%  -0.87%        3)99.10%  -0.90%       1)99.15%  -0.85%

                                                       маж.терца      2)99,17%  +0.83%       1)99.21%  +0.79%     3)99.15%  +0.85%

On voit bien combien ce tempérament est équilibré  sans extrême déviation tout  en restant le maximum possible proche des justes positions de tous les intervalles.

 

Pour les débutants c'est très important de déterminer la position de la main gauche avant de commencer de jouer! Or dans la première position le  troisième doigt  doit tomber naturellement dans l'octave par rapport à la corde inférieure.

En cherchant cette position il faut déplacer la  main entière et ensuite la verrouiller avec le pouce sur le manche. Il est également important d'essayer d'entendre mentalement la note suivante avant de la jouer!

Et essayons de jamais jouer sans  un minimum de plaisir ...

Prenez les archets , qu'attendez-vous? Vérifiez dans la pratique tout cela!

Profitez de chaque un intervalle joué, libérer votre esprit de la peur de jouer faux et commencez  un travail purement musicale! Seulement après avoir surmonté les problèmes techniques la musique commence! Le vibrato bien dosé, non seulement quand la note est longue mais en relation avec le contenu musical.

Intonation, dynamique,  qualité sonore, expression-jouer du violon nécessite si différents points d'attention!

Mais au moins, si vous n'avez pas des problèmes de justesse vous pouvez utiliser vos ressources pour se concentrer sur les autres éléments importants- l'interprétation et la communication musicale. Il existe différentes formes de respect dans chaque interprétation. Bien sûr, d'abord c'est le compositeur et son œuvre, mais  ne vous sous-estimez pas! C'est vous qui jouez!

Montrez combien vous aimez cette composition, votre instrument et la musique en général!