Recherche:Considérations sur le vocabulaire de la linguistique

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Crystal128-kanagram.svg
Wikimedia-research-fr.png
Considérations sur le vocabulaire de la linguistique
(Travail de recherche)

Cette page de l’espace Recherche, dépend de la faculté linguistique. Consultez le portail de l'espace recherche ou pour plus de détails l'index des travaux de recherche par faculté.

Toutes les discussions sur ce sujet doivent avoir lieu sur cette page.



Ce projet vise à recueillir des considérations sur le vocabulaire de la linguistique, notamment en soulevant des problèmes épistémologiques sur les présupposés que véhiculent implicitement certaines locutions.

Langue naturelle/artificielle[modifier | modifier le wikicode]

Le terme de langue naturelle, qui s’oppose généralement à langue construite, langue artificielle conduit, par association sémantique, à favoriser les présupposés suivant :

  • il existe des langues non-naturelles, ce qui glisse facilement vers des « langues contre-nature » ;
  • les langues naturelles ne sont pas le résultat de « construction » et ne sont pas « artificielles ».

Un problème plus profond encore contenu dans ce paradigme linguistique, c’est l’opposition même de naturel et d’artificiel. Car qu’il y ai quelque chose « qui échappe à l’ordre de la nature », tout en advenant dans le monde, suggère que le monde se distingue de la nature, nature prise au sens de phénomène totalisant. Une telle thèse n’a de toute évidence aucune place dans une démarche scientifique. S’il y a des phénomènes hors la nature, ils ne peuvent faire l’objet d’une étude scientifique. S’il y a objet à étude scientifique, nul phénomène extra-naturel n’intervient.

La connotation positive du terme « naturelle », et la connotation négative du terme « artificielle » se vérifie amplement tant en pratique que dans les dictionnaires. Cette terminologie s’éloigne donc considérablement de la neutralité exigible de toute réflexion scientifique. Et les linguistes qui la reprennent propagent une typologie stigmatisante voir ségrégatoire.

Les termes de langue construite plutôt que langue artificielle diminue cet effet, mais continue de les opposer à des langues « naturelles », alors que certaines de ces dernières dérivent de processus planifiés. Un terme aussi vague et plurivoque que « naturel » ne permet pas de déterminer ce qu’il recouvre ou non. De même dans artificiel qui peut également être compris comme « ce qui relève de l’art » (plutôt que de l’artifice). Il en va de même pour synthèse dans langue de synthèse. Il est clair que lorsqu’une langue ne relève pas d’une « construction planifiée », toute tentative d’en formuler une grammaire a postériori aura rétroactivement un effet « d’harmonisation artificielle », dont la diffusion dépendra de facteurs majoritairement extra-linguistiques. Une langue totalement irréflexive, qui exclurait toute possibilité de parler d’elle même, voilà ce que serait une hypothétique langue anartificiel. L’existence d’une telle langue serait à démontrer, et quand bien même trouverait-on un exemplaire d’une telle communauté linguistique isolée et refermée sur elle-même, sa découverte annoncerait assurément la fin de cette caractéristique anomale.

Les termes de fortuite, ou d’adventice pourrait qualifier une langue qui n’a pas connu de processus de planification, ni même de systématisation grammaticale. Agrégation historique de conventions fournie une description sans doute plus précise du développement chronologique, mais elle est bien moins concise et elle pèche à indiquer le caractère non-planifié de la langue. Une autre formulation serait donc celle de langue improvisée ou langue impromptue. En effet, si c’est dans les antonymes de planifié que nous cherchons, c’est bien vers ces termes que l’on se tournera. Il manquerait ici cependant l’aspect de la cumulation des improvisations faites sur des sources variées. Une formulation précise utiliserait donc une terminologie référant à un agrégat d’improvisations discursives. Sur la base de cette idée peut se choisir, avec un abandon de précision, le terme de langue agrégative. Ce dernier semble cependant sporadiquement utilisé pour d’autres fins, parfois comme synonyme de langue agglutinante[1]. Il reste la possibilité de forger spécifiquement un mot, comme praxéostratique, de praxis, strate et suffixe adjectival -ique. Il s’agit ici de référer à de l’accumulation couches de pratiques variées ; tant diachroniquement que synchroniquement. La précision permet d’éviter tout ambiguïté que pourrait soulever l’existence du terme wikt:diastratique. Ce dernier ne réfère qu’à des couches sociales (sociolectes).

Quand au terme de langue planifiée, il reste trop restreint. Certes une grammaire et un lexique fondamentaux peuvent être planifiés. Mais l’usage et l’évolution de la langue ne peuvent l’être que dans le cas d’une langue qui ne souffre d’aucun contexte imprévu. Autant dire une langue planifiée pour être utilisée nulle part et par personne. Plus pertinent est un vocabulaire qui suggère la phase initiale, voire continue, de rationalisation, dans le même temps qu’est ouvert le champ de l’évolution praxéologique. Un terme idoine à cette fin trouve sa correspondance dans langue méditée. En effet, le TLFi donne les définitions suivantes pour méditer[2] :

  • Méditer qqc.[L'obj. désigne une activité mentale] Soumettre à une longue et mûre réflexion
  • […]
  • [L'obj. désigne une production de l’esprit] Synon. élaborer. Méditer un livre, un sujet, une tragédie.


En conclusion, le précédent exposé amène à conseiller de substituer les termes  :

  • naturel par :
    • accrétionnaire (alkreskada)
    • coutumostratique (kutim(o)tavola)
    • praxonomique (praktikonomia)
    • praxéostratique (praktik(o)tavola)
  • artificiel par
    • médité (meditita/pripensita)
    • noétique (noetika)
    • noésique (noeta)

Biunivocation des notions unitaires[modifier | modifier le wikicode]

Cette section traite du vocabulaire linguistique relatif aux notions unitaires. Ils sont nombreux, avec des dénominations et des concepts disparates, divergents voir discordantes d’un auteur à l’autre. Il s’agit donc ici d’établir une étude des pratiques existantes, et de proposer une solution d’harmonisation via une correspondance biunivoque entre vocabulaire et concepts.

Dans cette optique, l’étude débute par un relevé de termes afférents trouvés :

  • par lecture du dictionnaire de linguistique[3] ;
  • par recherche et contributions dans le Wiktionnaire.

Les termes relevés dans le dictionnaire de linguistique[modifier | modifier le wikicode]

Numérisation de la page avec la liste des termes relevé.
Résultat d’un premier relevé de lectures du dictionnaire de linguistique.

Le relevé a été opéré selon la procédure suivante :

  • note de quelques termes initiaux sur une feuille (lexème, lemme, lexie, morphe, morphème…) ;
  • lecture des articles afférents, note des termes rencontrés jugés utiles pour la présente étude.

Il faut ajouter que l’ajout des termes ne suit pas une sémantique spatiale stricte. D’abord les termes écrits plus petits le sont pour des considérations de place, ils ont été ajoutés postérieurement aux termes plus gros qui les entourent. Certains termes sont regroupés spatialement de par un rapprochement sémantique plus ou moins évident, mais là encore il n’y a pas de systématique de la pratique pour des raisons de place. Certains termes apparaissent de manière redondante, plus du fait d'un oubli qu’il était déjà présent que d’une utilité de rapprochement sémantique dans plusieurs champs.

Au niveau notation, la symbolique suivante a été utilisée :

  • le point d'interrogation pour les termes forgés par association d’idée durant la lecture, mais dont l’existence préalable serait à vérifier ;
  • l'étoile pour les mêmes considérations, lorsqu’il y a plus forte suspicion de néologisme.

L’étape suivante consiste à ressaisir ces termes, et à générer une liste triée alphabétiquement.

Retranscription quasi-linéaire, avec quelques ajouts Liste triée alphabétiquement avec suppression des doublons
technème geste attitude mouvement corps visage *facième visème note notation dénotation

lexique champ-lexical champ lexicalisation unité sémantème graphème lexique lexème lemme lexie sème sémène noyau morphème morphe allomorphe notion entrée inventaire énumération concept acceptation écrit écriture adresse emplacement entrée monème grammène forme flexion formule formant concept cénème plérème définition thème rhème orthographe grammaire nombre déterminant quantifieur quantificateur paraphrase phrase mot vocable segment suprasegment suprasegmental segmentation suprasegmentation syntagme synthème terme désinence déterminant détermination défini définition indéterminé indétermination locution modalité négation congloméré conglomérat syntaxe déclinaison conjugaison qualificateur remplaçant classème notion taxème domaine dimension signification élément substitut virtuème indice trait signe marque marqueur icône style imagination description allographe affixe faisceau pensée signifié sens signal signifiant signifié signification représentation expression spontanéité porteur porté portée transcription radical radicaux racine expression désignation contenu sémantique étymon fonction modalité mode sémaphore isolat isolation justification division nucleus projection fonction propre rôle modulation intonation limite limité limitation rapprochement translation préposition catégorie utilisation structure franchise image indice indication indicateur pertinence ?tagme structure parler parole parlé glose glosse dialecte registre préposition catégorie langue langage définition équivalence créativité combinaison combinatoire adverbe caractère populaire régionalisme facteur idée liens association rapport valeur dimension commutation permutation entité nom substantif classe élément modèle argot idiotisme savant identifié identification identité régi régissant subordonné particule hyperonyme hyponyme taxème lignée filiation ensemble mémoire règle liaison lien auxiliaire organisation tâche opération opérer opérande opéré opérateur optatif opter coopter nomenclature pernté historique réunion correspondance couple participant actant acteur acté action distribution pattern taxinomie hierarchie hierarchisation référence assimilation réalisation acte agent vocabulaire vocable voix vocal vocalisation traitement trait groupe référence réalisation procédure processus procès comportement état action intervention transformation attention affectivité affect affectation schéma schème groupe imposer position posé posture place proposition dépendance indépendance groupe communication cognitif cognitivème assertion proposition plan champ aire arbre série séquence dérivation dérivé dérivateur interprétation généralisation contrôlabilité cardinal ordinal niveau aspect *gnosème numéro ordre rang chaîne maillon réseau nœud point stemma paradigme donnée articulation tradition enchâsse enchâssement attribut distribution distributif contribution contributeur tributaire tribu clan gène possession description intention représentation *émotème différentiation distinction culture psyché dispersion opposition action renvoie évocation subjectivité observation objectivité invocation ressentie usage emploie primauté expansion accroissement production génération réfection provocation trésor recueil corpus dictionnaire anomalie artefact argument argumentation exploitation construction acoustique intuition citation texte glossaire stock voisinage univers monde particulier logique discours échantillon exploration parole son audition oral aural écoute phonème graphème intuition citation glossaire liste nomenclature constat multiplicatif distributif partitif rendre compte rendu écrit écriture fixation enregistrement norme expérience nom objet sujet circonstance cas casuel casuistique ego personne sexe genre animé inanimé nombre prédicat relation verbal verbe denotatum denotata comprendre compréhension intension virtuel extension actuel extérieur intérieur illocutoire expression signifiant forme contenu signifié substance donnée limite délimitation limitation réciprocité convention sémantème sémème libre lié constellation intégré holistique holiste détermination complémentaire complément complet complétude exhaustivité participant part constituant séparabilité séparation componentiel contingent partie morceau composent composite comparaison comparatif opposition contraire inverse confusion fusion fission critique interdépendance dépendance indépendance commun communal communautaire communier partagé totalité quasi partie morceau solution explicite dénotation inhérent problème implicite connotation afférant abstrait occultation potentiel emploi performance générique passif concret réalisation instanciation compétence occasionnel spécifique actif production homonyme polysémie ambiguïté synonyme synthèse analyse système agrégat corpus agglomérat substance masse magma dissociation structuration intégration parallèle collatéral direct disjonction conjonction adjonction discret juxtaposition continue contiguïté application théorie théorique pratique conséquent antécédent suite précédence précédent postposé antéposé onomasiologie sémasiologie profondeur surface ?segmentologie ?sémalogie phonologie graphologie déclaration affirmation question déclaratif affirmatif interrogatif déictique prédicatif attitude performatif illocutionnaire autonomie hétéronomie cible introductif initial émanation base fond fondement fondation fondamental origine originel original originaire source agent interlocuteur communauté locuteur destinateur émetteur parlant émission véhicule message insertion allocuteur allocutaire destinataire récepteur conatif cadre environnement perspective contexte milieu social circonstance sociolecte situation configuration considération portée référent activité domaine référent code disposition dispositif spécification métalinguistique métalangage établir établissement critère sélection sélectionner isolation contact restriction phatique différenciateur dégager extraction extraire distinction distinguer affinement raffinement affiner raffiner réduction réduire étapes tendance évolution apparition émergence disparition décadence suffisant nécessaire phases orientation génération mimétisme mème stabilité accident présupposé changement affection automatisme mécanisme implication impliquer décision décider affirmation affirmatif hypothèse axiome technique traduction réécriture écriture reformulation postulat vérification correction correct correctif concordance dynamique statique figé fixation fixer poétique émotif émotion

abstrait acceptation accident accroissement acoustique actant acte acté acteur actif action activité actuel adjonction adresse adverbe affect affectation affection affectivité afférant affinement affiner affirmatif affirmation affixe agent agglomérat agrégat aire allocutaire allocuteur allographe allomorphe ambiguïté analyse animé anomalie antécédent antéposé apparition application arbre argot argument argumentation artefact articulation aspect assertion assimilation association attention attitude attribut audition aural automatisme autonomie auxiliaire axiome base cadre caractère cardinal cas casuel casuistique catégorie cénème chaîne champ champ-lexical changement cible circonstance citation clan classe classème code cognitif cognitivème collatéral combinaison combinatoire commun communal communautaire communauté communication communier commutation comparaison comparatif compétence complément complémentaire complet complétude componentiel comportement composent composite compréhension comprendre compte conatif concept concordance concret configuration confusion conglomérat congloméré conjonction conjugaison connotation conséquent considération constat constellation constituant construction contact contenu contexte contiguïté contingent continue contraire contributeur contribution contrôlabilité convention coopter corps corpus correct correctif correction correspondance couple créativité critère critique culture décadence décider décision déclaratif déclaration déclinaison défini définition dégager déictique délimitation denotata dénotation denotatum dépendance dérivateur dérivation dérivé description désignation désinence destinataire destinateur déterminant détermination dialecte dictionnaire différenciateur différentiation dimension direct discours discret disjonction disparition dispersion dispositif disposition dissociation distinction distinguer distributif distribution division domaine donnée dynamique échantillon écoute écrit écriture ego élément émanation émergence émetteur émission *émotème émotif émotion emplacement emploi emploie enchâsse enchâssement enregistrement ensemble entité entrée énumération environnement équivalence établir établissement étapes état étymon évocation évolution exhaustivité expansion expérience explicite exploitation exploration expression extension extérieur extraction extraire *facième facteur faisceau figé filiation fission fixation fixer flexion fonction fond fondamental fondation fondement formant forme formule franchise fusion gène généralisation génération générique genre geste glose glossaire glosse *gnosème grammaire grammène graphème graphologie groupe hétéronomie hierarchie hierarchisation historique holiste holistique homonyme hyperonyme hyponyme hypothèse icône idée identification identifié identité idiotisme illocutionnaire illocutoire image imagination implication implicite impliquer imposer inanimé indépendance indétermination indéterminé indicateur indication indice inhérent initial insertion instanciation intégration intégré intension intention interdépendance intérieur interlocuteur interprétation interrogatif intervention intonation introductif intuition inventaire inverse invocation isolat isolation justification juxtaposition langage langue lemme lexème lexicalisation lexie lexique liaison libre lié lien liens lignée limitation limite limité liste locuteur locution logique magma maillon marque marqueur masse mécanisme mème mémoire message métalangage métalinguistique milieu mimétisme modalité mode modèle modulation monde monème morceau morphe morphème mot mouvement multiplicatif nécessaire négation niveau nœud nom nombre nomenclature norme notation note notion noyau nucleus numéro objectivité objet observation occasionnel occultation onomasiologie opérande opérateur opération opéré opérer opposition optatif opter oral ordinal ordre organisation orientation originaire original origine originel orthographe paradigme parallèle paraphrase parlant parlé parler parole part partagé participant particule particulier partie partitif passif pattern pensée performance performatif permutation pernté personne perspective pertinence phases phatique phonème phonologie phrase place plan plérème poétique point polysémie populaire porté portée porteur posé position possession postposé postulat posture potentiel pratique précédence précédent prédicat prédicatif préposition présupposé primauté problème procédure procès processus production profondeur projection proposition propre provocation psyché qualificateur quantificateur quantifieur quasi question racine radical radicaux raffinement raffiner rang rapport rapprochement réalisation récepteur réciprocité recueil réduction réduire réécriture réfection référence référent reformulation régi régionalisme régissant registre règle relation remplaçant rendre rendu renvoie représentation réseau ressentie restriction réunion rhème rôle savant schéma schème segment segmentation ?segmentologie sélection sélectionner ?sémalogie sémantème sémantique sémaphore sémasiologie sème sémème sémène sens séparabilité séparation séquence série sexe signal signe signifiant signification signifié situation social sociolecte solution son source spécification spécifique spontanéité stabilité statique stemma stock structuration structure style subjectivité subordonné substance substantif substitut suffisant suite sujet suprasegment suprasegmental suprasegmentation surface synonyme syntagme syntaxe synthème synthèse système tâche ?tagme taxème taxinomie technème technique tendance terme texte thème théorie théorique totalité tradition traduction trait traitement transcription transformation translation trésor tribu tributaire unité univers usage utilisation valeur véhicule verbal verbe vérification virtuel virtuème visage visème vocable vocabulaire vocal vocalisation voisinage voix

De nombreux termes de cette liste, bien qu’afférents à la linguistique, n’entrent pas dans le cadre plus restreint de la démarche entreprise dans cette section. La prochaine étape consiste donc à isoler les termes pertinents pour cette démarche.

Les termes relevés dans le Wiktionnaire[modifier | modifier le wikicode]

Cette section explore le wiktionnaire pour trouver y trouver les termes, notamment de linguistique, relatifs à des structures unitaires. Pour cela les méthodes suivantes sont employés :

  • recherche dans le lexique de la linguistique ;
  • recherche par graphie (par exemple les mots en -ème) ;
  • recherche de chaînes semblables à structure unitaire, signe élémentaire, ou unité distinctive via le moteur intégré.

Les termes en -ème[modifier | modifier le wikicode]

  • alectorophonème
  • analemme
  • (pro)blème : unité de sujet de recherche, description formelle d'un objet encore inconnu que l'étude propose de tenter de découvrir
  • prosodème
  • archigraphème
  • archilexème
  • archiphonème
  • archisémème
  • asémantème
  • autocatégorème
  • catégorème
  • céphalème : signe élémentaire de la tête
  • chorème
  • chronème
  • classème
  • diastème
  • digème : signe élémentaire par les doigts
  • emblème
  • enthymème
  • *éonème
  • +éonothème
  • épichérème
  • épigénème
  • épiphonème
  • épirrhème
  • épistème
  • érathème
  • érème
  • facième : unité distinctive de l’expression faciale
  • gestème : signe élémentaire gestuel
  • glossème
  • grammème
  • graphème
  • *haptème : signe élémentaire du touché
  • *hème : unité distinctive d'une émographie
  • +hémographie : relatif à un message écrit utilisant le sang comme vecteur de communication
  • homosème
  • hyperphonème
  • iconème
  • lexème
  • mème
  • métasémème
  • mèrème : unité distinctive de partie
  • ~microsème -> infrasème, infrasémique, qui relève de phénomènes antérieurs à toute signification
  • mnème
  • monème
  • monorème
  • monorhème
  • monosème
  • morphème
  • mythème
  • numème : signe élémentaire numérique (bit) [!attention, homphonie à numen, qui à pour étymologie signe de la tête, et à une connotation mystique]
  • posturème : signe élémentaire de posture
  • paralexème
  • pathème
  • phatème
  • philosophème
  • phonème
  • phrasème
  • poème
  • polysème
  • ponctème
  • praxème
  • proème : unité d’introduction d'un sujet (préface)
  • prosodème
  • rhème
  • schème
  • sémantème
  • sème
  • sémème
  • ×stratagème : élément de stratégie
  • +stratème : unité distinctive de couche (sociale, historique, etc.) [à comparer aux occurrences sur persée]
  • syncatégorème
  • synsystème
  • système
  • taxème
  • thème
  • théorème : unité de proposition démontrée
  • tonème
  • topodème
  • ×typème : unité distinctive de type
  • visème

Terminologie des positions relatives de segments dans les flux discursifs[modifier | modifier le wikicode]

La linguistique, et parallèlement les études informatiques s’occupant de langage, utilisent parfois des indications de position relative des termes. Ces indications n’utilisent pas toujours le vocable le plus pertinent à disposition. Ainsi Récursivité gauche utilise le terme gauche. Cependant la récursivité sera effectivement à gauche uniquement dans le cas d’une représentation écrite dextroverse (allant de gauche à droite) où l’antécédent débute le flux propositionnel. Exit donc la pertinence dans le cas d’écritures sénestroverse (de droite à gauche), anaverse (de bas en haut), cataverse (de haut en bas), ou encore boustrophédon (sens de lecture alterné d’une ligne à l’autre). Inenvisageable, dans cette terminologie, la description d’une récursivité en dehors d’un support spatial comme l’écriture. Par exemple dans un flux oral il n’y a ni droite, ni gauche, ni bas, ni haut, du moins l’origine spatiale du son qui porte le message n’entre généralement pas dans l’analyse discursive. Et d’autres supports, comme la gestuelle, devraient également pouvoir entrer dans la description analytique du discours.

Cette section se donne donc pour objectif de lister le vocabulaire topique à une description positionnelle des segments de flux discursifs. La première étape consiste à dégager les différents axes d’exploration :

  • exposer les différents axes et plans relationnels qu’entretiennent les segments du discours ;
  • lister le vocabulaire afférent.

En effet, les flux discursifs offrent des possibilités d’analyse multidimensionnelle, dont :

  1. la position d’apparition des segments relativement les uns aux uns autres dans l’énonciation (antéposé, postposé, etc.) ;
  2. la position d’un segment par rapport au flux considéré comme un tout (initial, final, etc.) ;
  3. la position causale que décrit la sémantique (antécédent, conséquent, etc.) ;
  4. la position hiérarchique des segments dans une analyse qui les relie sous forme de graphe (racine, nœud interne, nœud terminal/feuille, etc.).

Le radical -pos-[modifier | modifier le wikicode]

Pour le premier cas, la position énonciatoire, les différents termes forgés à partir du radical -pos- forment un axe d’exploration.

Des emplois du radical -pos-, au sens auquel il est considéré ici, sont effectifs avec les suffixes suivants :

  1. - (absence de suffixe, comme dans propos)
  2. -able
  3. -age
  4. -ailles
  5. -ant
  6. -ée
  7. -er
  8. -iopèse
  9. -itaire
  10. -ite
  11. -iteur
  12. -itif
  13. -ition
  14. -itionel
  15. -itionnable
  16. -itionnement
  17. -itionner,
  18. -itive
  19. -itivement
  20. -ito
  21. -itoire
  22. -iton
  23. -itonique
  24. -itonium
  25. -itrice
  26. -itron
  27. -itronique
  28. -itronium
  29. -ivisme
  30. -iviste
  31. -oir
  32. -ome
  33. -on
  34. -onium
  35. -osant

Ces suffixes ont des combinaisons effectives avec une ou plusieurs des chaînes suivantes :

  1. adpos
  2. antépos
  3. antipos
  4. appos
  5. à-propos
  6. arrière-propos
  7. autodécompos
  8. auto-impos
  9. autopos
  10. avant-propos
  11. bord-oppos
  12. capos
  13. compos
  14. composit
  15. contrapos
  16. contre-dispos
  17. contre-pos
  18. contrepropos
  19. décompos
  20. dépos
  21. déposit
  22. détranspos
  23. diapos
  24. dispos
  25. électrodépos
  26. électropos
  27. entredépos
  28. entre-dépos
  29. entrepos
  30. expos
  31. extrapos
  32. faux-pos
  33. géopos
  34. glisser-dépos
  35. impos
  36. imposit
  37. impropos
  38. indécompos
  39. indispos
  40. inoppos
  41. interpos
  42. interposit
  43. irrepos
  44. juxtapos
  45. latéricompos
  46. latéropos
  47. maltapropos
  48. néopos
  49. oppos
  50. pos
  51. posit
  52. postpos
  53. prédispos
  54. prépos (ou archaïquement præpos)
  55. présuppos
  56. propos
  57. réappos
  58. recompos
  59. redécompos
  60. redépos
  61. redispos
  62. réentrepos
  63. réexpos
  64. réimpos
  65. réinterpos
  66. rejuxtapos
  67. réoppos
  68. repos
  69. repostpos
  70. repropos
  71. rerepos
  72. resuperpos
  73. resuppos
  74. retranspos
  75. rétropos
  76. rétrotranspos
  77. sous-expos
  78. spropos
  79. superpos
  80. suppos
  81. surcompos
  82. surdécompos
  83. surexpos
  84. surimpos
  85. surtranspos
  86. sympos
  87. topos
  88. transpos
  89. transposit

Proposition de définitions[modifier | modifier le wikicode]

Ci-après le terme analyse fait référence à une analyse discursive et le terme flux à un flux énonciatoire. Relativement aux objectifs de cette section et aux chaînes présentées ci-avant, on retiendra notamment :

adpos- 
relatif au segment qui précède ou succède directement le segment référent dans le flux en explicitant à l’analyse la valeur modale du segment référent.
antépos- 
relatif à un segment déjà apparu dans le flux et jouant, dans la perspective de l’analyse courante, un rôle distinct du segment servant de référence positionnelle. Ainsi un préfixe est antéposé dans une analyse infralexicale, mais l’analyse syntaxique le considérera comme coïncidant au reste du mot qu’il compose.
anticipos- 
relatif à un segment qui n’est pas encore apparu dans l’analyse du flux, mais dont elle anticipe la probable occurrence dans une position ultérieure.
apos- 
relatif au segment qui précède ou succède le segment référent quelque part dans le flux.
compos- 
relatif aux parties hétérogènes d’un flux.
contrapos- 
relatif à un segment auquel l’analyse associe une implication dont le flux exprime également la négation du conséquent d’où se déduit la négation de l’antécédent.
dispos- 
relatif à l’arrangement global du flux.
dyspos- 
relatif à l’apparition d’un segment en position dérogatoire lorsqu’un flux est analysé selon une syntaxe prédéterminée qui exclu certains arrangements segmentaux. Il s’agit d’objets relatifs à une anomalie syntaxique.
expos- 
relatif à la mise en situation d’un segment, aux implications interprétatives du contexte où apparaît le segment
extrapos- 
 relatif au déplacement d’un segment de sa position syntaxique habituelle vers une position extrémale du flux
impos- 
relatif à un segment introduit dans une position qui complexifie l’analyse syntaxique du flux
impropos- 
relatif à un segment qui ne peut pas apparaître à une position donnée du flux, sans quoi il entraînerait une dysposition.
inapos- 
relatif à un segment qui n’a pas, ou tout au moins pas encore, été positionné dans le flux
indécompos- 
relatif à un segment pour lequel aucune analyse en parties hétérogènes n’est possible ;
indispos- 
relatif à un flux dont la disposition globale est syntaxiquement erratisante, au sens où il ne s’accompagne d’aucun modèle, aucun comportement planifié, prévisible ou discernable.
interpos- 
relatif à un segment qui positionné quelques part entre deux autres segments référents dans le flux.
juxtapos- 
relatif à deux segments, tous deux référents, qui se suivent directement dans le flux, sans que soit précisé lequel précède l’autre.
néopos- 
relatif à la nouvelle position que prend un segment dans un flux inférable à partir un d’un flux antérieurement énoncé, sur lequel l’analyse opère des transformations, éventuellement sur la base d’instructions tirées de l’analyse du flux lui-même. Par exemple dans « Je ne vois que ce que je crois ! Euh, non, attends, c’est l’inverse. », l’allocuteur peut inférer l’énoncé « Je ne crois que ce que je vois ». Il y a permutation avec néopositionnement des verbes croire et voir.
oppos- 
relatif au contraste généré par la comparaison entre deux segments auxquels l’analyse associe des valeurs symétriques, ou tout au moins extrêmement différentes, en regard de cet axe donné.
pos- 
relatif à la position de segments, les uns par rapport aux autres, ou par rapport au flux auquel l’analyse les relie.
postpos- 
relatif à un segment qui apparaît ultérieurement dans le flux et distinct de celui pris comme référence.
propos- 
relatif à un segment auquel est associée une valeur.
prédispos- 
relatif à un flux dont la disposition globale est syntaxiquement opportune, au sens où il se conforme à un modèle, un comportement planifié, prévisible ou discernable.
prépos- 
relatif au segment qui précède directement le segment référent dans le flux en explicitant à l’analyse la valeur modale du segment référent.
présuppos 
relatif à une association établie avant toute analyse de flux, et qui peut laisser implicite des hypothèses faites sur les propriétés du flux ou les conditions de validité de l’analyse.
propos- 
Relatif à un segment ou l’articulation des segments d’un flux en tant que résolution conclusive formée selon une analyse qui lui confère un arrangement syntaxique.
rétropos- 
Relatif à un segment qui apparaît en amont de la position déterminée par la spécification syntaxique utilisée pour l’analyse.
rétrotranspos- 
Relatif à l’interversion d’un segment avec un segment antérieur.
spropos- 
relatif à de brefs segments que l’analyse ne prend pas en compte en les supposant sémantiquement nuls.
superpos- 
relatif à des segments qui se recouvrent dans les différentes phases d’une analyse plurivoque. Ainsi dans la phrase « La décomposition segmentale », les segments dé-, -com-, -pos-, -ition se superposent au segment décomposition dans l’analyse qui génère les segments La, décomposition et segmentale. L’analyse peut également comporter des superposition partielles, ou chevauchement. Par exemple coordonné au précédent, si elle génère le segment La dé.
suppos- 
relatif à une association établie dans l’analyse, qui découle d’une inférence non-imputable aux seules données explicitées dans le flux
surcompos- 
relatif à la synthèse d’un segment par agrégation de segments eux mêmes issus de ce même processus.
surdécompos
relatif à la synthèse d’un segment par segmentation de flux eux mêmes issus de ce même processus.
sympos- 
relatif à des segments que l’analyse courante considère comme coïncidents, concomitants, simultanés, synchrones, inséparables ou relevant de tout autre forme de coexistence qui les lie comme un tout.
topos-[4]
relatif à la position d’un segment dans le cadre d’une analyse topologique.
transpos- 
Relatif à une interversion de l’ordre dans lequel les segments sont arrangés. En particulier, permutation de deux segments.

Le radical -fix-[modifier | modifier le wikicode]

Le discours peut également être analysé sur des segments plus fins que les termes lexicaux. C’est notamment le cas en étymologie où l’analyse passe souvent par une décomposition des mots en plusieurs racines. Outre la notion d’étymon, il existe tout une série de mot forgés autours de la racine -fix-.

Des emplois du radical -fix-, au sens auquel il est considéré ici, sont effectifs avec les suffixes suivants :

  1. - (absence de suffixe)
  2. -able
  3. -age
  4. -al
  5. -ant
  6. -ateur
  7. -atif
  8. -ation
  9. -e
  10. -ement
  11. -er
  12. -ette
  13. -eur
  14. -iant
  15. -ibilité
  16. -ie
  17. -ion
  18. -isme
  19. -iste
  20. -ité

Ces suffixes ont des combinaisons effectives avec une ou plusieurs des chaînes suivantes :

  1. affix
  2. antéfix
  3. basifix
  4. circonfix
  5. cofix
  6. defix
  7. défix
  8. dépréfix
  9. désuffix
  10. dorsifix
  11. fix
  12. infix
  13. interfix
  14. médifix
  15. orthofix
  16. postfix
  17. post-fix
  18. préfix
  19. refix
  20. repréfix
  21. resuffix
  22. suffix
  23. suprafix
  24. transfix

Le radical -trop-[modifier | modifier le wikicode]

Lié aux tournures de phrase, à la syntaxe.

Le suffixe -rhée[modifier | modifier le wikicode]

Le suffixe -rhée permet de forger des termes relatifs à des écoulements, des flux. Par extension il est également utilisé pour désigner une tendance compulsive à déverser un flot incontrôlé – voire une quantité absurde – de l’objet qui s’écoule. Pour certains mots, l’usage se restreint à ce seul dernier sens péjoratif.

graphorrhée 
flux d’écriture.
 iconorrhée 
flux d’images.
logorrhée 
flux de paroles.
sémarrhée 
flux de signes
 sémiorrhée 
flux sémantique.

Les termes en -bole[modifier | modifier le wikicode]

 antimétabole 
Répétition des mêmes mots, dans des ordre différent, dans le même discours et avec un autre sens. Par exemple « Il faut manger pour vivre et non vivre pour manger ».
diabole 
Propos qui incline à la discorde.
faribole 
Propos frivole, vain et plaisant.
hyperbole 
Propos qui augmente ou à diminue excessivement la vérité des choses, exagère volontairement dans le but de produire un effet.
hypoboble 
 Aussi connue sous le nom de prolepse ou anticipation, propos qui réfute d’avance les objections qui pourront être faites.
métabole 
Transformation d’un mot ou d’un groupe de mots au niveau logique, morphologique, syntaxique ou sémantique.
  • métalogisme — au niveau logique
  • métaplasme — au niveau morphologique
  • métasémème — au niveau sémantique
  • métataxe — au niveau syntaxique
  • métabolisme — au niveau biologique
Parabole 
Relatif à une allégorie, une métaphore prolongée ou un propos prenant une représentation concrète et imagée pour signifier des éléments descriptifs d’une idée abstraite.
Parembole 
Propos rendu en aparté, entre parenthèses, dans laquelle le sens de la phrase incidente a un rapport direct au sujet de la phrase principale.
Péribole 
Relatif à l’espace laissé entre une structure et ce qui l’enclôt.
Rocambole 
propos en l'air ; plaisanterie usée.
Symbole 
Signe, figure ou image qui sert à désigner une chose le plus souvent abstraite, une idée ou un concept.

Les termes en -vers-[modifier | modifier le wikicode]

Le radical -vers- est utilisé pour décrire le sens, c’est à dire l’ordre, que suit l’analyse, la synthèse, la transformation ou l’opération quelconque effectuée vis-à-vis de l’énoncé.

Étymologiquement il dérive du latin versor qui peut signifier :

  • faire un va-et-vient, aller et revenir sans sortir du lieu, se mouvoir en rond, se retourner souvent ;
  • séjourner ;
  • avoir lieu, se dérouler ;
  • s’occuper de, s'appliquer à, se mêler de ;
  • être au courant de, être versé dans ;
  • consister en.

Ce dernier étymon est lui-même issu de verso :

  • tourner souvent, tourner et retourner, remuer, mouvoir en sens divers, retourner en sens inverse ;
  • pousser çà et là, diriger de côté et d'autre, faire avancer, diriger (vers), faire marcher à son gré, diriger à sa guise ;
  • présenter sous différents faces, varier, retourner (un sujet), tourner assidûment, travailler à ;
  • changer, remuer, retourner, transformer ;
  • remuer, bouleverser, maltraiter, tourmenter ;
  • tromper, duper, berner ;
  • rouler, agiter (dans son esprit), peser, méditer.


Des emplois du radical -pos-, au sens auquel il est considéré ici, sont effectif avec les suffixes suivants :

  1. - (absence de suffixe, comme dans advers)
  2. -a
  3. -able
  4. -ade
  5. -adi
  6. -age
  7. -aillais
  8. -ailliser
  9. -aire
  10. -al
  11. -ale
  12. -alement
  13. -alisable
  14. -alisation
  15. -aliser
  16. -alisme
  17. -aliste
  18. -alité
  19. -ant
  20. -ateur
  21. -atif
  22. -atile
  23. -atilité
  24. -ation
  25. -ationnel
  26. -ationneur
  27. -ationneuse
  28. -ativement
  29. -aux
  30. -bloc
  31. -e
  32. -eau
  33. -ée
  34. -el
  35. -elet
  36. -ellement
  37. -eller
  38. -ellite
  39. -ement
  40. -ément
  41. -er
  42. -et
  43. -eur
  44. -euse
  45. -i
  46. -ialité
  47. -ibilité
  48. -ible
  49. -iblement
  50. -icolore
  51. -icule
  52. -iculet
  53. -ier
  54. -if
  55. -ifiable
  56. -ificateur
  57. -ification
  58. -ificatrice
  59. -ifié
  60. -ifier
  61. -iflore
  62. -ifolié
  63. -iforme
  64. -in
  65. -iner
  66. -ion
  67. -ioniste
  68. -ionnage
  69. -ionner
  70. -ir
  71. -is
  72. -isporé
  73. -iste
  74. -itaire
  75. -itarisation
  76. -ité
  77. -ités
  78. -ivement
  79. -ivité
  80. -librisme
  81. -libriste
  82. -lide
  83. -o
  84. -oir
  85. -ois
  86. -pertin
  87. -te
  88. -tique
  89. -ure
  90. -us

Ces suffixes ont des combinaisons effectives avec une ou plusieurs des chaînes suivantes :

  1. advers-
  2. alpha-convers-
  3. animadvers-
  4. annivers-
  5. antévers-
  6. anvers-
  7. avers-
  8. bassin-vers-
  9. bioconvers-
  10. biodivers-
  11. boulevers-
  12. cardiovers-
  13. contre-revers-
  14. contrevers-
  15. controvers-
  16. convers-
  17. couvers-
  18. désinvers-
  19. devers-
  20. dévers-
  21. dextrovers-
  22. divers-
  23. endorévers-
  24. entravers-
  25. envers-
  26. évers-
  27. extravers-
  28. extrovers-
  29. factidivers-
  30. fait-divers-
  31. faits-divers-
  32. inadvers-
  33. incontrovers-
  34. inconvers-
  35. intertransvers-
  36. intervers-
  37. intravers-
  38. introvers-
  39. invers-
  40. irrenvers-
  41. irrévers-
  42. latérovers-
  43. malvers-
  44. mensivers-
  45. métavers-
  46. multi-vers-
  47. multivers-
  48. naso-transvers-
  49. nécrodivers-
  50. non-annivers-
  51. obvers-
  52. omnivers-
  53. overs-
  54. par-devers-
  55. pellevers-
  56. pervers-
  57. phytodivers-
  58. piétin-vers-
  59. polyvers-
  60. pré-vers-
  61. prévers-
  62. pseudo-invers-
  63. pseudo-univers-
  64. reboulevers-
  65. reconvers-
  66. recto-vers-
  67. redévers-
  68. redivers-
  69. ré-invers-
  70. réinvers-
  71. renvers-
  72. rerenvers-
  73. retélévers-
  74. retergivers-
  75. re-travers-
  76. retravers-
  77. rétrovers-
  78. réunivers-
  79. revers-
  80. révers-
  81. s’antévers-
  82. sinistrovers-
  83. subvers-
  84. s’univers-
  85. survers-
  86. télévers-
  87. tergivers-
  88. tragivers-
  89. transvers-
  90. travers-
  91. trégivers-
  92. univers-
  93. vers-
  94. vice-vers-
  95. wikivers-
  • relatif au sens, à la direction, au côté.
    • advers 
      sens opposé.
      avers 
      l’un des deux éléments considérés d’un objet selon une symétrie qui lui oppose le revers, notamment deux cotés.
      contre-revers 
      Élément d’un objet, notamment un côté, opposé au plus large élément de même type dans l’objet considéré.
      convers 
      relatif à un binôme propositionnel, où les deux propositions sont considérées vraies, et sont symétriques l’une de l’autre par permutation de l’attribut et du sujet.
      devers 
      Relatif à ce qui se situe du côté auquel il est fait référence.
      dévers 
      Relatif à ce qui penche d’un côté.
       divers 
      Relatif à ce qui présente une multiplicité structurale et typologique.
      envers 
      Relatif à un élément, notamment un côté, qui découle de l’analyse d’un objet selon une symétrie ; cette analyse lui attribuant un rôle d’arrière-plan non destiné à être perçu dans l’usage de l’objet, et lui opposant un élément endroit sur lequel porte la part visible.
      envers 
      Relatif à ce qui est à l’égard d’un objet.
  • -a
    • vice-versa 
      qui s’applique réciproquement relativement au sens symétrique.
  • -ade
    -versade 
    action de verser

Positionnement sériel[modifier | modifier le wikicode]

Cette section vise à dégager des éléments de vocabulaire qui implique l’idée de série en :

  • explicitant les éléments auxquels ils peuvent être associés dans une telle série ;
  • limitant autant que possible l’apparition multiple du même terme dans des séries différentes.

Si la part d’arbitraire ne peut être totale dégagée, une méthodologie dirige néanmoins la rédaction de cette section :

  • sélectionner un terme
  • lister les antonymes et les synonymes à ce terme
    • si le mot à un seul antonyme, l’inscrire dans la liste des candidats aux termes associables
      • créer la liste réduite des antonymes ayant uniquement le terme courant comme antonyme
        • si la liste réduite ne contient qu’un seul élément
          • si cette antonyme n’a pas lui même d’autres antonyme, le sélectionner comme associé au terme courant
    • sinon pour chaque antonyme
anticipation rétroaction
initial intermédiaire final transfinal
cause conséquence
moteur mouvement changement
citérieur ultérieur
antérieur postérieur
prémisses afférences / références, alloréférences inférence / efférence conclusion
axiomes propositions expression hypothèse démonstration théorème
postulat assertion thèse
principe
précepte
prémices aboutissement
commencé, commencement, commençant fin, final, fini, fini,
début, débutant, débuté,
novice expert émérite
grossier, grossièreté rudiment, rudimentaire élaboré raffiné élégant, élégance
indébuté continuité perpétuation
attention persévérance abandon
élément, élémentaire fragment, fragmentaire partie, partiel incomplet complétion, complet ensemble
velléité objectif atteinte dépassement
dilemme décision action réaction
indéterminé, indétermination déterminé, détermination
hésitation méditation résolution
inconscience réflexion conscience
irréflexion rétractation
dogmatisme acharnement ravage
supposition tentative échec
succès
origine évolution disparition
originel ultime
originaire consuétudinaire libitinaire spectral
avenaire
déambulation but achèvement
ébauche, ébauché ouvrage, ouvragé achèvement, achevé parachèvement, parachevé
inachèvement, inachevé
destinateur transporteur
expéditeur destinataire
provenance expédition destination
fertilisation gestation avortement
naissance vie, vivant, vivance survivance décès
mort
natif acquis héréditaire atavique
anthume posthume
prénatal périnatal natal vécu antémortem périmortem post-mortem
sain malade guéri
vigoureux valétudinaire
abondance crise rémission équilibre
embryon, embryonnaire bébé enfant jeune, juvénile adolescent adulte vieux vieillard ancien vénérable
larve, larvaire nymphe adulte
émetteur, émission transmetteur, transmission récepteur, réception
envoyeur envoyé
locuteur allocuteur
lacune
préface sommaire matière postface
motif effet
étranger
facteur résultat
intrinsèque antécédent subséquent conséquent
étiologique téléologique
exorde péroraison
initiative, initial, initié, initiation terme, terminal, terminé, terminaison
indéterminé, indétermination déterminé, indétermination
introduction, introduire réduction[5], réduire
précédent suivant
*cis[6] sus
préface postface
prologue épilogue
problématique résolution
problème solution, dissolution
ouverture fermeture
milieu bout
analyse synthèse
couvaison éclosion
allumage extinction
avant pendant après
amont aval
amorce, amorcer clôture, clore
déclenchement, déclencher enclenchement, enclencher reclenchement, reclencher
pose, poser levé, lever
maintenir, maintien retirer, retrait
placer ôter
mettre enlever
adjoindre soustraire
insérer retirer
enfouir extraire
bourgeonnement épanouissement dépérissement flétrissure
démarrage arrêt
halte reprise marche
fonctionnement dysfonctionnement, panne
apparition disparition
attribution prédistribu distribution redistribution contribution rétribution désattribution
préallouer allouer, allocation réallouer désallouer
attester, attestation dénier, dénégation
envoi réception, retour
germe arbre, plant, plante
lancement réception
principe conséquence
parité disparité
disparate appariage, appariement, appareiller mésappariement rappariement désappariement, désappareiller
compagnie association communauté commun communion communié
fraternité sororité
assortie sorte
portion proportion proportionnel proportionné rapport
chaos harmonie harmonieux
entrée sortie
remplissage vidage
fertilisation épuisement
fécondation procréation
création anéantissement, annihilation, destruction
institution abolition
établissement démantèlement
*synlocation dislocation
agencement désagencement réagencement
rangement préarrangement arrangement dérangement effrangement réarrangement
montage démontage
un union unicité unification désunion
composition composant composé décomposition
mariage divorce
fusion scission
confusion discernement
affusion, diffusion, effusion, infusion, perfusion, réfusion, transfusion défusion
item objet
dérivation intégration
division subdivision indivisible individu
production sous-production improductible
multiple multiplicité multiplication
pluralité pluriel
fraction
fragment fragmentation fragmentaire
groupe
troupe
source embouchure confluent défluent
convergence / divergence
graine racine tronc branche nœud, dénouement feuille
continuation, continuer cessation, cesser
inspiration expiration
liaison, ligature coupe, coupure
progression stagnation régression / rétrogression
erreur correction
altération
rejeter accepter
esquisse œuvre
préparation accomplissement
pause repos reprise
directeur effecteur
récepteur émetteur
endroit envers
avers revers
revers obvers
épreuve utilisation
essai réussite / non-réussite
exploration inspection affirmation théorisation expérimentation vérification confirmation/infirmation application
évaluation affectation
assignation
isolat association
agrégation conglomérat désagrégation
expérience théorie
concret abstrait
réalité abstraction
présomption preuve
observation heuristique décision
étendre, étendu, extension, extensif restreindre, restreint, restriction, restrictif
factorisation développement
archaïque récent
croître, croissance, accroissement décroître, décroissance, décroissement
accélération ralentissement
révolu actuel virtuel
lent rapide
amollissement, mollification, ramollissement endurcissement, durcissement, raffermissement
faiblesse, affaiblissement force, renforcement
prise don
convergent divergent divers diversité hétéroclite
parallèle incident coïncident
accident
simultané successif
copulatif alternatif
suite
série
sériel
synchrone consécutif, asynchrone
préalable rétrospectif
autonomie, *homonomie, hétéronomie, anomie, disnomie, transnomie
anneau
segment, segmentation, segmental, infrasegmental, suprasegmental
section, intersection, sectionnement
branche ramure rameau
compartiment
phrase paragraphe colonne page chapitre
métamère somite cellule
taillon tranche morceau bloc tronçon tronce tout
bord côté
sommet arrête, arc
unité dualité trialité pluralité multitude
partie, part totalité, tout
quartier
ramification
tronçon
neuf usé
proche, prochain,rapproché loin, lointain, éloigné
frais rassis
semblable dissemblable
*téléotrophe limitrophe
souder, soudure briser, brisure
joindre, jointure, joindre, déjoindre, enjoindre, radjoindre, disjoindre, adjonction, jonction, disjonction, conjonction, injonction, rejonction, semi-jonction, jouxte, juxtaposition, joignant rompre, rupture, corruption, interruption, disruption, éruption, irruption, abrupt
fendre, fissure, fissible, fission, fissilité lier, lien, ligature, inaliénable, relation, relatif
intime personnel privé impersonnel public
imminent
immédiat différé
environnant
indirect direct
discontinue, discret contigu, contiguïté continue, continuité
circonvoisin voisin, riverain avoisinant bâtiment
autrui soi semblable même autre prochain
identique
attenant
adjacent
nouveau ancien
moindre suprême
infime infini
particulier universel pluriversel multiversel
apothéose vulgarisation
au-dessus au-dessous
inférieur égal inégal supérieur
égalité inégalité
écart régularité correspondance
centre, central extrémité, extrême
devant derrière
initial antépénultième pénultième dernier
premier second, deuxième n-ième
aîné cadet puîné benjamin
en-tête tête corps queue
passé présent futur
tension, distension relâchement laxité
conflit
adaptation
désaccord accord
discorde, discordance, discordant concorde, discordance, concordant
inaccompli en cours accompli
absolu relatif
intact altéré
préliminaire, préliminal liminaire, liminal | postliminaire, postliminal
subliminaire, subliminal supraliminaire, supraliminal
éliminer, élimination, éliminatoir
cohérent cohérence cohésion compatible compatibilité
incohérence absurdité incompatibilité
forme, formant, formé, formation, conformité, uniformité
règle régularité
substance, substantiel, consubstantialité accident, accidentel
chaîne concaténation chiffre nombre quantité
corps membre
contraste contrasté
solide solidarité
pièce assemblage
sembler ressembler dissemblable
dissonance
distinction altérité, altération similitude assimilation identité, identification
rassembler, rassemblement séparer, séparation
assemblement dispersement
collection ensemble classe monade homéomérie monère
varié variation invariable variété panaché
pur mixte mélange mélangé
différence différentiel différent
opposition
constante
adhésion
clause contrat
prélude jeux postlude
génération homogène hétérogène
animation mort
stationnement partance
néant existence
départ cheminement arrivée
attraction répulsion
autotrophe, auxotrophe, auxotrophe, caecotrophe, caecotrophe, cécotrophe, chimiotrophe, embryotrophe, eutrophe, hétérotrophe, limitrophe, mésotrophe, oligotrophe, ombrotrophe, orphanotrophe, photoautotrophe, photohétérotrophe, photolithotrophe, photolithotrophe, photoorganotrophe, photoorganotrophe, phototrophe, phototrophe, prototrophe, prototrophe, psychrotrophe, saprotrophe, somatotrophe

Sur l’étymologie du terme syntagme[modifier | modifier le wikicode]

cf. http://www.cnrtl.fr/etymologie/syntagme

À rapporcher de nystagme du grec ancien νύσταγμα, nystagma (« endormissement »), de νυστάζω, nustazô. Ce dernier étant lui-même apparenté au latin nuo, de l’indo-européen commun *neu- (« faire un signe de tête ») qui donne νεύω. À rapprocher de Numen.

Les genres et leurs confusions[modifier | modifier le wikicode]

Cette section traite de la notion grammaticale de genre et des confusions qui lui sont liées. Pour cela le dégagement de distinctions triviales, puis de nuances plus subtiles s’avère nécessaire.

Tout d’abord, d’un point de vue strictement linguistique il convient de distinguer le genre morphologique du genre sémantique. La grammaire se concentre essentiellement sur le genre morphologique, qui modifie la structure phanérique[7]. Une classifications courante énumère ces genres en féminin, neutre, et masculin. Par exemple l’analyse du français contemporain retient majoritairement le féminin et le masculin valeur genre. Ce type de classement duel peut aussi employer les termes de genre non-marqué et genre marqué en substitut au couple féminin masculin. Cela étant, calculatrice et calculateur prennent tout deux une marque flexionnelle d’un genre grammatical. Dans une perspective de description factuelle des usages, ces deux terminologies s’avèrent erronées.

Cela se comprend distinctement à l’aune d’une énumération de quelques-uns des genres sémantiques d’usage courant. Ces genres ne se traduisent pas dans des flexions ni dans une quelconque marque phanérique. Ainsi, sans prétendre à l’exhaustivité, il est facile d’énumérer plus d’une dizaine de genres sémantiques :

  1. ambigüe  ;
  2. ambigenré ;
  3. ambisexué ;
  4. animé ;
  5. féminin ;
  6. inanimé ;
  7. indéterminant ;
  8. indifférenciant ;
  9. masculin ;
  10. mixte  ;
  11. neutre ;
  12. transgenre ;
  13. transexué ;
    1. transgyne ;
    2. transvire.

Ces classes ne sont généralement pas incompatibles, certaines relèvent de l’intersection ou de l’union d’autres classes. Ainsi les individus hermaphrodites sont ambisexués. Les groupes composés d’individus de plusieurs classes monosexuées sont mixtes.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. TLFi : méditer
  2. Le dictionnaire de linguistique et des sciences du langage LAROUSSE (ISBN 978-2-03-588845-7)
  3. Étymologiquement topos se rattache à τόπος, « lieu ». La présence du segment -pos- est donc fortuite. Il y a cependant un lien sémantique évident avec la notion de position
  4. Une alternative néologique serait *extroduction, construction adhoc sur l’opposition intr-/extr-. Le terme extraduction semble utilisé de façon institutionnelle pour les traductions depuis des œuvres francophones.
  5. Ajouté ici pour expliciter un dual à sus. Ce mot ne fait à priori actuellement plus partie du français, bien que l’on en retrouve la trace dans l’histoire de la langue.
  6. C’est à dire, pour le formuler de façon plus imagée, la partie émergée de l’iceberg, la structure visible en surface.