Recherche:Bioexpression

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Contribution à la création d'une nouvelle discipline: La bioexpression

Toute réaction ou commentaire par rapport à ce travail de recherche sont les bienvenus sur cette page de discussion.

Cette page fait partie de l’espace recherche de la Wikiversité et dépend de la faculté environnement. Pour plus d'informations, consultez le portail de l'espace recherche ou rendez-vous sur l'index des travaux de recherche par faculté.

Titre de la page pour créer un wikilien : Recherche:Bioexpression
Ce travail de recherche est rattaché au département Bioexpression.


Présentation[modifier | modifier le wikicode]

Salutation humain,

Cette phrase est le pavé dans la marre d'une nouvelle discipline: la bioexpression. Ce mot n'est pas un verbe. Il n'est pas possible de se bioexprimer. C'est un nom commun: la bioexpression. La bioexpression est l'état perceptible d'un être vivant.

Puisque il s'agit des premiers balbutiement en la matière, je vais commencer par philosopher sur le sujet et faire ressortir les fondements.

Reprenons la définition même: état perceptible du vivant.

  1. Je pense que l'état est une représentation cartésienne tridimensionnelle à un instant donné. Je ne pense pas qu'il y ait place à l'ambiguïté et je vous invite à discuter de ce sujet si vous pensez autrement.
  2. Le perceptible est le mot important ici, j'y consacrerai un peu plus de ressource.
  3. Vivant: bien que validé à tout les niveaux, un instant nous possédons la vie, l'instant d'après non, le phénomène demeure un mystère entier. Je vais consacrer un peu de ressource pour ce mot.

Il y a une partie physique et métaphysique. Je vais d'abord traiter la partie physique et ensuite la métaphysique.

Fondements physiques[modifier | modifier le wikicode]

Je suis de ceux qui pensent que l'univers est tout. Il n'existe rien d'autre que l'univers. L'univers s'étend de l'infiniment petit à l'infiniment grand et l'infiniment grand est composé de l'infiniment petit. Je prends donc comme point de base l'hypothèse suivante: L'univers est ce qu'il y a à percevoir et l'environnement est ce qui est perçu. Il y a donc possiblement une zone qui n'est pas perçue. Ainsi, la partie physique concerne les 5 sens. Il y a, en quelque part dans l'univers une zone qui est perceptible à l'humanité par les sens. Grâce à notre savoir faire, nous avons largement étendu cette zone des particules atomiques aux confins du cosmos grâce aux innombrables instruments que nous avons créés au fil du temps. Il faut comprendre que la zone perceptible est infiniment mince par rapport à la grandeur de l'univers. Pourtant, la plus petite chose que nous puissions imaginer serait encore insuffisamment petite pour ne pas constituer le cosmos de quelque chose de plus petit. Nous sommes ce que nous sommes, ni plus ni moins. L'humanité est un morceau de l'univers, une pièce de cette mécanique fascinante. Tous ensemble, nous percevons plus loin et plus proche. La réalité de l'humanité se situe dans le juste milieu entre ce que chacun perçoit, d'un point de vue des 5 sens. Pour faire le lien avec le département de l'environnement, nous pourrions donc dire que l'environnement de l'humanité est le perceptible, soit la zone étant perçue sensoriellement par l'humanité. Bien sur, chaque vivant à son niveau de perception, la perception ne se limitant pas à l'humain et/ou l'humanité. Donc physiquement ce qui entoure l'humanité "est le perceptible par les sens.

Fondements métaphysiques[modifier | modifier le wikicode]

Ici, je ne veux rien prouver, mais simplement pousser la réflexion un peu plus loin. Selon moi il existe probablement deux autres sens. Le premier, ou disons le 6e sens est l'influence directe des ondes, rayonnements, et autres énergies de ce type connues, tel que l'énergie noire, la matière noire, l’expansion de l'univers, les neutrinos etc. Bref, ce sont des phénomènes qui interagissent directement avec le cerveau, sans avoir à passer par les sens. Au meilleur de ma connaissance, il pourrait être possible que certains phénomènes aient un ordre de grandeur du niveau d'influence nécessaire pour influencer l'esprit. De plus, le cerveau possède peut être des dispositifs capables de subir l'influence de tels phénomènes, notement dans la partie classée comme "gène poubelle" d'une bonne partie de l'ADN.

Le deuxième, ou disons le 7e sens est purement théorique et très peu probable mais mérite réflexion. Selon moi, plus l'ordre de grandeur est petit, c'est-à-dire que plus nous nous dirigeons vers l'infiniment petit, plus l'écoulement du temps est rapide. C'est donc dire qu'il est possible que des civilisations existent et se soient développés énormément plus que nous dans ce qui est au delà du perceptible dans l'infiniment petit. J'ai baptisé cette zone l'utryonnique, en honneur à mon surnom Utryon. C'est une zone qui existe peut-être. Je ne sais pas ce qu'il y a dans l'utryonnique, je n'ai aucun moyen de le savoir et je ne sais pas non plus ce qu'il s'y passe. Mais se pourrait-il que des êtres vivants s'y trouvent et que du coup nous soyons composés de myriades d'êtres vivants qui se manifestent en nous de manière subtile mais perceptible pour certains? Est-il possible que la vie soit le résultat de toute cette synergie qui nous compose? Je ne sais pas, mais je sais une chose, en choisissant de participer à l'humanité, je contribue à renverser les frontières qui nous permettrons peut être un jour de faire connaissance avec l'utryonnique. En ce qui concerne l'infiniment grand, je ne m'en soucie guère car selon moi l'écoulement du temps y est tellement lent que le big-bang vient à peine de se produire.

Donc pour résumer, le 6e sens serait donc ce qui influence directement le cerveau par des phénomènes perceptibles et le 7e sens serait ce qui influence directement le cerveau par des phénomènes imperceptibles, du moins pour la majorité d'entre nous.

Synthèse du perceptible[modifier | modifier le wikicode]

  • Les êtres vivants pouvant être qualifiés d'entités, c'est-à-dire une chose existant d'elle même, peuvent à leurs tour créer des entités en se regroupant ensembles, par exemple le gouvernement, l'humanité etc.
  • Le perceptible est relatif à l'entité perçoit, soit en d'autres termes le référentiel.
  • L'Environnement est ce qui est perceptible par l'humanité.
  • L'univers est ce qu'il y a de perceptible ou non par l'humanité.
== L'être vivant est une entité ==



Modèle:Ébauche bioexpression