Aller au contenu

Recherche:Archéologie de l'informatique/entrée/sortie et mémoire de masse

Leçons de niveau 16
Une page de Wikiversité, la communauté pédagogique libre.
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, «  », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
Archéologie des entrées/sorties et des mémoires de masse

Toute réaction ou commentaire par rapport à ce travail de recherche sont les bienvenus sur cette page de discussion.

Cette page fait partie de l’espace recherche de Wikiversité et dépend de la faculté informatique. Pour plus d'informations, consultez le portail de l'espace recherche ou rendez-vous sur l'index des travaux de recherche par faculté.
Ce travail de recherche est rattaché au département Programmation informatique.
Recherche de niveau 16.


Cartes et rubans perforés[modifier | modifier le wikicode]

La carte perforée et le ruban perforé (ou bande perforée) ont été les premiers supports d'entrée-sortie et les premières mémoires de masse utilisés dans les débuts de l'informatique.

Une carte perforée est un morceau de papier rigide dont la surface peut être lue par un dispositif repérant la présence ou l'absence de trou à certains endroits et transmettant cette information à une unité de traitement.

En 1834, Charles Babbage utilise les cartes du métier Jacquard pour donner des instructions et des données à sa machine analytique, l’ancêtre des ordinateurs.

Les cartes utilisées par Charles Babbage pour sa machine analytique.
Carte rectangulaire beige clair avec dans le sens de la longueur 10 lignes constituées chacune d'une suite de chiffre identique, de 1 à 10. Des perforations verticales font disparaître certains de ces chiffres
Carte perforée à 80 colonnes.
Un ruban perforé pour un ordinateur Harvard Mark I de 1944.

stockage informatique magnétique[modifier | modifier le wikicode]

Mémoires à tores magnétiques[modifier | modifier le wikicode]

La mémoire à tores magnétiques fut la forme dominante de mémoire vive des ordinateurs de 1955 à 1975. Cette mémoire était composée des petits tores (anneaux) de ferrite traversés par des fils qui servaient à écrire et lire des informations.

Bandes magnétiques[modifier | modifier le wikicode]

Les données étaient écrites puis lus sur une bande magnétique.

Dérouleurs de bande magnétique sur un ordinateur IBM System 360

Cassettes[modifier | modifier le wikicode]

La cassette a été utilisée comme moyen de stockage informatique sur les premiers ordinateurs personnels. L'enregistrement se faisait de manière analogique (les signaux numériques étaient transformés en modulation sonore) et la restitution était peu fiable. Le dernier ordinateur utilisant les cassettes fut le CPC 464+ d'Amstrad en 1990.

Compact Cassette, où est enregistré un programme informatique pour le microordinateur Commodore VIC-20

Disquettes[modifier | modifier le wikicode]

Une disquette est un support de stockage de données informatiques amovible. La disquette est aussi appelée disque souple (floppy disk en anglais) en raison de la souplesse des premières générations (8 pouces et 5,25 pouces).

Disquettes 8 pouces, 5,25 pouces et 3,5 pouces.
Lecteur de disquette 3,5 pouces.

Autres[modifier | modifier le wikicode]

  • disques durs à têtes mobiles et mémoire à tambour,
  • La pile de disques ou paquet de disques ou cartouche de disque utilisé dans les années 1960 pour le stockage informatique,
  • CD, DVD,
  • clé USB,
  • Le disque magnéto-optique (MO) est une mémoire de masse qui emploie une combinaison des technologies optiques et magnétiques.
  • ...

Notes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]