Recherche:Épistémologie et économie

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Réflexion épistémologique depuis le support vidéo suivant :

L'économie est-elle une science ? (Des économistes et des Hommes Ajoutée le 30 janv. 2019)

Débat "liminaire"[modifier | modifier le wikicode]

Aller, pour le challenge (et à contre pied de la vidéo), je vais répondre OUI. Je me suis aussi posé ce type de question (pour mon propre champ d'étude, en évaluation environnementale). C'est d'ailleurs assez amusant, je trouve, de poser à un titulaire la question "C'est quoi une/la science ?". (C'est une très bonne thérapie contre le syndrome de l’imposteur selon moi. Attention au syndrome de l'impostURE tout de même.)

Sur l'économie (que je vois plus comme un champs d'application que comme un discipline scientifique pour ma part, (d'où mon petit challenge auto-infligé) il faudrait pouvoir "désosser la machine". Qu'est-ce qui 'appartient aux maths, à la sociologie, à la psychologie, à la géologie, à la physique, la biologie etc. Il serait également intéressant de développer les différentes échelles d'application et ce que l'on arrive (ou pas) à dire / prédire, avec plus ou moins de succès.

Rentrons dans le détail. Prenons la 'consommation d'une ressource' comme objet d'étude (économique). Je peux "jouer" avec des stocks dont je poserais selon les échelles de temps de constitution qu'ils sont considérés comme fixes (fossiles). Fais-je de la géologie et des maths ou non (autre chose) ? Je vais pouvoir poser des modèles, comme le pic de Hubert en employant des mathématiques (est-ce que je fais des maths ou de l'éco ?). Je peux développer des modèles proie-prédateur et étudier la consommation de stocks "renouvelables" (poissons, forêts etc.) (Fais-je de la biologie (et des maths, again) ?) Ce qui va maintenant me donner des modèles pour différentes ressources, fossiles et renouvelables, dont je vais pouvoir déterminer les niveaux de stock selon des modèles de consommation.

Je n'ai évidement pas parlé de "monnaie" jusqu'ici, mais l'économie se résume-t-elle aux affaires de monnaies ? La monnaie est un artefact. Et si j'étudie l'influence de la monnaie sur les sociétés (en historien ou en anthropologue, ou sociologue, ou psychologue, ou ingénieur), sur les stocks décrit plus haut, fais-je de l'économie ? Si je construit un modèle informatique avec des propriétés de monnaies (taux d'intérêt, périmètre d'application, limite de création ...) fais-je de l'informatique, de la sociologie ? Y-a-t'il comme en épidémiologie des études sur des "jeux MMORPG" mais incluant pour notre cas des "devises" ? Différents serveurs avec différents 'gouvernements économiques et politiques' ne pourraient-il pas être mis en place, observé etc. (pour faire suite à l'argument sur "l'expérimentation" en économie). Hors du jeu, où en sont les modèles par agents, qu'étudient-ils, que prévoient-ils (projettent-ils) et quelle validité ont ces projections ? [1]

Si j'applique systématiquement des mathématiques pour traiter les diverses abstractions rencontrer à travers le monde selon que j'observe des choses différentes, que j'ai divers objets d'études ou "champs d'application" de la Logique, n'y aurait-il pas que "de la science" comme nom de la Logique ou de la Raison selon les espaces et objets auxquels on l'applique ? Il n'y aurait donc que la Raison et ce à quoi elle s'applique, abstraction ou matière et La Science n'aurait d’existence que ce qu'on veut bien lui prêter ? Soit tout peut-être scientifiquement abordé et l'on peut donc faire science de tout bois et tout bois peut avoir 'sa science', l'administration des ressources et du travail notamment. Soit il est ne serait-ce qu'un objet qui se soustrait à cette approche et par contagion, la réalité étant complexe et liant tout, rien n'est science.

À ce stade, je pense m'être convaincu pour dire que la Science Économique est possible. Ce qui ne donne pas nécessairement de marque de 'qualité scientifique' à toute production sur le simple fait qu'elle soit réclamée d'un "économiste".

Outre votre avis sur ce raisonnement, j'aimerai discuter des points suivants. Quid du modèle World3 de l'équipe des Meadows (j'en cherche des contradicteurs, pour le coup où vous auriez ça sous le coude, ça m'arrangerait) ? Considère-t-on qu'une étude sur les "excédants énergétiques" de différents modèles de société relève de l'économie (vecteurs d'extraction énergétiques disponibles, types de matériaux mis en œuvre, taux d'excédents, complexité sociale - par exemple longueur des chaînes de valeurs etc.) ? Et si vous avez ça en bibliographie je prends aussi, si ça vous dis.

--

Merci pour votre message.

Je suis d’accord avec ce que vous dîtes dans la première partie de votre message. Le champ de l’économie est vaste, et la réponse à la question « l’économie est-elle une science ? » va varier en fonction de l’objet étudié. Il y a certainement des domaines en économie qui peuvent davantage prétendre au qualificatif de « science exacte » que d’autres. Modéliser le comportement d’une ressource en économie relève par exemple clairement davantage de la science que modéliser le comportement d’une économie tout entière, où tout va dépendre des hypothèses retenues. Donc au lieu de poser la question « l’économie est-elle science ? » il aurait peut-être été préférable de préciser en demandant « la macroéconomie est-elle une science ? ». Et là la réponse est pour moi clairement non, pour les raisons évoquées dans la vidéo. Une des meilleures preuves en étant qu’il existe en macroéconomie des théories qui disent des choses diamétralement opposées sans qu’aucune expérience ne semble permettre de déterminer laquelle est la plus juste. Situation qui ne serait pas imaginable dans une autre science (parfois on ne dispose pas dans les autres sciences des connaissances techniques pour pouvoir mener ce type d’expériences, mais on peut au moins les concevoir. En économie, ce n’est pas une question de limites techniques, on ne peut tout simplement pas concevoir d’expériences réalistes qui permettraient de discriminer entre les théories). On pourrait aussi discuter longuement de ce qu’est une science exacte. w:Albert Jacquard[2] dit qu’il ne « faudrait pas parler de science exacte, mais de science rigoureuse, ce qui est un pléonasme car ce qui n’est pas rigoureux n’est pas scientifique ».

Concernent le modèle world3, je suis désolé mais je ne le connais pas dans le détail. Donc j’aurai du mal à vous donner mon avis dessus. Mais j’essaierai d’y jeter un œil prochainement. Et je ne vais pas pouvoir vous aider non plus sur la biblio sur les excédents énergétiques des modèles économiques !

-- Des économistes et des Hommes, le 9/02/2019 [3]

Thèmes identifiés[modifier | modifier le wikicode]

Sans doute que certaines interrogations, réflexions, sortirons du cadre de "l'économie" et nous pourrons choisir à loisir lesquelles explorer ou non.

Une variation par l'objet d'étude[4][modifier | modifier le wikicode]

"Le champ de l’économie est vaste, et la réponse à la question « l’économie est-elle une science ? » va varier en fonction de l’objet étudié."

  • Est-il des objets qui échappent à l'examen scientifique ?

Une variation par l'échelle d'étude[5][modifier | modifier le wikicode]

"Modéliser le comportement d’une ressource en économie relève par exemple clairement davantage de la science que modéliser le comportement d’une économie tout entière, où tout va dépendre des hypothèses retenues." Donc au lieu de poser la question « l’économie est-elle science ? » il aurait peut-être été préférable de préciser en demandant « la macroéconomie est-elle une science ? ».

  • Y-a-t'il des échelles d'observations qui échappent à l’examen scientifique ?[6]

Une variation méthodologique ? Science, rigueur et exactitude[7][modifier | modifier le wikicode]

"Il y a certainement des domaines en économie qui peuvent davantage prétendre au qualificatif de « science exacte » que d’autres."

"On pourrait aussi discuter longuement de ce qu’est une science exacte. Albert Jacquard dit qu’il ne « faudrait pas parler de science exacte, mais de science rigoureuse, ce qui est un pléonasme car ce qui n’est pas rigoureux n’est pas scientifique"

  • Y-a-t'il des degrés d'exactitudes (d'incertitude), excluant de l'examen scientifique ?
  • Quel degré de rigueur permet de qualifier de scientifique ?

Une variation par les moyens ? Sciences, théories et expériences[8][modifier | modifier le wikicode]

"En économie, ce n’est pas une question de limites techniques, on ne peut tout simplement pas concevoir d’expériences réalistes qui permettraient de discriminer entre les théories)."[9]

  • Toute démarche scientifique inclue-t-elle nécessairement une expérience ?
  • La présence dans un espace disciplinaire de deux théories concurrentes ne pouvant pas être éprouvées de façon discriminante, exclue-t-elle le champ d'étude des "Sciences" ?

Variation par la population en exercice[modifier | modifier le wikicode]

Non mentionnée dans l'échange, la question de Qui Peut ? en science ne me semble pas à exclure.

  • Y-a-t'il des dispositions sociales, économiques, politiques, bref culturelles, qui excluent de la production scientifique ?

Ici il me semble qu'une incursion par l'histoire des sciences et plus précisément l'histoire sociologique des sciences serait un éclairage pertinent.

  • Quelles démarchées qualifiées (qualifiables) de scientifiques ont-elles été entreprises au cours de l'Histoire ?
  • Par qui (caractérisation des sujets) ?

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Sur l'expérimentation d'ailleurs, posons la question "La philosophie est-elle une science ?"
  2. Initialement orthographier "Jacquart", si j'ai par erreur associé à Jacquard, prière de corriger et sourcer vers le bon Albert.
  3. Déposé sur accord de l’auteur [1]
  4. matériaux?
  5. milieu ?
  6. Cette question de l’échelle trouvera sans doute écho chez les physiciens ou historien des sciences, le cas des modèles newtonien et relativiste pourrait fournir un parallèle pertinent, où chez les chimistes les spécialistes d'échelles "meso", je pense au champs de phases pour certains métallurgistes.
  7. méthode ?
  8. Méthode ? Moyens ?
  9. Plus de détails sur ce type d'inconcevable expérience, serait sans doute nécessaire.