Leçons de niveau 13

Qualité au laboratoire d'analyse/Les outils de la qualité

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Les outils de la qualité
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Qualité au laboratoire d'analyse
Chap. préc. :Introduction
Chap. suiv. :Echantillonnage
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Qualité au laboratoire d'analyse : Les outils de la qualité
Qualité au laboratoire d'analyse/Les outils de la qualité
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Notion d'erreur[modifier | modifier le wikicode]

Au laboratoire, la qualité sert à maitriser l'erreur sur une mesure. Les erreurs peuvent être de deux types :

  • les erreurs aléatoires : elles varient de façon imprévisible au cours de plusieurs mesures indépendantes de la même valeur et se répartissent donc sur une courbe "en cloche". Ce sont des freins à la reproductibilité.
  • les erreurs systématiques : C'est une composante de l'erreur qui reste constante ou varie de façon prévisible. Elles sont intrinséquement liées à la mesure. Ce sont des freins à la justesse

Différents degrès de reconnaissance d'un laboratoire[modifier | modifier le wikicode]

Il en existe trois types:

1. certification du système de management de la qualité : Cette certification suit la norme ISO 9001:2000 et montre simplement que le laboratoire a mis en place un système quelconque de contrôle de la qualité. Il n'y a aucune obligation de résultats.

2. Accréditation : En France, elles sont essentiellement donnés par le COFRAC. Elles sont valables quatre ans et neuf mois la première fois, puis renouvelées par tranches de cinq ans. Elles sont données pour un paramètre précis (analyte) dans un programme précis (matrice). Elle va plus loin qu'ISO 9001 : il faut fournir des résultats justes. Elle atteste des compétences et de l'impartialité du laboratoire et donne une reconnaissance sur le plan européen.

Exigences générales :

  • Le laboratoire doit répondre aux exigences de la norme NF EN ISO/CEI 17025.
  • Les méthodes de référence internes doivent être validées.
  • Les locaux doivent correspondre à l'analyse (salle blanche pour des ultra-traces par exemple).
  • La qualification, l'expérience et la traçabilité du personnel sont nécessaires.
  • La participation à des tests inter-laboratoires est exigée.

Exigences spécifiques : Elles dépendent des programmes et des paramètres

3. Agréments accordés par les ministères : Ils sont valables trois ans.

Conditions :

  • Accréditation COFRAC préalable
  • activité suffisante pour ce paramètre dans ce programme
  • Participation aux essais interlaboratoires du ministère
  • liste du personnel (traçabilité) pour pouvoir suivre les compétences
  • publication des tarifs pratiqués

Matériaux de référence certifiés[modifier | modifier le wikicode]

Rédaction d'un mode opératoire certifié[modifier | modifier le wikicode]

Tests statistiques utilisés[modifier | modifier le wikicode]