Leçons de niveau 11

Présentation de la botanique/Annexe/Glossaire botanique thématique

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Glossaire botanique thématique
Image logo représentative de la faculté
Annexe 1
Leçon : Présentation de la botanique

Annexe de niveau 11.

Précédent :Sommaire
Suivant :Glossaire botanique (ordre alphabétique)
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Annexe : Glossaire botanique thématique
Présentation de la botanique/Annexe/Glossaire botanique thématique
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.




Searchtool.svg Si vous complétez ce glossaire, merci de compléter également le glossaire par ordre alphabétique.


Morphologie[modifier | modifier le wikicode]

Général[modifier | modifier le wikicode]

  • Type de Raunkiær : Système de classification des plantes qui repose sur le mode d'hivernage des plantes.
    • Phanérophytes : Type de plantes passant l'hiver sous forme de tronc.
    • Chaméphytes : Type de plantes passant l'hiver sous forme de buisson ne dépassant pas 25 cm.
    • Hémicryptophytes : Type de plantes passant l'hiver sous forme de courte tige.
    • Géophyte : Type de plantes passant l'hiver sous forme souterraine (racine, bulbe).
      • Cryptophyte : Voir Géophyte
  • Thérophyte : Type de plantes passant l'hiver sous forme de graines.

Appareil végétatif[modifier | modifier le wikicode]

Feuilles[modifier | modifier le wikicode]

Anatomie[modifier | modifier le wikicode]
  • Pétiole : Pédoncule d'une feuille, reliant le limbe à la tige
    • Sessile : Caractéristique d'une feuille dont le pétiole est inexistant.
  • Limbe : Partie généralement principale de la feuille, prolongeant le pétiole pouvant être :
    • Simple : Non divisé.
    • Composé : Divisé en plusieurs folioles
  • Bord : Périphérie du limbe
Implantation[modifier | modifier le wikicode]
  • Alternes (Tableau I, 9) : Feuilles isolées et disposées alternativement de part et d’autre de la tige ;
  • Opposées (Tableau I, 38) : Feuilles disposées par deux au même niveau, l'un en face de l'autre sur une tige ou un rameau.
    • Opposées décussées : Feuilles opposées, alternant de 90° à chaque niveau (structure en croix vu de dessus)
  • Verticillées (Tableau I, 40) : Feuilles réunies, par trois ou plus, en cercle autour de la tige, en étages successifs.
  • En rosette (Tableau I, 8)
Morphologie foliaire[modifier | modifier le wikicode]
Tableau illustrant la morphologie foliaire
Limbe (tableau I)[modifier | modifier le wikicode]
  • aciculaire ou aciculée (acicularis) (1) : en forme d'aiguille, mince et pointue
  • acuminée (acuminata) (5) : se terminant en pointe fine
  • aristée (aristata) (13) : pourvue d'une arête
  • bipennée (bipinnata) (17) : composée pennée deux fois (chaque foliole étant elle-même pennée)
  • cordée (cordata) (21) : en forme de cœur
  • cunéée (cuneata) (25) : triangulaire, en forme de coin, la pointe vers le pétiole
  • deltoïde (deltoidea) (29) : triangulaire, le pétiole étant attaché à un côté
  • digitée (digitata) (33) : divisée en lobes en forme de doigt
  • elliptique (elliptica) (37) : ovale, sans pointe nettement marquée
  • falquée, falciforme (falcata) (2) : en forme de faux
  • flabellée (flabellata) (6) : semi-circulaire, en forme d'éventail
  • hastée (hastata) (10) : en forme de fer de lance
  • lancéolée (lanceolata) (14) : longue, plus large au milieu
  • linéaire (linearis) (18) : longue et très étroite
  • lobée (lobata) (22) : divisée en plusieurs lobes
  • obcordée (obcordata) (26) : en forme de cœur, le pétiole étant attaché à la pointe
  • oblancéolée (oblanceolata) (x) : à l'extrémité plus large que la base
  • oblongue (oblongus) (x) : à forme allongée, aux bords sensiblement parallèles
  • obovale (obovata) (30) : elliptique, plus large vers le sommet qu’à la base
  • obtuse (obtusus) (34) : à sommet arrondi
  • orbiculaire (orbicularis) (3) : de forme arrondie
  • ovale (ovata) (7) : ovale, en forme d'œuf, avec une extrémité effilée
  • palmée (palmata) (11) : divisée en lobes disposés comme les doigts de la main
  • pédalée (pedata) (15) : palmée, avec les lobes latéraux unis à la base
  • peltée (peltata) (19) : arrondie, avec le pétiole attaché au milieu du limbe, le limbe entourant le pétiole
  • perfoliée (perfoliata) (23) : le limbe entourant la tige qui paraît le transpercer
  • pennée (pinnata) (x) : à deux rangs de folioles
    • imparipennée (27) : pennée avec une foliole terminale
    • paripennée (31) : pennée sans foliole terminale
  • pennatifide (pinnatifida) (35) : profondément divisée en lobes, mais les divisions ne vont pas jusqu'à la nervure médiane
  • réniforme (reniformis) (39) : en forme de rein
  • rhomboïde (rhomboidalis) (4) : en forme de losange
  • sagittée (sagittata) (16) : en forme de flêche
  • spatulée (spathulata) (12) : en forme de spatule
  • subulée (subulata) (20) : en forme d'alène
  • ensiforme (ensiformis) (x) : longue et pointue, en forme d'épée
  • trilobée (trilobata) (x) : divisée en trois lobes
  • trifoliée (trifoliata) (24) : divisée en trois folioles
  • tripennée (tripinnata) (28) : composée pennée trois fois (chaque foliole étant elle-même bipennée)
  • tronquée (truncata) (32) : à l'extrémité du limbe semblant coupée
Bord du limbe (tableau II)[modifier | modifier le wikicode]
  • Cilié (41)
  • Crénelé (42)
  • Denté (43)
  • Denticulé (44)
  • Scié dentelé (45)
  • Uni ou entier (46)
  • Lobé (47)
  • Scié (48)
  • Sérrulé (49)
  • Sinué (50)
  • Epineux (51)
  • Ondulé (52)
Nervures(tableau III)[modifier | modifier le wikicode]
  • (53)
  • (54 )
  • (55 )
  • Longitulinales (56 )
  • Palmée (57 )
  • Parallèles (58 )
  • Pennée (59 )
  • Réticulée (60 )
  • (61 )

Tiges[modifier | modifier le wikicode]

Racines[modifier | modifier le wikicode]

Appareil reproducteur[modifier | modifier le wikicode]

Pièces florales[modifier | modifier le wikicode]

  • Androcée : Ensemble des pièces mâles d'une fleur (= étamines).
    • Étamine : Pièce mâle d'une fleur, composé d'un filet et d'un anthère.
      • Filet : Partie inférieure de l'étamine supportant l'anthère.
      • Anthère : Partie supérieure de l'étamine produisant le pollen.
        • Pollen : Gamètes mâles produits par les anthères.
  • Gynécée : Ensemble des pièces femelles d'une plante (=pistil) .
    • Pistil : Pièce femelle d'une fleur, composée de l'ovaire, du style et du stigmate.
      • Stigmate : Partie supérieure du pistil, recevant le pollen.
      • Style : Partie centrale du pistil.
      • Ovaire : Partie inférieure du pistil, produisant les ovules.
        • Ovule : Gamète femelle produit par l'ovaire.

Autres[modifier | modifier le wikicode]

  • Hétérostylie : Polymorphisme floral où les fleurs, toutes hermaphrodites, présentent des formes diverses imposant le croisement.
    • Distylie : Cas d'hétérostylie comportant deux morphes (brévistyles et longistyles).
    • Tristylie : Cas d'hétérostylie comportant trois morphes (brévistyles, mésostyles et longistyles).
      • Brévistylie : Hétérostylie où le pistil est plus court que les étamines.
      • Mésostyle : Caractéristique des plantes hétérostyles qui ont un style de longueur moyenne et des étamines longues et courtes (dans les cas de tristylie).
      • Longistyle : Caractéristique des plantes hétérostyles où le pistil est plus long que les étamines.
  • Monoécie : Caractéristique des plantes monoïques.
    • Monoïque : Plantes dont les organes sexuels mâles et femelles sont situés sur le même individu, mais sur des organes différents.
  • Diécie : Caractéristique des plantes dioïques.
    • Dioïoque : Plantes dont les organes sexuels mâles et femelles sont situés sur des individus séparés.
    • Androdiécie : Type de diécie où coexistent des pieds à fleurs mâles et des pieds à fleurs hermaphrodites.
    • Gynodiécie : Type de diécie où coexistent des pieds à fleurs femelles et des pieds à fleurs hermaphrodites.
    • Triécie : Type de diécie où coexistent des pieds à fleurs femelles, des pieds à fleurs mâles et des pieds à fleurs hermaphrodites.
  • Hermaphrodisme : Caractéristique des plantes hermaphrodites.
    • Hermaphrodite : Plantes dont les organes sexuels mâles et femelles sont situés sur le même organe (même fleur).
  • Dichogamie : Phénomène de disjonction des sexes dans le temps. Les organes sexuels mâles et femelles ne sont pas fonctionnels (mûrs) en même temps., ce qui impose le croisement.
    • Protandrie : Phénomène de dichogamie où les organes mâles mûrissent avant les organes femelles.
    • Protogynie : Phénomène de dichogamie où les organes femelles mûrissent avant les organes mâles.

Fruits[modifier | modifier le wikicode]

  • Fruits charnus :
    • Baie : En général indéhiscent et contenant une ou plusieurs graines, les pépins. Le péricarpe de la baie est composé de l'extérieur vers l'intérieur par un épicarpe très fin, un mésocarpe charnu (appelé sarcocarpe) et d'un endocarpe charnu, ce qui la différencie de la drupe chez laquelle l'endocarpe est sclérifié. (ex :raisin, tomate, avocat, etc.).
      • Péponide :Baie caractérisée par sa cuticule dure et imperméable. C'est le fruit, souvent volumineux, caractéristique de nombreuses espèces de Cucurbitacées. C'est parmi les péponides qu'on trouve les plus gros fruits du règne végétal
      • Hespéride : C'est le cas des agrumes. La peau du fruit est une écorce (péricarpe) composée de deux couches concentriques. La couche superficielle, rugueuse et résistante, de couleur vive souvent jaune orangé sous l’action des flavonoïdes, est nommée épicarpe ou flavedo ou encore zeste en cuisine. La couche interne, blanche et spongieuse, est le mésocarpe ou albédo.
    • Drupe : fruit charnu à noyau, issu d'un pistil à carpelle unique, du type « infère » non adhérent. Cela donne un « noyau » dur, comme la cerise, l'abricot, l'olive ou la micocoule.
    • Polydrupe : Dans le cas de fleurs à plusieurs carpelles libres, on obtient un fruit composé ou polydrupe, tel la mûre de la ronce. Il est en général indéhiscent (bien que la déhiscence ne soit pas nécessaire dans le cas d'un fruit charnu dont la chair se décompose rapidement, libérant le noyau). Ils sont caractérisés par une graine à enveloppe dure (endocarpe lignifié).
    • Piridion :Fruit complexe constitué par le réceptacle floral devenu charnu, soudé à l'ovaire, structure que l’on retrouve quand la fleur possède un ovaire infère adhérent au réceptacle, notamment chez la pomme, la nèfle ou la poire. C'est le fruit caractéristique des plantes à ovaire infère de la sous-famille des Maloideae (famille des Rosacées).
  • Fruits secs :
    • Fruits secs déhiscents (qui finissent par s'ouvrir) :
      • Follicule : Formé par un carpelle isolé. Ce type de fruit se trouve dans les familles de plantes à carpelles isolés, principalement les Renonculasées (pivoine, ancolie, hellébore...) et les Magnoliacées (magnolia, badiane...). La déhiscence se fait selon une fente longitudinale unique le long de la ligne de suture du carpelle et forme deux valves qui s'ouvrent en divisant la ligne placentaire en deux, et les graines qui y sont attachées se retrouvent sur le bord de chaque valve.
      • Gousse : s'ouvre en deux valves. C'est le fruit caractéristique de la famille des légumineuses ou Fabacées (trèfle, pois, acacia, arachide...). Ce fruit dérive d'un carpelle soudé. Chacune des valves emporte une partie du placenta et porte la moitié des graines. Fréquemment, la gousse est resserrée, voire étranglée, entre chaque graine, la faisant ressembler à un chapelet ; on dit alors qu'elle est lomentacée (cas du sophora). Les gousses sont variées dans leurs formes et portent souvent des excroissances, comme des enroulements, des aiguillons, permettant leur dispersion par les animaux (zoochorie).
      • Capsule : Issue d'un ovaire à plusieurs carpelles soudés, uni- ou pluriloculaires. La déhiscence se fait par divers procédés : fentes, pores, clapets... Selon le type de placentation et le mode de déhiscence, on peut distinguer différentes catégories de capsules :(note : Dans certains cas, la déhiscence se fait sur un mode explosif, projetant les graines au loin : cas de certains géraniums, violette, impatiente... Ce mode de dissémination se nomme autochorie.)
        • déhiscence septicide : la déhiscence se fait par des fentes le long des lignes de suture des carpelles, qui se trouvent ainsi séparés (colchique, tabac, gentiane...).
        • déhiscence loculicide : les fentes se situent au milieu de chaque carpelle (viollette, lys, tulipe...)
        • déhiscence à fentes paraplacentaires : la déhiscence se fait par des valves stériles, les graines restant solidaires de la structure interne du fruit ; cas de certains fruits caractéristique des brassicacées (choux, colza, moutarde,...) ainsi que certaines orchidées. On parle de silique, et si le fruit est aussi large que long, de silicule.
        • déhiscence circulaire ou transversale : ouverture par détachement d'un couvercle apical ; ce sont les pyxides (mouron rouge...)
        • déhiscence poricide ou valvulaire : la déhiscence résulte de l'ouverture de valves ou de pores de dimensions limitées, dans la partie haute de la capsule ; c’est l'agitation par le vent qui fera sortir les graines (œillet, pavot...).
    • Fruits secs indéhiscents (qui ne s'ouvrent pas) :
      • Akène : fruit sec, indéhiscent, à graine unique dont le péricarpe, plus ou moins sclérifié, n’est pas soudé à la graine. L'akène résulte de la transformation d'un carpelle unique ou multiple (polyakènes)(pissenlit, valériane...).
        • Schizocarpe : On parle de schizocarpe quand les carpelles soudés en pistil à l'origine se séparent en plusieurs akènes à maturité. Chaque akène prend le nom de mericarpe (malvacées, lamiacées, apiacées, roses trémières...)
          • Fromageon : Schizocarpe ayant une forme de camembert, qu'on retrouve chez les malvacées.
        • Polyakènes : Chez les plantes dont les fleurs comportent plusieurs carpelles (dyalicarpellées), le fruit est un polyakène, ensemble d'akènes portés par le réceptacle floral. C'est le cas des renonculacées ou des lamiacées par exemple.
        • Samares : Lorsque les akènes sont munies d'excroissance en forme d'ailes, on obtient des samares (comme chez l'orme) ou des disamares (érable). Chez les bétulacées (Bouleau, Aulne) dont les fleurs sont groupées en chatons, les fruits sont des samares groupées en sorte de cônes.
        • Faux fruits : Dans certains cas, le réceptacle floral se transforme aussi et donne un faux fruit, c’est le cas de la plupart des fruits des rosacées, comme la fraise, qui porte les akènes, ou le cynorrhodon, qui les enferme.
        • Nucules : Forme d'akène dont la paroi est très dure : (noisetier, chêne, tilleul...).
      • Caryopse : fruit sec simple indéhiscent dont la graine, appelée « amande », est intimement soudée au péricarpe par son tégument (à la différence de l'akène). Fruit caractéristique de la famille des poacées (blé, mais, orge...).

Vocabulaire[modifier | modifier le wikicode]

  • Déhiscent : Qualifie un fruit qui s'ouvre.
  • Indéhiscent : Qualifie un fruit qui ne s'ouvre pas.
  • Endocarpe : Couche intérieur du péricarpe.
  • Mésocarpe : Couche intermédiaire du péricarpe.
  • Epicarpe : Couche extérieure du péricarpe.
  • Péricarpe : Résultat de la transformation de l'ovaire après fécondation.
  • Sarcocarpe : Mésocarpe charnu caractéristique des baies.
  • Sclérifié :
  • Uniloculaires : Qualifie les ovaires dont les carpelles ne sont pas séparés.
  • Pluriloculaires : Qualifie les ovaires dont les carpelles sont séparés.

Reproduction[modifier | modifier le wikicode]

Type de reproduction[modifier | modifier le wikicode]

  • Allogamie : Mode de reproduction faisant intervenir des gamètes mâles et femelles d'individus différents.
    • Fécondation croisée : Voir Allogamie.
    • Interfécondation : Voir Allogamie
  • Autogamie : Mode de reproduction faisant intervenir des gamètes mâles et femelles du même individu.
    • Autofécondation : voir Autogamie.
    • Autopollinisation : voir Autogamie.
  • Apogamie : Mode de reproduction non sexué à partir d'une cellule végétative la plupart du temps diploïde. À pour conséquence la formation du fruit sans recours à la pollinisation.

Pollinisation[modifier | modifier le wikicode]

  • Hydrogamie : Mode de pollinisation nécessitant l'intervention de l'eau.
  • Anémogamie : Voir Anémophilie
  • Anémophilie : Mode de pollinisation nécessitant l'intervention du vent.
  • Zoogamie : Mode de pollinisation nécessitant l'intervention d'animaux.
    • Zoophilie : Voir zoogamie
    • Entomophilie : Mode de pollinisation nécessitant l'intervention d'insectes pollinisateurs.
    • Cheiroptérophilie : Mode de pollinisation nécessitant l'intervention des chauves-souris.
    • Ornithogamie : Mode de pollinisation nécessitant l'intervention d'oiseaux.

Dissémination des graines[modifier | modifier le wikicode]

  • Anémochorie : Mode de dispersion des graines grâce au vent.
  • Hydrochorie : Mode de dispersion des graines grâce à l'eau.
  • Autochorie : Mode de dispersion des graines par la plante elle-même (par projection par exemple).
  • Zoochorie : Mode de dispersion des graines grâce aux animaux.
    • Endozoochorie : Mode de dispersion des graines via les déjections des animaux.
    • Épizoochorie : Mode de dispersion des graines via les animaux (gaines accrochées aux poils).
  • Myrmécochorie : Mode de dispersion des graines grâce aux fourmis.
  • Chyrochorie (terme rarissime) : Dispersion des graines par les chauves-souris

Préferences de milieu[modifier | modifier le wikicode]

Sol[modifier | modifier le wikicode]

  • Acidiphile ou Acidophile : Qui croît sur des substrats acides.
    • Salicicole : Voir Acidiphile.
  • Alcalophile ou Alcaliphile : Qui croît sur des substrats basiques.
  • Calcifuge : Qui évite les substrats calcaires.
  • Calciphile : Qui croît sur des substrats calcaires.
    • Calcicole : Voir Calciphile.
  • Halophile : Qui croît sur des substrats salés.
  • Épiphyte : Caractéristique des plantes poussant sans substrat.
  • Xérophile : Qui croît sur des substrats secs.

Climat[modifier | modifier le wikicode]

  • Xérophyte : Qui croît sous des climats secs.

Divers / à trier[modifier | modifier le wikicode]