Leçons de niveau 16

Postulats de la mécanique quantique/Postulat 1: état d'un système

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Postulat 1: état d'un système
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Postulats de la mécanique quantique
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Postulat 2: description quantique des grandeurs physiques
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Postulats de la mécanique quantique : Postulat 1: état d'un système
Postulats de la mécanique quantique/Postulat 1: état d'un système
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Le premier postulat exprime la façon dont on décrit l'état d'un système physique en mécanique quantique.

L'état d'un système physique est défini à tout instant par un ket dans l'espace des états. Cet espace est un espace hilbertien.

Ce premier postulat a pour conséquence le "principe" de superposition : si et décrivent deux états du système et si est un complexe, alors la combinaison linéaire décrit un état du système.

Notons bien que ceci n’est pas à proprement parler un principe. C’est une conséquence directe du postulat. En effet puisque l'espace des états est hilbertien alors toute combinaison linéaire fait aussi partie de l'espace des états.

Les phénomènes d'interférence en optique sont, par exemple une conséquence directe de ce "principe". De plus en physique moléculaire on peut construire les kets des états d'une molécule à partir de ceux des atomes qui la constituent : c’est la méthode CLOA (Combinaison Linéaire d'Orbitales Atomiques).