Leçons de niveau 11

Pliage/Pliage à la presse plieuse

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Pliage à la presse plieuse
Icône de la faculté
Chapitre no 3
Leçon : Pliage
Chap. préc. :Développement d'un pli
Chap. suiv. :Pliage à la plieuse universelle
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Pliage : Pliage à la presse plieuse
Pliage/Pliage à la presse plieuse
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Généralités[modifier | modifier le wikicode]

Sur ces machines, le pliage est obtenu par l'action d'un poinçon qui descend sur une tôle reposant sur un vé.
La force énergique du poinçon entraîne la tôle au fond du vé ce qui façonne le pliage.
On peut rencontrer 2 types de machines :

Presse-plieuse mécanique[modifier | modifier le wikicode]

Le coulisseau de la machine sur lequel est monté le poinçon est actionné par un système bielle manivelle et excentrique le tout entraîné par un groupe moteur électrique et réducteur.

Presse-plieuse hydraulique[modifier | modifier le wikicode]

Sur cette machine la descente du coulisseau est assurée par un, deux ou trois vérins hydrauliques.
Sur toutes ces machines, la longueur de course du coulisseau se règle facilement en fonction de la matrice ou vé, de l'épaisseur de la tôle et de l'angle de pliage.
De plus le vé et le poinçon se démontent et se remontent facilement et rapidement.

Ces machines offrent par rapport à la plieuse universelle, un travail plus rapide, plus précis, et ont des puissances très supérieures.

Description de la presse plieuse (Marque COLLY)[modifier | modifier le wikicode]

1) Le bâti avec col de cygne est en acier soudé (mécano-soudé).
Il reçoit un traitement de détention après soudage.

2) Le coulisseau est actionné par 2 vérins hydrauliques dans lesquels à l'intérieur une butée mécanique règle avec précision (2/100) la course de descente.
Ces butées sont commandées de l'extérieur par une manivelle et une transmission arbres et engrenages, en même temps un cadran nous indique la longueur de course pouvant être effectuée.
Un mécanisme de synchronisation empêche le coulisseau de descendre en biais, par l'effet d'un arbre de torsion qui,dépassé une certaine limite stoppe la machine.

3) Le tablier reçoit 2 systèmes avec cale inclinée lui permettant de régler son parallélisme avec le coulisseau à 2/100.