Planètes telluriques

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Image logo représentatif de la faculté

Planètes telluriques est une ébauche concernant la Wikiversité. Vous pouvez aider le projet Wikiversité en l'améliorant.


NB: Les liens internes sont pour l'essentiel des liens vers des pages de Wikipédia.

Définition de planètes telluriques[modifier | modifier le wikicode]

  • Accès à l'article principal, général et de synthèse ; catégorie associée (appelée « catégorie-mère »…) ;
  • Pour le Système solaire, 4 planètes telluriques : Mercure, Vénus, Terre et Mars, dont une, la Terre, accompagnée d'un "gros" satellite, la Lune.
  • La question des exoplanètes telluriques, et de la partition entre géantes gazeuses et telluriques…

Planétologie comparée de nos 4 telluriques[modifier | modifier le wikicode]

Cette comparaison se fera essentiellement sur la base de leurs caractéristiques astronomiques, grandeurs les mieux connues, ainsi que quelques caractéristiques physiques, plus ou moins bien déterminées.

Échelle des distances au Soleil[modifier | modifier le wikicode]

Distances moyennes[modifier | modifier le wikicode]

La notion de moyenne d'un paramètre physique n'est pas une simple question de calcul ; selon l'algorithme de calcul utilisé, on peut avoir un résultat sensilement différent. Par exemple, si on prend la distance au Soleil ("hélienne") en fonction du temps, ou bien en fonction de la longitude solaire[1], le résultat sera mathématiquement différent (loi des aires de Képler : la vitesse longitudinale angulaire varie comme l'inverse de la distance au Soleil, puisque la surface balayée par le rayon-vecteur est elle à taux constant). Ici, nous utiliserons la troisième loi de Képler ou loi des périodes, en prenant l'hypothèse de trajectoires circulaires. Toutefois, se pose la question de la précision de ce calcul. En effet, les périodes orbitales nous sont connues avec uen très bonne précision, meilleure que l'heure (* à vérifier *) pour les 8 planètes solaires. Ce qui par exemple pour Mars, nous donne un rayon solaire précis à ??? m près. Or Mars est non seulement une planète avec une excentricité importante, mais elle est aussi, des telluriques, celle la influencée, la plus perturbée, par les géantes gazeuses, et Jupiter largement en premier.

Distances moyennes au Soleil
Distance képlerienne Mercure Vénus Terre Mars
métriques · · · ·
en unité astronomique ("au") · · · ·
en temps-lumière · · · ·

Loi de Titius-Bode :

  • la loi
  • histoire
  • découverte de la ceinture principale
  • découverte de Neptune
  • Contrainte pour les modèles de formation ? non, car loi de gravitation (Newton) sans dimension propre, et donc invariance d'échelle, donc loi de T-B !


Ellipticité des orbites[modifier | modifier le wikicode]

L'excentricité orbitale...

Durées de révolution solaire, de leurs "années"[modifier | modifier le wikicode]

Durées de rotation, de leurs "jours"[modifier | modifier le wikicode]

Inclinaisons des axes, saisonnalités[modifier | modifier le wikicode]

Échelle des tailles[modifier | modifier le wikicode]

Densités[modifier | modifier le wikicode]

Enveloppes externes (atmosphères)[modifier | modifier le wikicode]

Champs magnétiques[modifier | modifier le wikicode]

Surfaces === reliefs, courbes hypsographiques[modifier | modifier le wikicode]

Structures internes[modifier | modifier le wikicode]

Dynamiques internes[modifier | modifier le wikicode]

Mercure[modifier | modifier le wikicode]


Vénus[modifier | modifier le wikicode]


Terre[modifier | modifier le wikicode]


Lune, "gros" satellite de la Terre[modifier | modifier le wikicode]

L'avantage de sa proximité et des missions qui y ont lieu en font le corps le mieux connu après notre Terre, même si parler de "mieux connu" ne signifie pas qu'on en sache encore bien assez.


Mars[modifier | modifier le wikicode]

  1. La longitude solaire d'un astre autour du Soleil est mesurée, dans son plan orbital de révolution circum-solaire, à partir du nœud ascendant, aussi appelé point vernal, l'un des deux points où l'orbite de l'astre traverse le plan écliptique. Cette longitude est en relation assez directe avec la saisonnalité des climats, au moins pour Terre et Mars.