Leçons de niveau 15

Photosynthèse/Introduction

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Introduction
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Photosynthèse
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Réactions photochimiques
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Photosynthèse : Introduction
Photosynthèse/Introduction
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
La feuille est l'organe spécialisé dans la photosynthèse chez les plantes vertes.

La photosynthèse est le processus bioénergétique qui permet aux plantes de synthétiser leur matière organique en exploitant l’énergie solaire. C'est la fabrication de matière carbonée organique à partir d'eau et de carbone minéral (CO2) en présence de lumière. Les besoins nutritifs de la plante sont le dioxyde de carbone de l'air, l'eau et les minéraux du sol. Les végétaux chlorophylliens sont dits autotrophes pour le carbone. Une conséquence importante est la libération de molécules de dioxygène.

La nuit, la photosynthèse est suspendue, mais la plante respire de manière continue le jour et la nuit. Sur 24 h, la production de dioxyde de carbone issue de la respiration est moins importante que celle en dioxygène issue de la photosynthèse, durant la journée. C'est ainsi que l’on peut dire que la plante produit du dioxygène. C'est normal, car tel est le bilan durant toute sa croissance, produisant sa propre substance en rejetant de l'oxygène. La photosynthèse peut se faire dans les plantes, les algues et les bactéries (chez les cyanobactéries), et certains protistes.

La photosynthèse utilise donc l'énergie lumineuse (d'origine solaire ou artificielle), pour fabriquer du sucre (glucose). Ce processus est représenté par l'équation suivante :

6
Début d’une formule chimique
CO2
Fin d’une formule chimique
+ 12
Début d’une formule chimique
H2O
Fin d’une formule chimique
+ lumière
Début d’une formule chimique
C6H12O6
Fin d’une formule chimique
+ 6
Début d’une formule chimique
O2
Fin d’une formule chimique
+ 6
Début d’une formule chimique
H2O
Fin d’une formule chimique
.

On rencontre également souvent, cette équation sous la forme d'un simple bilan de matière, ce qui masque le fait que les atomes du dioxygène produit ne proviennent que de l'eau :

6
Début d’une formule chimique
CO2
Fin d’une formule chimique
+ 6
Début d’une formule chimique
H2O
Fin d’une formule chimique
+ lumière
Début d’une formule chimique
C6H12O6
Fin d’une formule chimique
+ 6
Début d’une formule chimique
O2
Fin d’une formule chimique
Chloroplastes dans des cellules végétales de Plagiomnium observées au microscope optique

L'ensemble des phases de la photosynthèse se situe dans un organite spécifique : le chloroplaste. Cet organite présente de très riches structures membranaires dans lesquelles se trouvent plusieurs types de protéines. Parmi celles-ci, les antennes fixent une grande quantité de pigments dont les plus connus sont les chlorophylles. Ces antennes augmentent la section efficace de capture de l'énergie lumineuse et permettent d'alimenter le flux d'énergie transitant jusqu'à d'autres protéines membranaires : les centres réactionnels qui transforment l'énergie lumineuse en énergie chimique. L'ensemble des antennes collectrices et des centres réactionnels est appelé « photosystème ». Les photosystèmes interviennent dans la première phase de la photosynthèse en capturant les premiers électrons initiant la réaction photochimique. Les pigments (par exemple : chlorophylle a, b et caroténoïdes) contenus dans les antennes présentent différents spectres d'absorption.

Si la photosynthèse peut s'étudier de manière globale avec :

6
Début d’une formule chimique
CO2
Fin d’une formule chimique
+ 12
Début d’une formule chimique
H2O
Fin d’une formule chimique
+ lumière
Début d’une formule chimique
C6H12O6
Fin d’une formule chimique
+ 6
Début d’une formule chimique
O2
Fin d’une formule chimique
+ 6
Début d’une formule chimique
H2O
Fin d’une formule chimique
.

Ce processus se déroule en réalité en deux phases bien distinctes :

  • 1) Les réactions photochimiques, appelées communément « phase claire », qui peuvent se résumer ainsi :
12
Début d’une formule chimique
H2O
Fin d’une formule chimique
+ lumière 6
Début d’une formule chimique
O2
Fin d’une formule chimique
+ énergie chimique (24 Hydrogènes) .
  • 2) Le cycle de Calvin, appelé aussi phase de fixation du carbone, ou phase non-photochimique , ou encore improprement appelé « phase sombre » :
6
Début d’une formule chimique
CO2
Fin d’une formule chimique
+ énergie chimique (24 Hydrogènes)
Début d’une formule chimique
C6H12O6
Fin d’une formule chimique
+ 6
Début d’une formule chimique
H2O
Fin d’une formule chimique

ce qui est noté « énergie chimique » correspond à 12 molécules de NADPH + H+ et de l'ATP. On aura remarqué que la 2e phase utilise l'énergie chimique fournie par la 1re phase photochimique. La 2e phase dépend aussi de la lumière, mais indirectement. C'est pourquoi l’expression « phase sombre » souvent utilisée dans le passé, est en fait inappropriée.