Leçons de niveau avancé

Permis cariste/Généralités

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Généralités
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Permis cariste
Retour auSommaire/
Chap. suiv. :Principe physique
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Permis cariste : Généralités
Permis cariste/Généralités
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

La conduite d'un chariot élévateur nécessite des connaissances particulière au niveau de la sécurité et c’est donc un engin de manutention destiné au transfert de charges dans les usines ou les entrepôts de stockage. Ses domaines d'activité sont principalement la reprise des produits finis des chaînes de fabrication vers les lieux de stockage, le chargement ou déchargement des moyens de transport tel les wagons ou camions, l'aide au chargement ou déchargement dans les cales des navires, mais sa grande souplesse lui permet beaucoup d'usages.

Déchargement d'une palette de manutention avec un chariot élévateur

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Les premières versions ont été des chariots à fourches fabriqués en 1917 par l’industriel anglais installé aux États-Unis, Eugene Clark, et Fenwick qui fut le premier à construire de telles machines en France. La rationalisation du métier et les enjeux économiques associés qui impliquent aujourd’hui l’utilisation de noms descriptifs précis correspondant à chaque application de la grande famille des chariots élévateurs. Même si Clark a été l'un des premiers à fabriquer des chariots élévateurs, Yale et Ransones ont aussi fabriqué dès 1917 et 1920 des matériels. Il existe au Royaume-Uni un musée du chariot élévateur où des passionnés reconstruisent des machines anciennes.

Le chariot élévateur est conçu essentiellement pour le déplacement de palette de manutention. Il existe toute une variété de modèles pouvant transporter des charges légères (cartons, bacs, bobines) en préparation de commandes avec des roll containers mais aussi de 700 kg à 1,6 tonne (palettes) à plus de 40 tonnes (conteneurs), et pouvant gerber sur des hauteurs considérables (plus de 11 mètres). Il est équipé en majorité de deux bras de fourches, mais il peut être aussi doté d'un équipement, parmi une variété adaptée à la charge à manutentionner : pinces hydrauliques pour la prise de bobines ou de rouleaux de papier, palonniers à conteneurs, pieux horizontaux (éperon) pour les pièces cylindriques à axe évidé, pinces pour appareils électroménagers, à chaque charge son système de préhension.

Ces matériels fonctionnent généralement avec des moteurs thermiques alimentés au gaz ou au gasoil. Les contraintes d'environnement entraînent l'usage de matériel à moteurs électriques avec une alimentation par batterie d'accumulateurs permettant en particulier un usage dans le secteur agroalimentaire ou la pharmacie), ou bien encore de technologies hybrides comme le RX70 de STILL premier chariot au monde couplant en série un moteur thermique et une génératrice qui conduit le courant à deux moteurs électriques permettant une consommation de moins de 2 Litres par heure.