Leçons de niveau intermédiaire

Permis automobile/Généralités

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Généralités
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Permis automobile
Retour auSommaire/
Chap. suiv. :Tableau de bord
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Permis automobile : Généralités
Permis automobile/Généralités
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
Un test de conduite en Allemagne.
Voiture d'auto-école à Strasbourg.

La conduite automobile est une activité sensori-motrice consistant à faire fonctionner une automobile et à se déplacer avec elle. Elle peut être également définie comme une activité collective dans un espace social. Elle est soumise à des règles : le code de la route et celles du savoir-vivre et savoir-être. Elle nécessite des savoirs et des savoir-faire (interprétations, techniques et manipulations) par une formation théorique et pratique et des apprentissages qui permettent de se protéger des dangers de la circulation et de tenir compte des autres usagers de l'espace routier, (des piétons et des cyclistes) et en vue de passer l'examen pratique, et sur les routes ouvertes à la circulation, qui est relative à divers véhicules routiers, elle est donc subordonnée à l'obtention d'un permis de conduire.

Description[modifier | modifier le wikicode]

La conduite automobile est généralement interdite aux personnes trop jeunes et par ailleurs soumise à l'obligation d'obtenir au préalable un permis de conduire correspondant au véhicule utilisé. Un accident de la route peut être la conséquence d'une mauvaise conduite. Aussi la conduite automobile est soumise à une obligation d'assurance.

L'activité de conduite automobile est considérée comme un travail. Conduire, c’est utiliser PPDA (sigle mnémotechnique) :

  • P → Percevoir : Savoir trier, savoir où regarder quand on circule
  • P → Prévoir : Faire des hypothèses sur ce qui peut se passer, par rapport à ce que l’on a perçu
  • D → Décider : Déterminer l’hypothèse la plus probable, se préparer à agir (anticiper) face à ce que l’on a prévu
  • A → Agir : Faire les gestes correspondant à la décision.

À chaque période de conduite, le conducteur effectue ces tâches.

Le cycle PPDA n’est pas forcément répété à chaque fois, si la décision n'implique pas d'action, le cycle est alors réduit (PPD puis PPD puis PPD… puis PPDA). Cette perception plus poussée va permettre d'émettre d'autres hypothèses en cherchant d'autres informations amenant à décider d’agir (à bon escient). Dans la perception active, il y a déjà de l’analyse :

  • la perception est guidée par les hypothèses ;
  • la prise de décision implique une recherche d’information complémentaire.

Équipement[modifier | modifier le wikicode]

Pour la formation théorique visant à l'obtention de l'examen du code de la route, la formation se fait le plus souvent grâce à des DVD ou des CD-ROM et des boîtiers de réponse semblables à ceux de l'examen. L'examen se déroule dans une salle avec plusieurs autres candidats, il faut répondre via un boitier à 40 questions. Pour réussir il suffit de faire au maximum 5 fautes.

La formation pratique est assurée sur un véhicule dont le poids total autorisé en charge n'excède pas 3 500 kg, dans lequel les commandes sont dédoublées (double-pédalage par exemple) afin de permettre au formateur de rectifier une éventuelle erreur dangereuse de l'élève ou d'effectuer une démonstration de manœuvre par exemple.

L'apprentissage anticipé de la conduite, permet à l'élève d'apprendre la conduite d'un véhicule en situation réelle, en parallèle de sa formation traditionnelle. Pour cela, l'élève doit être âgé d'au moins 16 ans et l'accompagnateur doit être titulaire du permis de conduire approprié avec trois ans d'expérience. Il faut également souscrire une extension d'assurance (gratuite) pour le véhicule choisi et ce pour pouvoir présenter au forces de l’ordre les documents adéquat. Dans un premier temps l’élève devra obtenir son code puis faire 20 heures minimum dans une auto école. Lorsque le moniteur l'estime capable de conduire avec un accompagnateur, il lui signe une autorisation. L'élève devra faire 3 000 km minimum et assister à 2 rendez-vous pédagogiques avec son accompagnateur. Enfin il pourra se présenter a l'examen du permis de conduire avec beaucoup plus d’expérience qu'un candidat n'ayant pas suivi cet apprentissage.

Épreuves[modifier | modifier le wikicode]

  • Code de la route : Réussir l'examen théorique pour aller sur la route.
  • Vérification avant le départ sur le véhicule (documents, état mécanique, niveaux, tableau de bord, lumières des phares, Plaque d'immatriculation,)
  • Maniabilité : Effectuer une marche arrière et une manœuvre de stationnement.
  • Conduite sur route : Vérifier si le candidat est capable de conduire une automobile dans le respect du code de la route et en respectant les autres usagers (en ville, rase campagne et autoroute le cas échéant...) et dont la durée est fixée à 35 minutes.

Canada[modifier | modifier le wikicode]

Au Canada, le cours de conduite est obligatoire pour obtenir certaines classes de permis de conduire, et de réussir un test d’aptitude en se présentant à l’un des établissements accrédité. Au Québec et en Ontario, il est aussi possible de prendre un cours de conduite pour réduire la période d'attente pour obtenir un permis de conduire probatoire. Ceux qui prennent ce cours peuvent attendre seulement huit mois au lieu de douze pour obtenir le permis probatoire. Le programme comprend 24 heures de cours théorique et 15 heures de cours de conduite pratique.

France[modifier | modifier le wikicode]

  • B : Véhicules à quatre roues toutes cylindrées.
  • Le permis de conduire de la catégorie E(B) autorise la conduite des ensembles des véhicules dont le poids total de PTAC dépasse 3 500 kg (une voiture de la catégorie B, attelé d'une remorque ou d'une caravane).
  • Être titulaire du permis B au préalable, mais le permis E(B), ne peut être l’objet d'un apprentissage en conduite accompagnée.
  • Maniabilité : Effectuer une marche arrière avec l’ensemble des véhicules sur un parcours sinueux entre des piquets. Si un piquet est touché ou s'il y a sortie de piste, le candidat est ajourné des épreuves hors circulation et ne pourra pas passer l'épreuve de conduite sur route.