Leçons de niveau 18

Pathologique 3/Opératif

Une page de Wikiversité.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Opératif
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Pathologique 3
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Historique
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Pathologique 3 : Opératif
Pathologique 3/Opératif
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

FONCTION PATHOLOGIQUE 3[modifier | modifier le wikicode]

Pouvoir opératif de 3/[modifier | modifier le wikicode]

    3/ produit des émotions, des p3. Un p3 conserve la qualité propre de 3 qui possède un potentiel de mise en mouvement, tout comme une image consciente conserve la qualité propre de la conscience. Une émotion a besoin d’être structurée par une valeur logique propre à 3, son cp2(3), au minimum une combinaison de deux concepts telle que : positif ou négatif, actif ou passif, sinon elle resterait vide de sens, chaotique, elle ne peut exister sous cette forme indéterminée. La puissance d’une émotion réside dans la quantité d’énergie qui lui est associée kp8. 3 peut la projeter en conscience et l’associer à d’autres produits px. Le pouvoir opératif / de 3 est à la fois intégratif et associatif.
    3/cp2(3) et kp8 => p3.kp8,3/p3.kp8 et px => p3.kp8.px soit : p3p8px. Le langage commun qualifie les p3 et p3px d’émotions ou de sentiments d’une façon peu rigoureuse, mais le sens des p3 peut déborder ce cadre sémantique. 3 n’est pas une fonction volontaire, elle ne décide pas, son mécanisme est automatique.