Leçons de niveau intermédiaire

Panthéon nordique/Légendes les concernant

From Wikiversité
Jump to navigation Jump to search
Début de la boite de navigation du chapitre
Légendes les concernant
Icône de la faculté
Chapitre no 3
Leçon : Panthéon nordique
Chap. préc. :Amour
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Panthéon nordique : Légendes les concernant
Panthéon nordique/Légendes les concernant
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Thor participa activement à plusieurs récits légendaires

Thor est allé tout autour de la terre avec son étonnant attelage composé d’une carriole trainée par deux boucs répondant au nom de Tanngrisnir, celui qui grince des dents, et Tanngnjóstr, celui qui a des dents clairsemées.

Ces boucs avaient la possibilité de se régénérer après avoir été tués. Il suffisait de rassembler leurs os intacts dans leur peau et de passer Mjöllnir par dessus. Accompagné de Loki, Thor s’arrêta chez une famille de paysans et le soir venu , Thor prit ses boucs et les abattit tous les deux, puis ils furent écorchés et mis à bouillir dans une marmite. Quand tout fut cuit, Thor et Loki s'assirent pour souper, et Thor invita le paysan, sa femme, son fils Thialfi ou Thidlfi ou Thjelvar (Fouineur), et sa fille Roskva (Alerte), à partager ce repas. Thor alors mit les peaux des boucs à quelque distance du feu et dit à ses hôtes de jeter tous les os dessus. Le repas fut très agréable mais Thialfi prit l'os de la cuisse d'un des boucs et le perça avec le couteau, pour récupérer la moelle. Thor passa une excellente nuit et à l’aube, il se leva, s'habilla puis il prit son marteau Mjöllnir, le souleva en l'air et consacra les peaux des boucs. Aussitôt ceux-ci se levèrent ; mais l'un des deux boitait de la patte arrière. Thor s'en aperçut et déclara que le paysan ou quelqu’un de sa maison n’avait pris assez de précaution avec les os de ce bouc : il était évident que l'os de la cuisse avait été brisé. Inutile de dire combien le paysan était effrayé, lorsqu’il vit Thor froncer ses sourcils, et il pensa , en voyant ses yeux, qu’il allait être foudroyé sur place, rien que par son regard. Thor serrait si fortement le manche du marteau, que ses phalanges en blanchirent. Le paysan, comme on pouvait s'y attendre, fit tant que tous ceux de sa maison se lamentèrent, demandèrent d’être épargnés et offrirent, comme indemnité, tout ce qu’ils possédaient. Quand Thor vit leur frayeur, sa colère s'apaisa; et à titre de dédommagements, il exigea que leurs deux enfants, Thialfi et Roskva soient désormais ses serviteurs-liges et tous deux le suivent depuis continuellement.

Thor sera vaincu lors du crépuscule des dieux. Il le sait. Il s'entre-tuera avec le serpent du Midgard. Il était le dieu le plus adoré par les hommes à qui il assurait la fertilité. Il aurait pu le tuer une fois. Alors qu’il était dans une barque, il lança un grappin dans l'eau avec une tête de bœuf comme appât. Le serpent du Migard mordit à "l'hameçon" et Thor commença à le hisser, mais avant qu’il ait pu finir, son accompagnateur, un Géant du givre, pris peur et coupa la ligne alors que Thor s'apprêtait à le tuer d'un coup de Miolnir. Le serpent plongea aussitôt dans la mer. Les textes disent que Thor ne le reverra plus jamais avant le crépuscule des dieux.

Un matin en s'éveillant, Thor s'aperçoit que son marteau a disparu. troublé, il va prendre conseil au près de Loki. "Le marteau précieux, dit Loki a sans doute été ravi par quelque géant". Et il s'offre lui-même de chercher le marteau. Pour la recherche du marteau, il emprunte à la déesse Freyja son vêtement magique à plumes, qui permet de traverser les airs et gagne à tire d'ailes le séjour des géants. Il y rencontre bientôt le géant Thyrm, l'interroge et apprend que c’est lui le ravisseur. Le marteau a été caché sous terre à huit brassées de profondeur : Thyrm ne consentira à rendre le marteau que si l’on lui donne la main de Freyja. Cette réponse rapportée aux dieux, les jette dans la consternation ; ils se réunissent, délibèrent, mais ne trouvent pas de solution. Il se résigne donc à prier Freyja d'accepter le marché qu'on lui propose. Mais Freyja s'y refuse, indignée; elle ressent un si grand courroux que les veines de son cou se gonflent jusqu'à faire éclater son beau collier d'or qui roule à terre. Dans leur embarras, les Ases se résolvent alors à un stratagème : on revêtira Thor lui-même d'habits de femme, on lui passera au cou le collier de Freyja et on le recouvrira d'un voile de mariée.


Après quelques hésitations, Thor finit par se prêter à cette mascarade. Vêtu en femme, il se rend au pays de Thyrm ; Loki l'accompagne, déguisé en servante. Les deux Ases reçoivent chez le géant un accueil magnifique. Dès le premier soir, Thyrm fait préparer le festin des noces. La supposée fiancée fait paraître un appétit prodigieux : à elle seule, elle a dévoré tout ce qu'on avait réservé aux femmes du Palais, c'est-à-dire un bœuf entier, huit saumons, de nombreuses épices ; elle boit par surcroît trois tonneaux d'hydromel. Le géant s'étonne grandement d'une telle voracité. Mais Loki n'est point embarrassé de lui donner une explication : pendant huit jour entiers, dit-il, Freyja n'a rien voulu manger ni boire, tant était violente la nostalgie qui la poussait vers le pays des géants. Thyrm, rasséréné et plus épris que jamais, veut embrasser la future mariée ; mais quand il lève le voile qui couvre le visage de la déesse, il ressent un tel effroi à voir les éclairs qui jaillissent de ses yeux qu’il fait un bond en arrière. Loki l'apaise encore; pendant les huit dernières nuits, déclare-t-il, Freyja n'a pas dormi, tant elle était agitée du désir de partir pour le pays des géants ; et c’est pourquoi ses yeux jettent un tel feu. À ce moment, désireux de donner à son union avec Freyja la consécration rituelle, Thyrm envoie chercher le marteau Mjornir et ordonne que, selon la coutume, on le pose sur les genoux de la fiancée. Le cœur de Thor rit dans sa poitrine. D'une main vigoureuse, le dieu saisit l'arme et la brandissant joyeusement, abat Thyrm et toute sa suite de géants. Puis, satisfait et calme, il retourne chez les Ases.