Leçons de niveau 15

Notions de base en finance/Politique de Dividende

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Politique de Dividende
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Notions de base en finance
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Politique d’investissement
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Notions de base en finance : Politique de Dividende
Notions de base en finance/Politique de Dividende
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
  • Dividende extraordinaire

Le versement est intéressant s'il n'y a aucun projet qui a une rentabilité supérieure au coût du capital.


  • Rachat d'action

- Avantages: C'est intéressant au niveau fiscal, seul les institutions vendent les actions. Pour les privés, une distribution des réserves amènent des désavantages Le dividende est vu comme un engagement envers l'actionnaire, la société serait donc obligée de maintenir un tel niveau de dividende dans le futur, le rachat d'action évite ce problème.

- A quoi faut-il faire attention? L'argent servant au rachat était-il placé? À quel rendement? Si oui, en tenir compte lors du calcul du BPA: déduire le manque à gagner sur les intérêts (tenir compte de la fiscalité.) BN sans rachat d'action ./. manque à gagner sur intérêt = Bénéfice net après achat - Conséquences sur le cours de l'action? Augmentation car BPA augmente MAIS, le risque augmente aussi dû au taux de financement par fonds propre plus bas, ce qui devrait faire augmenter le coût du capital, => augmentation PER

- Des actionnaires privés devraient ils en profiter? Non, le gain serait imposable


  • Réduction de la valeur nominale

- Avantages:

Pour les actionnaires privés ce serait très intéressant d'un point de vue fiscal. Pour les autres actionnaires ça ne représente pas un désavantage par rapport aux autres possibilités.

- Inconvénients:

La réduction de la valeur nominale coûte (réduction du capital, cher) La réduction est limitée au nominal des actions


- Price EBIT ratio - Price EBITDA ratio - Price cash flow ratio - Price book ratio - Price sales ratio


  • Impact de l’annonce d’une distribution de dividende sur le cours de bourse :

Peut entraîner une baisse si :

 Les actionnaires ne veulent pas de dividende, ils revendent donc leurs actions  En payant un dividende l’entreprise signale à ses actionnaires qu’elle a moins besoin de capital  parfois il est plus intéressant au niveau fiscal de réaliser un gain en capital plutôt que d’augmenter ses revenus.

Peut entraîner une hausse si :

 c’est un signal d’important cash flow à l’avenir.  des actionnaires qui veulent recevoir des dividendes achètent donc l’action de l’entreprise  parfois il est plus intéressant au niveau fiscal d’augmenter son revenu plutôt que de réaliser un gain en capital.

Dans des conditions parfaites de marché :

 le cours de l’action EX DIVIDEND baisse du montant du dividende. En effet une partie de la valeur de l’entreprise est sortie au profit des actionnaires.  cependant avec l’aspect fiscal la diminution peut être légèrement inférieure. Cf Elton et Gruber.


  • Intérêt de la distribution de dividende :

 diminution de l’incertitude des actionnaires.  pas de cout de transaction par rapport au dividende synthétique qui consisterait à vendre l’action.  quand les actionnaires ont besoin de revenus.


  • Coûts d’agence :

Les différentes parties prenantes d’une entreprise n’ont pas toutes les mêmes intérêts, ces divergences d’intérêts entraînent des couts que nous appelleront les couts d’agences.

Avec des créanciers:

 Pour eux la distribution de dividende est négative car elle diminue la capacité de l’entreprise à honorer ses dettes.  Ainsi, ils peuvent se protéger en mettant des covenants ou alors en augmentant les taux de crédit acr pour eux le prêt est plus risqué.

Avec l’actionnaire :

 les couts d’agence baissent car il y a moins de cash disponible pour des dépenses non nécessaires, et c’est donc un moyen d’éviter de gaspiller des fonds.


  • Réduction de capital ou versement d’un dividende :

Avantages :

 Restitution du capital pas nécessaire aux actionnaires  Amélioration de la rentabilité à travers la réduction de moyens liquides pas trop rentables  Augmentation de l’effet de levier, modification de la structure de capital  Signal au marché que les actions sont sous-évaluées