Leçons de niveau 14

Notions de base d'optique géométrique/Les principes

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Les principes
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Notions de base d'optique géométrique
Chap. préc. :Définir la "Lumière"
Chap. suiv. :Lois de Snell-Descartes
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Notions de base d'optique géométrique : Les principes
Notions de base d'optique géométrique/Les principes
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.


D'après les observations des physiciens, des principes empiriques ont été formulés afin qu’il soit possible de déterminer les trajets des rayons lumineux.

Début d’un principe


Fin du principe


Début d’un principe


Fin du principe


Ce dernier principe est très important car il nous permettra de connaître le trajet de tout rayon lumineux une fois connues les propriétés du milieu dans lequel il se propage.

On peut procéder de la manière suivante : pour deux points fixes A et B, on détermine le chemin optique parcouru par un rayon lumineux le long d’un trajet quelconque reliant ces deux points, en fonction d’un paramètre : par exemple la position d’un point intermédiaire sur le trajet. On calcule ensuite la dérivée de ce chemin optique par rapport à ce paramètre. Le principe de Fermat impose à la trajectoire réelle d’avoir cette dérivée nulle. Dans notre exemple on en déduit alors les positions possibles des points intermédiaires et donc les seuls trajets possibles pour le rayon.

Notons que le principe de Fermat, s'il mène dans la majorité des cas au chemin optique le plus court (solution intuitive), n'exclut pas comme solution à certains problèmes un chemin optique maximal (cas des réflexions sur des miroirs à concavité plus grande que l'ellipsoïde).

Le principe de Fermat est un principe variationnel que l’on retrouve en Mécanique sous la forme du principe de Maupertuis (ou principe d'Euler-Lagrange).

Début de l'exemple


Fin de l'exemple


Nous allons utiliser le principe de Fermat dans le chapitre suivant pour démontrer des lois importantes en optique géométrique.