Leçons de niveau 13

Nazisme et fascisme/Origines du nazisme et du fascisme

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Origines du nazisme et du fascisme
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Nazisme et fascisme
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Caractéristiques des deux régimes
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Nazisme et fascisme : Origines du nazisme et du fascisme
Nazisme et fascisme/Origines du nazisme et du fascisme
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Les origines du nazisme et du fascisme[modifier | modifier le wikicode]

Le fascisme et le nazisme sont des formes de dictatures qui ont été très présentes avant et pendant la 2e guerre mondiale, et que l’on peut encore identifier à certains régimes de nos jours. Leurs origines remontent à l'entre-deux-guerres, à une époque où l'Europe était dévastée par les ravages faits par la première guerre mondiale.

Le nazisme et le fascisme sont des idéologies plutôt semblables mais qui ont des origines bien différentes, et qui ont évolué de façon différente avant de converger vers 1935.

Les origines du fascisme[modifier | modifier le wikicode]

Le fascisme est né en Italie après la guerre des frustrations italiennes après que les Alliés les ont trahis en leur accordant très peu de territoire, malgré le fait qu’ils faisaient partie des gagnants. C'était aussi une manière de contrer le communisme en plein expansion en Europe. Le mot vient de l'Italien « faisceaux de combat » qui sont un assemblage de verges liées autour d'une hache dans la Rome antique créées en 1919. Ils symbolisaient l'union et l'autorité. Mussolini reprit ce terme pour désigner son pouvoir politique.

Les origines du nazisme[modifier | modifier le wikicode]

Le nazisme est une idéologie socialiste nationaliste (national-socialism) d'extrême droite qui s'est développée d’abord en Allemagne, puis s'est étendue aux divers pays soumis par l'Allemagne lors de la guerre. Ses origines viennent surtout de la frustration des Allemands d’avoir perdu la Première Guerre Mondiale, et d’en plus avoir été humilié par la perte d'une bonne partie de leur territoire, sans parler des limitations et des dettes de guerres qui leur étaient imposées par le Traité de Versailles. Au départ, ce mouvement était rival de celui communiste de la Russie. Il l'est resté, même si les deux pays se sont alliés par un traité de non agression avant de s'affronter, la bataille de Stalingrad constituant le grand tournant de la seconde guerre mondiale.