Leçons de niveau 11

Nature du vivant/Exercices/La composition chimique des êtres vivants

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La composition chimique des êtres vivants
Image logo représentative de la faculté
Exercices no1
Leçon : Nature du vivant

Exercices de niveau 11.


Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Exercice : La composition chimique des êtres vivants
Nature du vivant/Exercices/La composition chimique des êtres vivants
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.




À Vostok, sous 3 768 mètres de glace, des images satellitales ont révélé l'existence d'un lac d'eau liquide, qui suscite l'intérêt des scientifiques : il pourrait contenir des formes de vie inconnues à ce jour. Les conditions qui y règnent sont extrêmes : froid, infime teneur en nutriments… En 2013, les chercheurs ont prévlevés des échantillons de l’eau du lac, congelée au contact de son plafond de glace.

Problématique

À partir de l'étude des documents, déterminer la présence ou non de vie dans le lac de Vostok, en déduire la composition chimique des êtres vivants sur Terre.

Documents[modifier | modifier le wikicode]

Doc. no 1 : Structure et composition chimique d'une molécule détectée dans la glace du lac Vostok

Les atomes d'hydrogène ne sont pas représentés. L'analyse chimique de la glace du lac Vostok a révélé la présence de plus de 3 500 molécules différentes, appelées acides nucléiques. Ces molécules sont constituées de 20 000 atomes en moyenne.

Annexe du doc. no 1
Composition atomique de l'échantillon (en %)
Carbone (C) Hydrogène (H) Oxygène (O) Azote (N) Phosphore (P)
30 37 18 12 3
Doc. no 2 : Composition en éléments chimiques principaux et teneur en eau de différents objets

La proposition des différents éléments chimiques a été étudiée sur la matière sèche, c'est-à-dire débarrassée de son eau. Les chiffres indiqués correspondent à des pourcentages en masse.

Annexe du doc. no 2
Terre Atmosphère Calcaire Salmonelle (bacterie) Humain Blé
Fer (Fe) 35 Azote (N) 78 Oxygène (O) 59 Carbone (C) 50 Oxygène (O) 65 Oxygène (O) 64
Oxygène (O) 30 Oxygène (O) 21 Calcium (Ca) 16 Oxygène (O) 20 Carbone (C) 18 Carbone (C) 24
Silicium (Si) 15 Argon (Ar) 1 Carbone (C) 16 Azote (N) 14 Hydrogène (H) 10 Hydrogène (H) 9
Magnésium (Mg) 13 Carbone (C) < 1 Silicium (Si) 4 Hydrogène (H) 8 Azote (N) 3 Azote (N) < 1
Nickel (Ni) 2 Hydrogène (H) < 1 Magnésium (Mg) 1 Phosphore (P) 3 Calcium (Ca) 2 Silicium (Si) < 1
Autres : hydrogène (H), phosphore (P), sodium (Na), … < 1 Autres : néon (Ne), hélium (He), krypton (Kr) < 1 Autres : fer (Fe), potassium (K), aluminium (Al) < 1 Soufre (S) < 1 Phosphore (P) < 1 Phospohre (P) < 1
Teneur en eau 0,04 Teneur en eau < 5 Teneur en eau < 5 Teneur en eau 70 Teneur en eau 60 Teneur en eau 79
Doc. no 3 : Qu'est-ce qu'une molécule organique ?

Le monde vivant compte une immense diversité de molécules différentes construites à partir d'un très petit nombre d'éléments chimiques disponibles sur le globe terrestre. Ces molécules partagent des caractéristiques communes et sont appelées « molécules organiques ». Elles peuvent aussi se trouver dans des objets inertes (météorites par exemple), mais, d'une part, elles y sont en très petite quantité et, d'autre part, elles y sont de petite taille (une dizaine ou quelques dizaines d'atomes au plus). Seuls les êtres vivants peuvent construire des molécules organiques de très grande taille. Ces molécules sont qualifiées de « macromolécules ».