Leçons de niveau 11

Modification physiologique au cours de l'effort/Les besoins énergétiques du muscle

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Les besoins énergétiques du muscle
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Modification physiologique au cours de l'effort
Retour auSommaire
Chap. suiv. :L’apport de nutriments et de dioxygène aux muscles
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Modification physiologique au cours de l'effort : Les besoins énergétiques du muscle
Modification physiologique au cours de l'effort/Les besoins énergétiques du muscle
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

La respiration : source d’énergie pour les muscles[modifier | modifier le wikicode]

Une exercice physique implique un travail musculaire. Le muscle va avoir besoin d’un apport d’énergie supplémentaire fourni par la respiration cellulaire. En effet au cours d’une exercice physique, plus la puissance du travail musculaire développée est importante, plus la quantité de dioxygène consommée est grande.

Cette augmentation de consommation de dioxygène a une limite, on parle de « VO2max ». Elle s’exprime en millilitre par kilogramme par minute et traduit l’effort physique limite que peut fournir l’organisme. Elle varie d’un individu à l’autre, notamment selon l’âge, le sexe et l’entraînement.

La consommation de nutriments au cours de l’effort[modifier | modifier le wikicode]

Plus l’effort est intense, plus la quantité de nutriments consommée est importante.

Les glucides (stockés dans la foie et les muscles) et les lipides énergétiques pour l’organisme.

Les apports énergétiques fournis par l’alimentation doivent permettent de compenser les dépenses énergétiques liées au fonctionnement non dépensée sous forme de graisses et tend vers l’obésité (conséquence d’un bilan énergétique positif).

Les pratiques raisonnée de l’activité physique peut ainsi aider à réaliser un équilibre entre les apports et les dépenses énergétiques.

On peut calculer la consommation en dioxygène d'un individu que l'on nomme VO2 et qui est exprimé en millitres par minute. Elle correspond au volume de dioxygène consommé par minute.

Si l'organisme fait un effort prolongé de forte puissance, sa consommation de dioxygène augmente d'abord proportionnellement à la puissance de l’effort. Ensuite elle stagne même si le sujet continue d'augmenter la puissance de son exercice. Cette valeur définit la consommation maximale de dioxygène, ou VO2max.