Modèle:Prononciation des phonèmes de consonnes lettones

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ce modèle présente la prononciation des phonèmes de consonnes lettones.
Vous pouvez le placer dans un article, généralement à la fin, en indiquant : {{Prononciation des phonèmes de consonnes lettones}}

Rendu dans les articles :[modifier le wikicode]

Prononciation des phonèmes de consonnes lettones
API Lettre de l'alphabet Exemple en letton (traduction) Phonétique de l'exemple Correspondance en français Notes
[m] m maize (pain) [ˈmai.ze] moto Se prononce comme en français.
[n] n diena (jour) [ˈdie.na] nature Se prononce comme en français.
[ɲ] ņ ņemt (prendre) [ˈɲæmt] oignon [n] palatalisé. Son approchant la combinaison d'un n et d'un y.
[ŋ] n banka (banque) [ˈbaŋ.ka] parking Allophone : rencontré dans certains mots étrangers où un n précède un k ou un g.
[p] p pasaule (monde) [ˈpa.sau.le] pomme [p] non aspiré. Lorsqu’il se trouve entre deux voyelles courtes, il tend à être allongé jusqu'à avoir une longueur double : upe (rivière) = [ˈu.pːe].
[b] b būt (verbe être) [ˈbu:t] ballon Se prononce comme en français.
[t] t tēvs (père) [ˈtɛ:us] table [t] non aspiré. Lorsqu’il se trouve entre deux voyelles courtes, il tend à être allongé jusqu'à avoir une longueur double : bite (abeille) = [ˈbi.tːe].
[] ķ kaķis (chat) [ˈka.tʲis] il tient [t] palatalisé. Son approchant la combinaison d'un t et d'un y.
[d] d dot (donner) [ˈduot] dent Se prononce comme en français.
[] ģ ģimene (famille) [ˈdʲi.me.ne] diable [d] palatalisé. Son approchant la combinaison d'un d et d'un y.
[k] k kurpe (chaussure) [ˈkur.pe] koala Se prononce comme en français. [k] non aspiré. Lorsqu’il se trouve entre deux voyelles courtes, il tend à être allongé jusqu'à avoir une longueur double : aka (puits) = [ˈa.kːa].
[ɡ] g govs (vache) [ˈɡuous] gare Se prononce en français comme un g ou un gu lorsqu’il est suivi de e ou i.
[t͡s] c cis (ours) [ˈla:.t͡sis] tsar Équivalent à la sonorité québécoise du t lorsqu’il est situé devant une voyelle fermée antérieure ([i] ou [y]), exemple : petit se prononçant [pə.ˈt͡si] au lieu de [pə.ˈti].
[d͡z] dz dzu (s'il-vous-plaît) [ˈlu:.d͡zu] pizza
(prononcé "à la française")
Équivalent à la sonorité québécoise du d lorsqu’il est situé devant une voyelle fermée antérieure ([i] ou [y]), exemple : samedi se prononçant [sa.mˈd͡zi] au lieu de [sa.mə.ˈdi].
[t͡ʃ] č četri (quatre) [ˈt͡ʃe.tri] tchèque Le français ne possède pas spécifiquement le [t͡ʃ], sauf dans les mots d'origine étrangères où il s'écrit alors généralement tch.
[d͡ʒ] buets (budget) [ˈbu.d͡ʒɛ.ts] Djibouti Le français ne possède pas spécifiquement le [d͡ʒ], sauf dans les mots d'origine étrangères, il s'écrit alors généralement dj.
[f] f fabrika (usine) [ˈfa.bri.ka] feuille Se prononce comme en français.
[v] v virtene (corde) [ˈvir.te.ne] venir Se prononce comme en français.
[s] s sapnis (rêve) [ˈsa.pnis] soleil Se prononce comme en français.
[z] z nazis (couteau) [ˈna.zis] zèbre Se prononce comme en français.
[ʃ] š šeit (ici) [ˈʃeit] chat Se prononce en français comme un ch.
[ʒ] ž žirafe (girafe) [ˈʒi.ra.fe] journal Se prononce en français comme un j ou comme un g (non suivi d'un u).
[x] h tehnika (technique) [ˈtɛx.ni.ka] --- Phonème inexistant en français. Equivalent au ch allemand (Woche - semaine) ou g/ch néerlandais (acht - huit). Ressemble également au loch écossais.
[j] j jā (oui) [ˈja:] yeux Se prononce en français comme un y (généralement dans des emprunts) ou comme le digramme ll lorsque celui-ci suit un i (exemple : mouiller).
[r] r roka (main) [ˈruo.ka] --- Phonème inexistant en français. Il s'agit d'un r roulé dont l'articulation apico-alvéolaire a 2-3 vibrations.
[l] l ola (œuf) [ˈuo.la] lune Se prononce comme en français.
[ʎ] ļ rotaļa (jeu) [ˈruo.ta.ʎa] --- Phonème inexistant en français. [l] palatalisé. Son approchant la combinaison d'un l et d'un y.