Modèle:Biconsonnes/fr

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Liste des biconsonnes combinant les consonnes en usage dans le français
Biconsonne Niveau de difficulté de prononciation Exemple d’usage avéré[1] Note
1 N/A Bien que le score ne soit que de un, on notera la difficulté à prononcer et plus encore à distinguer une telle combinaison pour un francophone. En orthographe française usuelle nous pourrions transcrire une syllabe utilisant cette combinaison par ngna.
1 N/A Même remarque que pour nɲ.
0 ngolo, ngombe
nk 1 Bambara : nkaani
nm 0 nmécha
nb 1 Outaouais : nbi
np 1 Bambara : npalan
nv 1 hongrois : ellenszenv
nf 1 allemand : fünf
nd 0 ndombolo, week-end
nt 0 cent
0 ngiti, grunge
0 winch, Lynch
nz 0 skins
ns 0 suspense, breakdance, free-lance, Bambara : nsiirin
1 russe : нравиться /ˈnravʲɪʦə/
nl 1 N/A
nh 1 N/A
1 Koyukon : kʼetsaanʼ
nj 0 niais
0 nuit
nw 0 noir, noix
ɲn
ɲŋ
ɲɡ
ɲk
ɲm
ɲb
ɲp
ɲv
ɲf
ɲd
ɲt
ɲʒ
ɲʃ
ɲz
ɲs
ɲʁ
ɲl
ɲh
ɲʔ
ɲj
ɲɥ
ɲw
ŋn
ŋɲ
ŋɡ
ŋk
ŋm
ŋb
ŋp
ŋv
ŋf
ŋd
ŋt
ŋʒ
ŋʃ
ŋz
ŋs
ŋʁ
ŋl
ŋh
ŋʔ
ŋj
ŋɥ
ŋw
ɡn
ɡɲ
ɡŋ
ɡk
ɡm
ɡb
ɡp
ɡv
ɡf
ɡd
ɡt
ɡʒ
ɡʃ
ɡz
ɡs
ɡʁ
ɡl
ɡh
ɡʔ
ɡj
ɡɥ
ɡw
kn
km
kb
kp
kv
kf
kd
kt
kz
ks
kl
kh
kj
kw
mn
mk
mb
mp
mv
mf
md
mt
mz
ms
ml
mh
mj
mw
bn
bk
bm
bp
bv
bf
bd
bt
bz
bs
bl
bh
bj
bw
pn
pk
pm
pb
pv
pf
pd
pt
pz
ps
pl
ph
pj
pw
vn
vk
vm
vb
vp
vf
vd
vt
vz
vs
vl
vh
vj
vw
fn
fk
fm
fb
fp
fv
fd
ft
fz
fs
fl
fh
fj
fw
dn
dk
dm
db
dp
dv
df
dt
dz
ds
dl
dh
dj
dw
tn
tk
tm
tb
tp
tv
tf
td
tz
ts
tl
th
tj
tw
ʒn
ʒɲ
ʒŋ
ʒɡ
ʒk
ʒm
ʒb
ʒp
ʒv
ʒf
ʒd
ʒt
ʒʃ
ʒz
ʒs
ʒʁ
ʒl
ʒh
ʒʔ
ʒj
ʒɥ
ʒw
ʃn
ʃɲ
ʃŋ
ʃɡ
ʃk
ʃm
ʃb
ʃp
ʃv
ʃf
ʃd
ʃt
ʃʒ
ʃz
ʃs
ʃʁ
ʃl
ʃh
ʃʔ
ʃj
ʃɥ
ʃw
zn
zk
zm
zb
zp
zv
zf
zd
zt
zs
zl
zh
zj
zw
sn
sk
sm
sb
sp
sv
sf
sd
st
sz
sl
sh
sj
sw
ʁn
ʁɲ
ʁŋ
ʁɡ
ʁk
ʁm
ʁb
ʁp
ʁv
ʁf
ʁd
ʁt
ʁʒ
ʁʃ
ʁz
ʁs
ʁl
ʁh
ʁʔ
ʁj
ʁɥ
ʁw
ln
lk
lm
lb
lp
lv
lf
ld
lt
lz
ls
lh
lj
lw
hn
hk
hm
hb
hp
hv
hf
hd
ht
hz
hs
hl
hj
hw
ʔn
ʔɲ
ʔŋ
ʔɡ
ʔk
ʔm
ʔb
ʔp
ʔv
ʔf
ʔd
ʔt
ʔʒ
ʔʃ
ʔz
ʔs
ʔʁ
ʔl
ʔh
ʔj
ʔɥ
ʔw
jn
jk
jm
jb
jp
jv
jf
jd
jt
jz
js
jl
jh
jw
ɥn
ɥɲ
ɥŋ
ɥɡ
ɥk
ɥm
ɥb
ɥp
ɥv
ɥf
ɥd
ɥt
ɥʒ
ɥʃ
ɥz
ɥs
ɥʁ
ɥl
ɥh
ɥʔ
ɥj
ɥw
wn
wk
wm
wb
wp
wv
wf
wd
wt
wz
ws
wl
wh
wj
  1. On précise la langue uniquement pour les mots étrangers au corpus français. On considère comme de difficulté nulle une combinaison utilisée dans un mot français rare ou d’usage confiné, même si en pratique ils peuvent s'avérer tout aussi difficile d’usage pour une majorité de francophones.