Leçons de niveau 18

Mentalisme/Qu'est-ce donc ?

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Qu'est-ce donc ?
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Mentalisme
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Apport philosophique
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Mentalisme : Qu'est-ce donc ?
Mentalisme/Qu'est-ce donc ?
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Voir ce texte avec une autre mise en page

Le mentalisme, qu'est-ce donc ?[modifier | modifier le wikicode]

Définition[modifier | modifier le wikicode]

    Le mentalisme est une science et une technologie ayant pour objet l'étude, l'exploration et l'exploitation de la vie mentale, au moyen exclusif de l'introspection du vécu intime de la conscience. Science et technologie mentalistes sont étroitement liées et vont de pair. En effet, l'ingénieur mentaliste a besoin de cartes mentales pour se diriger et de la connaissance des synergies mentales, terme préféré à celui d'état modifié de conscience (EMC) qui prête à confusion, pour savoir différencier la réalité mentale d'un imaginaire. Quant au scientifique, il a besoin des techniques pragmatiques de l'ingénieur et de leurs résultats pour mener à bien sa conceptualisation du mental humain à partir des données de l'expérimentation.
    Le mentalisme n'est pas à proprement parler une démarche spéculative conceptuelle, comme la philosophie, la psychologie et les autres sciences sociales et humaines. Il entreprend une démarche perceptuelle qui nécessite des techniques d'introspection appropriées, car l'homme ne dispose pas naturellement des percepts mentaux, comparables aux percepts physiques que lui fournissent ses fonctions sensorielles biologiques. Il lui faut donc développer sa sensibilité perceptuelle mentale pour parvenir à atteindre les objectifs qu'il se donne, à savoir : la connaissance, la maîtrise et l'exploitation du potentiel mental intime dont tout homme dispose. Les techniques, les méthodes et les outils du mentalisme sont, sur un autre plan qui n'obéit pas aux mêmes lois ni aux même contraintes que le domaine de la physique, analogiquement similaires à l'instrumentation dont se dotent les chercheurs en sciences de matière et de la nature.
    Enfin, il faut savoir que plus que toute autre science, l'ingénieur chercheur mentaliste est transformé à mesure que progressent ses découvertes et l'efficacité de ses techniques, d'une façon continue, étape après étape, dans une évolution mentale qui peut le mener à un état de pleine conscience harmonique ataraxique, libre de trouble, d'émotion et de stress somatique.

Condition préalable[modifier | modifier le wikicode]

    Le cadre conceptuel matérialiste ou moniste physicaliste des neurosciences cognitives constitue un blocage qui interdit l'accès à la réalité de nos fonctions mentales, et de sortir de l'imaginaire à propos de notre être. Il est aisé de comprendre que des personnes qui nient la réalité de nos qualia, considérés comme une idée étrange de l'ère pré-scientifique, qui nient ce que nous sommes et ce qu'ils sont, qui ne jurent que par le cerveau qui fait tout et n'accordent aucune valeur à l'introspection, ne peuvent pas accéder à ce qu'ils nient, et devraient pour ce faire rejeter d'abord leur position de principe non avérée. La science et la technologie mentaliste ne sont donc accessibles qu'aux dualistes et aux idéalistes dont l'esprit est ouvert au cadre conceptuel approprié à la découverte de nos fonctions mentales. 

Historique[modifier | modifier le wikicode]

    L'introspection a toujours été un outil privilégié des philosophes et des psychologues depuis l'antiquité. Au XIXe siècle  Allan Kardec organisait des séances de spiritisme pour communiquer avec les esprits des morts. Aujourd'hui le docteur Jean-Jacques Charbonnier fait de même avec de l'hypnose dirigée. C'est de l'imaginaire provoqué, mais l'intention est louable car elle soulage les personnes qui souffrent d'un deuil.
    Au début du XXe siècle est née la psychologie mentaliste avec Wilhelm Wundt et ses disciples Wald Külpe et Karl Bühler de l'école de Würzbourg, mais faute de techniques appropriées il n'ont pas pu aller très loin et ont échoué. Il en a été de même pour la phénoménologie d'Edmund Husserl qui a dévié vers l'existentialisme de Martin Heidegger. Ces échecs ont fait le beau jeu des monistes et de tous ceux qui ont pu dire que l'introspection était une voie sans issue. Nombreux furent les philosophes qui ont pu prétendre que ni l'esprit humain, ni la raison ne pouvait s'analyser eux-mêmes, mais ce furent simplement des aveux qu'ils ne savaient pas faire, car nous pouvons nous décentrer pour le faire.

Objectifs[modifier | modifier le wikicode]

Dons naturels[modifier | modifier le wikicode]

    Des personnes naissent avec des dons qu'ils développent ensuite. Les hauts potentiels émotionnels (HPE) peuvent devenir de grands empathes cognitifs, dix pour cent des Aspergers sont diagnostiqués du syndrome du savant et possèdent une créativité, des facultés mentales et une intelligence hors normes, même s'ils souffrent de grosses difficultés d'adaptation sociale. Nous pouvons citer Daniel Tammet hyperpolyglotte et calculateur prodige, Kim Peek véritable encyclopédie vivante doué d'une mémoire (presque) absolue, Temple Grandin et sa pensée visuelle. Les mentalistes de spectacle, même s'ils sont d'abord des illusionnistes, physionomistes, manipulateurs, pratiquant souvent l'hypnose, possèdent aussi parfois des dons bien réels. Tout cela pour dire que nous disposons d'un potentiel mental bien au delà de ce que nous pouvons imaginer, qui ne demande que d'être exploité.
    Le terme mentaliste est devenu attractif tout comme quantique et holistique, si bien que des gens qui n'ont d'autre don que de savoir manipuler les plus faibles, s'en affublent et le rajoutent à d'autres titre ronflants. Tout cela fait du tort au mentalisme, mais nous n'y pouvons rien, car ce n'est pas une marque déposée.      

Objectifs du mentalisme rationnel[modifier | modifier le wikicode]

    Le mentalisme est une science rationnelle qui ne s'intéresse guère aux phénomènes extraordinaires qui s'apparentent à de la parapsychologie. Ses recherches concernent essentiellement les mécanismes, les structures et les états mentaux, les interactions des fonctions qui engendrent notre vie mentale. Nous verrons dans les prochains chapitres de cette leçon qu'il apporte aux sciences sociales et humaines des données incontournables, qu'il peut dénouer des paradoxes qui paraissent insurmontables et résoudre des questions hors de portée des sciences, qu'il peut contribuer à un meilleur développement de l'enfant et donner lieu à des applications pratique dans le domaine de la thérapie des troubles mentaux.
    Voir le cours théorique du Modèle du mental humain, l'apprentissage des techniques dans la leçon Développement mental et sa suite DMS 2, et les fiches de Coaching qui en sont l’approfondissement.