Leçons de niveau 16

Logiciel libre/Débats et limites

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Débats et limites
Icône de la faculté
Chapitre no 9
Leçon : Logiciel libre
Chap. préc. :Aspects juridiques
Chap. suiv. :Sommaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Logiciel libre : Débats et limites
Logiciel libre/Débats et limites
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Autour de la sécurité[modifier | modifier le wikicode]

Les logiciels libres soulèvent encore un certain nombre de questions en termes de sécurité. Comment garantir la sécurité de ces logiciels, quand le libre accès au code source rend possible d'y insérer des instructions ? Permettant à quiconque intrusion et corruption du logiciel ou par le logiciel.

Les logiciels propriétaires soulèvent aussi un certain nombre de questions en termes de sécurité. Comment vérifier la garantie de sécurité de ces logiciels, quand l'accès interdit au code source rend impossible d'y auditer quoique ce soit ? Permettant aux propriétaires toute intrusion et corruption du logiciel ou par le logiciel.

Autour de l'innovation[modifier | modifier le wikicode]

En termes d'innovation, certains acteurs du monde du logiciel propriétaire considèrent que les logiciels libres ont un effet négatif sur l'innovation en décourageant la rémunération directe de l'investissement d'acteurs privés.

En termes d'innovation, certains acteurs du monde du logiciel libre considèrent que les logiciels propriétaires ont un effet négatif sur l'innovation face à l'interdiction d'amélioration par des tiers de fonctions qui pourtant devraient l'être.

Autour de la gestion de projets[modifier | modifier le wikicode]

Il faut nuancer le fait que toutes les personnes intéressées peuvent contribuer au développement du projet dans la mesure ou, au fur et à mesure que l’on s'approche du cœur du projet, celui-ci est de moins en moins ouvert. En effet, seuls quelques privilégiés ont encore accès à la racine du projet, et ceux qui voudraient participer activement se voient le plus souvent redirigés vers des tâches moins importantes.

​ Il faut donc garder certaines idées en tête : ce monde, qui se veut ouvert et public, reste cependant réservé à une certaine élite lorsqu’il s'agit de la production d’outils de qualité, capable de rivaliser avec des solutions privatrices.

​ Le degré d'ouverture d'un projet est donc généralement inversement proportionnel au succès de celui-ci : plus un projet est populaire, moins un nouveau venu aura de chance d'y faire ce qu’il souhaite. À l'inverse, donc, un jeune projet est relativement plus souple dans l'acceptation de nouveaux collaborateurs.